gouge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : gougé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom commun 1) Du bas latin guvia, gubia, gulvia, gulbia (gloses d’Isidore). D’origine incertaine, peut-être du basque gubia (« arc »).
Les mots de l’ancien français goi, , goye (« sorte de serpe »), avec leur diminutif gouet paraissent aussi venir de guvia et être le même mot que gouge.
(Nom commun 2) De l'ancien occitan goge (« fille non mariée ») → voir gougie et gouge en ancien français.

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
gouge gouges
\ɡuʒ\
Jeu d’outils de sculpture comprenant des ciseaux et des gouges

gouge \ɡuʒ\ féminin

  1. Outil de fer, fait en forme de demi-canal, avec un manche de bois, à l’usage de différentes professions: sculpteurs, tourneurs, plombiers, menuisiers, charpentiers, jardiniers ....
  2. Tranchet courbe pour creuser les talons des souliers.
  3. Outil pour couper l’excédant des tuiles molles dont on construit le four du glacier.
  4. (Chirurgie) Ciseau à tranchant demi-circulaire employé pour l’ablation des exostoses.
  5. (Serrurerie) On met deux gouges à tous les ressorts d’une serrure, pour les faire sortir autant qu’on le désire.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
gouge gouges
\ɡuʒ\

gouge \ɡuʒ\ féminin

  1. (Provence) Jeune fille, ou servante, par extension toute femme.  Référence nécessaire
  2. (Vieilli) (Populaire) Femme, prostituée, fille à soldats. [2]
    • On observe d’ailleurs la même dérivation à partir du mot « femme », tout simplement, qui en est venu à signi­fier lui même « prostituée » (il y a des femmes) ; la liste des synonymes de « femme » est éloquente : nana, souris, sauterelle, pétasse, fille, gouge, poule, tendron, môme, dulci­née… Ainsi, tous les substantifs relatifs à femme ou fille, servent indiffé­remment à désigner l’amoureuse ou la prostituée ; seul le contexte permet de savoir de quelle femme il s’agit. (Satya, La conjugalité : source de la prostitution)
    • Et pour finir, je dirai le baiser
      De ta lèvre rouge,
      Et ta douceur à me martyriser,
      - Mon ange ! Ma gouge !
      (Paul Verlaine, Sérénade)
    • Je suis dans un brouillard qui bourdonne et qui bouge
      Mon œil tourne et s’éteint ! où donc es-tu, ma gouge ?
      Viens ! tout mon corps tari te convoite en mourant !"
      (Maurice Rollinat, La succube)
    • On peut les comparer encore à cette auberge,
      Espoir des affamés, où cognent sur le tard,
      Blessés, brisés, jurant, priant qu’on les héberge,
      L’écolier, le prélat, la gouge et le soudard.
      (Charles Baudelaire, Damnation, 1857)
    • – Oh, que nenni! dit Caudebec, la mine fort triste tout soudain. Sans tétons pour dormir, je ne pense qu’à ma mort, au feu du purgatoire et à mes gros péchés.
      – Monsieur le Baron, dit Frère Antoine, si vous pouviez dormir une seule nuit sans gouge, ils seraient moins gros.
      (Robert Merle, En nos vertes années, I., 1979)

Synonymes[modifier]

Homophones[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe gouger
Indicatif Présent je gouge
il/elle/on gouge
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je gouge
qu’il/elle/on gouge
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
gouge

gouge \ɡuʒ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de gouger.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de gouger.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de gouger.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de gouger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de gouger.

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom commun 1) Probablement de l’hébreu ancien גויה, ɡoya (« servante chrétienne »). [1]
(Nom commun 2) Probablement de l’hébreu ancien גוי, ɡoy (« serviteur »).

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
gouge gouges
\Prononciation ?\

gouge \Prononciation ?\ féminin

  1. (Génériquement) Femme facile
    • Et pour ce que la veue de ceste gouge estoyt si chaulde, que elle le faisoyt arser. (archives)

Nom commun 2[modifier]

gouge \Prononciation ?\ masculin (équivalent féminin : gougie)

Singulier Pluriel
gouge gouges
\Prononciation ?\
  1. Serviteur, messager.
    • Pour une voye faite à Paris par le gouge pour porter unes lettres closes (1340). ([Varin, Archives administratives de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 840)

Références[modifier]

  • Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage
  • [1] : Dictionnaire de Trévoux, tome 4, 1771, p. 564

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
gouge
\ɡaʊdʒ\
gouges
\ɡaʊdʒɪz\

gouge \ɡaʊdʒ\

  1. Gouge (outil).
  2. Rainure.

Verbe[modifier]

Temps Forme
Infinitif to gouge
\ɡaʊdʒ\
Présent simple,
3e pers. sing.
gouges
\ɡaʊdʒɪz\
Prétérit gouged
\ɡaʊdʒd\
Participe passé gouged
\ɡaʊdʒd\
Participe présent gouging
\ɡaʊdʒɪŋ\
voir conjugaison anglaise

gouge \ɡaʊdʒ\

  1. Gouger.
  2. Éborgner (enlever un œil).

Prononciation[modifier]

  • États-Unis : écouter « gouge [ɡaʊdʒ] »