parvenir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin pervenire.

Verbe[modifier]

parvenir \paʁ.və.niʁ\ 3e groupe (conjugaison)

  1. Arriver à un terme qu’on s’est proposé, y arriver non sans effort, non sans difficulté.
    • Parce que l’astronomie parvenait à calculer les tables de la lune, on a cru que le but de toute science était de prévoir avec exactitude l’avenir; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.190)
    • Je m'habillai et tant bien que mal, je parvins à l'ascenseur, mais un peu gaga. (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, Denoël, 1932, p.156 - éd.1942)
    • On ne s'improvise pas usurier, il faut parvenir d'abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, p.121)
  2. (Figuré) Accéder à ce que l'on convoitait.
    • On nous apporte des nattes et des tapis, on allume un grand feu de branchages au beau milieu de la salle, et nous parvenons enfin à nous dégeler. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 38)
    • L’esclavage n'entraînait pas du reste un abaissement irrémédiable, et on voyait au makhzen des affranchis parvenir aux fonctions les plus élevées. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 34)
    • Il n’a jamais pu parvenir à être riche.
    • Je n’ai jamais pu parvenir à le persuader.
    • (Figuré)Il est parvenu à un grand âge, à une extrême vieillesse.
  3. Arriver à destination, en parlant des choses.
    • Cette psalmodie parvint aux oreilles d’un petit campement de métis convertis, qui abattaient du bois. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 263 de l’éd. de 1921)
    • Son nom est parvenu aux oreilles du ministre.
    • J’espère que ma lettre lui parviendra.
    • Ce bruit n’est pas parvenu jusqu’à moi.
  4. (Absolument) S’élever en dignité, faire fortune.
    • C’est un homme qui ne peut manquer de parvenir.
    • Il veut parvenir, à quelque prix que ce soit.
Note[modifier]

Le verbe parvenir se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Références[modifier]