parvenir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin pervenire.

Verbe [modifier]

parvenir \paʁ.və.niʁ\ 3e groupe (conjugaison)

  1. Arriver à un terme qu’on s’est proposé, y arriver non sans effort, non sans difficulté.
    • Parce que l’astronomie parvenait à calculer les tables de la lune, on a cru que le but de toute science était de prévoir avec exactitude l’avenir; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.190)
    • Je m'habillai et tant bien que mal, je parvins à l'ascenseur, mais un peu gaga. — (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, Denoël, 1932, p.156 - éd.1942)
    • On ne s'improvise pas usurier, il faut parvenir d'abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, p.121)
    • Au laboratoire de chimie, les colonnes de Vigreux parviennent à séparer deux liquides miscibles si leurs températures d’ébullition diffèrent d'au moins 25°C. — (Daniel Fredon, Sandrine Margail & Didier Magloire, Toute la PC en fiches : Maths, Physique, Chimie, Dunod, 2e éd., 2016, p.403)
  2. (Figuré) Accéder à ce que l'on convoitait.
    • On nous apporte des nattes et des tapis, on allume un grand feu de branchages au beau milieu de la salle, et nous parvenons enfin à nous dégeler. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 38)
    • L’esclavage n'entraînait pas du reste un abaissement irrémédiable, et on voyait au makhzen des affranchis parvenir aux fonctions les plus élevées. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 34)
    • Mine de rien, il est parvenu en quelques années à devenir l'un des producteurs les plus courtisés de la place... Un succès sur quatre en France, c'est lui. Fabrizio, le roi du porno et de l'intello ! — (Thibaut Amant, Les tueurs ont besoin d'amour, Éditions Le Manuscrit, 2001, p. 21)
    • (Figuré)Il est parvenu à un grand âge, à une extrême vieillesse.
  3. Arriver à destination, en parlant des choses.
    • Cette psalmodie parvint aux oreilles d’un petit campement de métis convertis, qui abattaient du bois. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 263 de l’éd. de 1921)
    • Sur la foi de ma prédiction, il permet d'abattre vingt cochons pendant la nuit. Leurs gémissements parviennent aux oreilles du tao-taï ou sous-gouverneur de province, qui est la première autorité de la ville. Il se réveille en colère : « Qui a osé, sans mon autorisation, ordonner cette boucherie ? » — (Francis Garnier, De Paris au Tibet: Notes de voyage, publiées par Léon Garnier, 1882, chap.9 (1er juillet-9 août 1873))
    • J’espère que ma lettre lui parviendra.
    • Ce bruit n’est pas parvenu jusqu’à moi.
  4. (Absolument) S’élever en dignité, faire fortune.
    • C’est un homme qui ne peut manquer de parvenir.
    • Il veut parvenir, à quelque prix que ce soit.
Note[modifier]

Le verbe parvenir se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]


Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1100) Dans la Chanson de Roland. Voir ci-dessus.

Verbe [modifier]

parvenir \Prononciation ?\

  1. Parvenir (arriver à).
    • Deu rei celestes la nos fai parvenir — (La Vie de Saint Alexis, ms. 19525 de la BNF, f. 29r., 1re colonne)

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]