cosse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : cossé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) (XIIIe siècle)[1] Étymologie discutée :
  1. Du latin cochlea (« escargot, coquille »)[1] devenu *coccia en bas-latin ; l’ancien français a aussi la forme intermédiaire cocle (« écorce ») ; il a peut-être été croisé avec coccum (« coque »).
  2. Selon Littré[2] d’origine germanique et apparenté à schosse en flamand, Schote en allemand.
  3. Déverbal de écosser et forme courte de écosse[3], écosser vient de l’ancien français escosser (« secouer, dépouiller »)[4] et, plus avant, du latin excutere (« faire sortir en secouant »).
  4. Forme collatérale de gousse, pour l’équivalence \k\/\g\ voir gossé (« cossu ») en ancien français. Voir caïeu.
(Nom 2) (1900)[1] Dérivé de cossard par désuffixation[1] → voir flemme et flemmard.
(Nom 3) (Date à préciser) Du latin cossis (« ver de bois »).

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
cosse cosses
\kɔs\

cosse \kɔs\ féminin

  1. (Botanique) Enveloppe de la graine, gousse, écorce.
    • Cosse dure, tendre, ferme, longue.
    • Cosse de pois. Des pois en cosse.
    • Pois sans cosse, pois dont la cosse est tendre et comestible. On le nomme aussi pois goulu ou pois gourmand.
    • Les dents travaillèrent à tirer de leurs cosses les châtaignes bouillies. (Émile Zola, La Terre, 1887)
  2. (En particulier) Fruit de quelques arbustes, tels que le genêt.
    • Une cosse de genêt.
  3. (Marine) Anneau de fer plat qui, recourbé sur les bords, présente une cannelure propre à recevoir et à maintenir un cordage dont on l’entoure.
  4. (Vieilli) Couche supérieure.
    • Parchemin en cosse, peau de mouton, dont on a fait seulement tomber la laine, c’est-à-dire telle qu’elle sort de la mégie.
    • Pour ouvrir une carrière, on procédait à la découverture du terrain, c’est-à-dire à l’enlèvement des cosses. (J.-N. Haton de La Goupillière, Exploitation des mines, 1905)
    1. (Régionalisme) (Le Mans) Roche calcaire mêlée de silex ou de grès.
    2. (Électricité) Garniture métallique de l’extrémité d’un conducteur électrique.
  5. (Pêche) Coque d’un navire.
    • La cosse d’un bateau.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

cosse \kɔs\ féminin singulier

  1. (Familier) Paresse, flemme, manque d’ardeur au travail.
    • Avoir la cosse, être paresseux, ne pas vouloir faire d’effort.
    • Il lui faut ses 10 heures de pucier tout comme un mignard. Sans ça Monsieur a la cosse toute la journée. (Henri Barbusse, Le Feu, p. 25)
    • Tirer sa cosse, ne rien faire, flemmarder.

Apparentés étymologiques[modifier]

Nom commun 3[modifier]

cosse \kɔs\ masculin

  1. (Entomologie) Cossus[2].
    • Des cosses se sont mis dans ce blé.

Dérivés[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe cosser
Indicatif Présent je cosse
il/elle/on cosse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je cosse
qu’il/elle/on cosse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
cosse

cosse \kɔs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cosser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cosser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cosser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cosser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cosser.

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

  1. a, b, c et d « cosse », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. a et b « cosse », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  3. Auguste SchelerDictionnaire d’étymologie française d’après les résultats de la science moderne, 1862
  4. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage (escosser)

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir cosse ci-dessus.

Nom commun[modifier]

cosse \Prononciation ?\ féminin

  1. Cosse.
    • Tot le domage te ferai restorer,
      Chascune cosse
      [de fèves] un denier acheter. (Bat. d'Aleschans, V. 7076, XIIe s.)
    • Courtillage c'est à savoir toute maniere de porées, pois noviauz, feves noveles en cosse vert. (Liv. des mét. 276, XIIIe s.)
    • Lors a congié d'aller en ville,
      Au marchié, au corps
      [aux enterrements], aux nopces,
      Aux poys, aux feves et aux cosses,
      Au moustier, aux festes, aux champs.
      (Poésies mss. f° 513, XVe s.)

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]

Latin[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

cosse \Prononciation ?\

  1. Ablatif singulier de cossis.