matin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : matìn, mâtin

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen français matin, de l’ancien français matin, du latin matutinum.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
matin matins
\ma.tɛ̃\

matin \ma.tɛ̃\ masculin

  1. Les premières heures du jour.
  2. Tout le temps qui s’écoule depuis le moment où le soleil se lève jusqu’à midi ; matinée.
    • Cette quasi-religieuse allait à l’église tous les matins, elle accomplissait les austérités claustrales, et faisait des économies pour soulager les pauvres… — (Honoré de Balzac, L’Envers de l’Histoire contemporaine, 1848, premier épisode)'
  3. (Par extension) En parlant des heures qui s’écoulent depuis minuit jusqu’à midi.
    • Une heure, deux heures, onze heures du matin.
  4. (Poétique) Commencement, début.

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adverbe [modifier le wikicode]

matin \ma.tɛ̃\

  1. Tôt ; de bon matin.
    • Si je me suis levée si matin, c’est que je n’ai pas de temps à perdre. — (Hector Malot, La Belle Madame Donis, 1873)
    • […] on voudrait qu’il fît jour tout de suite, et l’on accuse l’aurore, même l’aurore d’été qui se lève si matin pourtant, d’être paresseuse au lit. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 45)
    • D’où diable vient-elle si matin ? se demanda-t-il en analysant le mouvement onduleux de la robe auquel elle imprimait une grâce peut-être exagérée. — (Honoré de Balzac, La Cousine Bette, 1846)
    • Voilà donc pourquoi vous me voyez si matin, très cher. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), volume 1, page 489)
    • Un certain dimanche d’été, nombre de fidèles partent matin de Chantefort, cruches à la main, afin de quérir l’eau sacrée au pouvoir merveilleux guérissant le taignon, ce gros mal croûteux qui vient sur le crâne des enfants en bas âge, jamais savonné dans la crainte de crever la fontanelle. — (Claude Seignolle, Le Rond des sorciers, 1993, ISBN 2859407731)
    • Voici leur conversation :
      - Vous labourez bien matin !
      - Je laboure de bonne heure pour faire des planches et planter des légumes.
      — (Le Courrier du Vietnam, Le fantôme n’est pas ingrat, site lecourrier.vn, 3 janvier 2021)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]



Homophones[modifier le wikicode]

  • mâtin (Accents avec fusion /a/~/ɑ/)

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin matutinum.

Nom commun [modifier le wikicode]

matin \Prononciation ?\ masculin

  1. Matin.

Adjectif [modifier le wikicode]

matin \Prononciation ?\

  1. Du matin.

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIe siècle) Du latin matutinus.

Nom commun [modifier le wikicode]

matin masculin

  1. Matin.
    • Cel meiro’ls saintz en tal train
      con fal’ venaire’ls cervs matin :
      a clusa’ls menan et a fin.
      — (Cançon de Santa Fe, transcription adaptée de Robert Lafont, Histoire et Anthologie de la littérature occitane, T. I « L’Âge classique - 1000-1520 », Les Presses du Languedoc, 1997, Montpellier, p. 23)
      Ceux-là chassèrent les saints, du même train que le veneur fait les cerfs au matin. — (Traduction par Antoine Thomas)

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin matutinum.

Nom commun [modifier le wikicode]

matin (graphie normalisée) masculin

  1. Matin.

Adverbe [modifier le wikicode]

matin (graphie normalisée)

  1. Tôt, de bon matin.
    • es pas lo tot de partir matin, cal arribar a l'ora[1].
      Ce n’est pas le tout de partir de bon matin, il faut arriver à l’heure.
    • per pagar e morir es totjorn trop matin'[1].
      il ne faut pas être pressé de payer

Variantes dialectales[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]