allée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Allee, allee

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

D’aller, de même que sortie signifie « action de sortir ».
Du Cange a dit (et après lui on a répété) que l’allée, anciennement l’alée, était une faute de prononciation pour la lée (une voie dans une forêt), faute qui s’est impatronisée dans le langage : mais cela n’est pas admissible. Allée dans le sens de « chemin » se trouve déjà dans des textes du XIIIe et du XIVe siècle, époques auxquelles une pareille confusion ne se conçoit pas encore.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
allée allées
/a.le/
Une allée. (3)

allée /a.le/ féminin

  1. Action d’aller.
    • Faire des allées et venues. — Après plusieurs allées et venues, il fut conclu que… Il a perdu son temps en allées et venues.
    • Pour aller à cette chapelle, il faut toujours monter ; l’allée est très rude, le retour est facile.
  2. Passage entre deux murs parallèles qui conduit de l’entrée d’une maison dans l’intérieur.
    • Longue allée.
    • Allée obscure, étroite.
    • Il ne faut pas embarrasser l’allée.
    • La porte, l’issue d’une allée.
    • On préfère les maisons à porte cochère aux maisons à allée.
  3. Lieu propre à se promener, qui s’étend en longueur et qui est bordé d’arbres ou de verdure.
    • Quand il voyait, sur le sable des allées un piquet de chat, il entrait aussitôt dans une colère affreuse. (Octave Mirbeau, Mon oncle,)
    • Ce jardin était silencieux, avec ses allées tombales, ses peupliers étêtés, ses gazons piétinés, à moitié morts. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Allée double, droite, tortueuse, couverte, sablée.
    • Planter des allées d’ormes, de tilleuls, de noyers, etc.
    • Aristote choisit dans le Lycée un lieu où il y avait de belles allées d’arbres. (François de Salignac de la Mothe Fénelon, Philos. Arist.)
    • Je l’ai trouvé, seigneur, au bout de cette allée, où la clarté du ciel semble toujours voilée. (Pierre Corneille, Rodogune V, 4.)
    • C’est lui qui a inventé les machines à transporter de gros arbres tout entiers sans les endommager, de sorte que, du jour au lendemain, Marly changeait de face, et était orné de longues allées arrivées de la veille. (Bernard le Bouyer de Fontenelle, Sébastien)
  4. (Bowling) Piste de 1,06 m de large pour 18,21 m de longueur, bordée de chaque côté par un dalot et sur laquelle on lance une boule afin de faire tomber le maximum de quilles.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe aller
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
allée

allée /a.le/

  1. Féminin singulier du participe passé du verbe aller.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France  : écouter « allée [a.le] »

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]