bahut

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Bahut

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français bahut.
Le sens de « taxi, camion » est le déverbal de bahuter.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
bahut bahuts
/ba.y/

bahut /ba.y/ masculin

  1. (Vieilli) Sorte de coffre qui était couvert ordinairement de cuir et dont le couvercle était en voûte.
    • Les bahuts, monsieur, répliqua l'architecte, les bahuts, meuble obligé d'une maison moyen âge ! Le moyen âge et le bahut sont inséparables ! Le bahut, madame, ajouta-t-il, en se tournant vers Malvina, le bahut, c'est le coffre au linge, l'armoire à glace, la commode, le secrétaire de nos aïeux. Le bahut et le prie-dieu, voilà la grande ébénisterie du xive siècle ! (Reybaud, Jérôme Paturot, 1842)
  2. (Par extension) Armoire ou buffet de forme ancienne.
  3. (Par analogie) (Architecture) Appui dont le haut est bombé comme le couvercle d’un bahut.
    • L’appui de ce quai, de cette terrasse est en bahut, est taillé en bahut.
  4. (Maçonnerie) Mur bas qui porte une arcature à jour, une grille, ou qui surélève un comble pour faciliter l'écoulement des eaux de pluie.
    • Les intervalles entre les corbeaux seront garnis de maçonnerie masquée par des plaques de faïence. Puis viendra le bahut portant le comble et les lucarnes, dont l'appareil est tracé dans notre planche. Les arcades du rez-de-chaussée faisant butée nous permettront de voûter cet étage en béton ou en brique creuse. (Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l'architecture, t. 2, 1872)
  5. (Jardinage) Forme bombée d'une couche.
    • Une allée en bahut.
  6. (Habitat) Chambrette, chambre.
    • Dis donc, Germinie, commença Gautruche, qu'est-ce que tu dirais de ça, hein ? Une bonne chambre... pas comme ce bahut-là… une vraie, avec un cabinet. (E. et J. de Goncourt, Germinie Lacerteux, 1864, p. 224)
  7. Logis, maison.
    • On parla de la maison Débonnaire. − Anatole et Colombel, qui en avaient été renvoyés, pour ivrognerie, dirent pis que pendre des patrons. (…) − Ah! bien, reprirent-ils, en chœur, vous en aurez du courage si vous restez dans ce bahut-là ! (Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 84)
  8. (Argot scolaire) Internat, pension d’un établissement scolaire, école dotée d’un internat.
    • Le bahut spécial, c'est l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.
  9. (Argot scolaire) (Par extension) Lycée, collège.
    • Aller, rentrer au bahut.
    • Ça n'est jamais gai, le collège… l'odeur fade… qui monte sournoisement de la cuisine, flotte en tout temps le long des corridors et des escaliers des bahuts de province. (G. Courteline, Ah! Jeunesse, L'Œil de veau, 1884, p. 52)
    • Une décision spectaculaire (et absurde) fut prise et diffusée dans les bahuts de France et de Navarre : ceux (et celles) qui seraient reçu(e)s au baccalauréat « Philo-lettres » en 1957 seraient autorisé(e)s à faire une deuxième terminale, spécialement conçue pour eux, à base de mathématiques et de physique-chimie exclusivement (avec rattrapages, renforcements etc. et tout le saint-frusquin). (Jean-Michel Cartier & Louis Porcher, Apprendre et enseigner d'hier à aujourd'hui, page 94, L'Harmattan, 2010)
  10. Localité ennuyeuse comme une pension scolaire, une prison.
    • Amiens, si c'est amusant ?… un bahut, mes enfants, un vrai bahut ! (Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 166)
  11. Voiture de louage, fiacre, taxi.
    • Il est rien moche son bahut. [le taxi de Charles dit Zazie] (R. Queneau, Zazie dans le métro, 1959, p. 15)
    • Attaquer le bahut, c'est se faire chauffeur de taxi.
  12. Camion, poids lourd.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin bahut
/ba.y/
bahuts
/ba.y/
Féminin bahute
/ba.yt/
bahutes
/ba.yt/

bahut

  1. Relatif à Bergères, commune située dans le département de l’Aube.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) Déverbal de bahuter (« mettre en fût ») attesté sous la forme bahuté.
(Nom 2) Le TLFi [1] lui donne pour étymons possibles :
  1. l’ancien bas francique *baghûdi, *baghôdi (« garde, conservation des choses, bahut ») un composé de bage (« charge » → voir baguer, « empaqueter ») et *hôdi, *hûdi (« protection » → voir hood en anglais, Hut, « garde » en allemand) ;
  2. le moyen néerlandais *behuut (« lieu de protection ») issu de behuden (« cacher » → voir huche et hudel), qui suppose un passage de be- à ba- en initiale, ce qui pourrait s’expliquer par le besoin de renforcer /e/ en hiatus.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

bahut /Prononciation ?/ masculin

  1. Ingrédient qui entrait dans la composition de certaines boissons.
    • kikionkes vanderoit bahut et melleroit avec lies ne avec chavrate, il paieroit X. s.

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

bahut /Prononciation ?/ masculin

  1. Coffre à couvercle en dos d'âne
    • Fromont a fait le dame de fort cordez loiier, Si c'on li voit le sanc par les onglez raiier, Et puis sur .I. bahut l'on fait mettre et quergier. (Histoire de Ger. de Blav)

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]