abri

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Abri, abrí

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Déverbal de abrier.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
abri abris
/a.bʁi/

abri /a.bʁi/ masculin

Abri anti-aérien.
Abri de jardin
Abri météorologique
  1. Lieu protecteur des intempéries ou du danger, où l’on peut se mettre à couvert.
    • Pourquoi construire d’inconfortables maisons en planches et en tôle ondulée quand le feuillage des cocotiers peut vous fournir des abris toujours frais? (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Si misérable que soit l’abri dont on dispose, il est encore préférable à la bise glacée. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Le bruit du bombardement au-dessus de l’abri devient formidable. Les obus tombent sur la Chancellerie avec une précision inquiétante. (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.319)
  2. Construction équipée d’un toit qui protège les voyageurs des transports en commun.
    • Rejoignons l’abri pour attendre l’autobus.
  3. (Figuré) Ce qui préserve de l’adversité.
    • Ce coin perdu de Jan-Mayen n’est pas à l’abri des cancans, des mystères, des intrigues et même des complications diplomatiques. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Chaque semaine, des paquebots arrivaient de New-York et débarquaient des touristes américains qui venaient se reposer de leurs affaires, à l’abri des lois de la prohibition. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Se mettre à l’abri. — Être à l’abri du besoin. — Nul n’est à l’abri d’un accident.
  4. (Agriculture) Tout ce qui sert à garantir, soit de l’action désastreuse des vents, soit de la trop grande ardeur du soleil.
    • Les abris sont ou naturels, comme les montagnes, les forêts, les plantations en lignes et les haies; ou artificiels, comme les murs et les paillassons.
  5. (Militaire) Tout ce qui met une troupe à couvert des projectiles de l’ennemi.
  6. (Météorologie) Sorte de caisse qui abrite les appareils de mesure de température, hygrométrie, etc., de l'air.
    • Le 29 avril, j'ai installé un second poste d’ozonoscopie à la rampe de notre belvédère, à 20 mètres au-dessus du poste établi dans l’abri des thermomètres qui servent aux observations météorologiques. (P. Bruno, L'ozone et la prévisions du temps, dans Ciel et Terre, vol. 14, p.207, 1894)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Lieu protecteur :

Construction équipée d'un toit qui protège les voyageurs des transports en commun :

Tout ce qui sert à garantir :

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • abri sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

abri ou abrie

  1. Abri.
  2. Abri, gîte.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Papiamento[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

abri

  1. Ouvrir.