bénéfice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Benefice, benefice

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin beneficium (« bienfait »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
bénéfice bénéfices
/be.ne.fis/

bénéfice /be.ne.fis/ masculin

  1. (Commerce) Gain, profit.
    • Il hypothéqua les biens de sa femme pour tenter une spéculation dont les bénéfices devaient restituer à sa famille toute sa première fortune ; mais cette entreprise acheva de le ruiner. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Quand un Indien se présente au fort, les agents lui remettent autant de fiches de bois qu’il apporte de peaux, et, sur les lieux mêmes, il échange ces fiches contre des produits manufacturés. Avec ce système, la Compagnie, qui, d’ailleurs, fixe arbitrairement la valeur des objets qu’elle achète et des objets qu’elle vend, ne peut manquer de réaliser et réalise en effet des bénéfices considérables. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
  2. Avantage que procure quelque chose
    • Arsène André étend ce mépris aux méthodes scolaires. […], une pédagogie qui refuse par système le bénéfice éprouvé des leçons sues par cœur. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
  3. (Figuré) Droit de n’admettre une chose qu’avec certaines réserves.
    • Il est intéressant de noter au bénéfice de nos modernes souverainistes que des romantiques comme Mazzini, Michelet, Lamartine ou Hugo ne voyaient aucune contradiction entre nationalité et européanité. (Élie Barnavi, L’Europe comme utopie, dans Marianne du 13 août 2011, p. 81)
    • Sous le bénéfice de ces observations, je me range à votre opinion.
  4. (Histoire) Terre conquise dans la Gaule par les Francs et que les chefs ou princes distribuaient à leurs compagnons d’armes.
    • Originairement les bénéfices ou fiefs n’étaient donnés qu’à vie ; ensuite ils devinrent héréditaires.
  5. (Histoire) (Religion) Titre, dignité ecclésiastique accompagnée d’un revenu.
  6. (Par extension) (Religion) (Vieilli) Lieu où étaient l’église et le bien du bénéfice.
    • Guillaume du Temple a été fait chanoine de Saint-Julien du Sault, au diocèse de Sens. Cela ne suffit pas car Saint-Julien du Sault est une ville où peuvent exister plusieurs bénéfices. (Louis Caillet, La papauté d’Avignon et l’église de France, PUF, 1975, p.388)
    • Résider à son bénéfice, dans son bénéfice.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • Bénéfice de discussion, de division, Bénéfices de la loi qui interviennent dans les litiges relatifs aux cautionnements ou aux successions.
  • Bénéfice d’âge, lettres de bénéfice d’âge, lettres de chancellerie que les mineurs obtenaient jadis pour être émancipés et pour gouverner eux-mêmes leurs biens, en vertu de cette dispense, jusqu’à leur pleine majorité.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w et x Trouver le mot juste : dictionnaire des idées suggérées par les mots par Paul Rouaix en 1987, nº 7939, ISBN : 978-2253048404, Ed. Le Livre de Poche.