bloquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir bloc

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

bloquer /blɔ.ke/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Réunir en bloc.
    • Supprimer un alinéa et bloquer les deux paragraphes.
  2. (Architecture) Garnir d’une maçonnerie de pierres brutes noyées dans du mortier l’entre-deux des parements d’un mur, l’intérieur d’une pile de pont, etc.
  3. (Imprimerie) Mettre à dessein dans la composition une lettre renversée ou retournée, à la place de celle qui devrait y être, mais qui manque dans la casse.
  4. Empêcher de bouger ou de se déplacer ; arrêter ; immobiliser.
    • Des créanciers récalcitrants ont obtenu un jugement contre moi et mon compte est bloqué chez Hachette. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.206)
    • Normalement, les assimilations théoriques ne vous poseront aucun problème même si on voit çà et là des mastériens de psychologie par exemple être bloqués sur les exposés. (Jimi B.. Vialaret, L'arthérapie, d'un lien art et médecine: Volume 1, Manuel du futur étudiant, L'Harmattan, 2012, p.21)
    • Il bloque l'accès à l'immeuble. — Bloquer le ballon.
  5. Serrer complètement.
    • Bloquer un boulon.
  6. (Belgique) Étudier, bûcher en période de blocus.
    • Je bloque ma matière depuis une semaine.

se bloquer (Pronominal)

  1. Devenir bloqué.
    • Je me suis bloqué le dos.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]