brosse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : brossé

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiie siècle) De l’ancien français broce (« broussaille, menu bois, broutille ») dont le sens s'est conservé dans le verbe brosser, en langage de chasse : « courir à travers des bois épais ». L'espagnol a broza (« déchet d'arbre »). On peut aussi le rapprocher de l’occitan brusc et de bruyère.
Le mot provient du vieil allemand burst, brusta (par métathèse du R) signifiant « quelque chose de hérissé » d'où le sens de « touffe de poils, de cheveux, soies » dont la forme primitive pointe encore dans à rebours (« à contre-poil ») transposé en rebrousser ; Bürste en allemand moderne.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brosse brosses
/bʁɔs/
Divers modèles de brosse (1)

brosse /bʁɔs/ féminin

  1. Ustensile servant à nettoyer les vêtements, les meubles, etc., et fait ordinairement d’un assemblage de poils de cochon ou de sanglier, quelquefois de crins de cheval, de brins menus de bruyère ou de chiendent, etc.
  2. (Peinture) Large pinceau dont se servent les peintres en bâtiment.
  3. (Peinture) Type de pinceau d'artistes à poils durs et fermes (soies de porc) pour une utilisation avec des peintures en pâtes (huile, acrylique), par opposition au pinceau à poils fins et souples (martre, petit gris) pour les peintures plus liquides et les médiums aqueux (aquarelle, gouache).
    • Elle sonna et dit au domestique d’apporter un chevalet, des couleurs et des brosses. (Théophile Gautier, La Toison d'or - Chapitre VI)
    • L’exécution de ce tableau est d’une belle brosse, (Figuré) il est habilement peint.
    • Tableau fait à la grosse brosse, (Figuré) tableau grossièrement peint.
  4. (Par analogie) (Zoologie) Touffes de poils qu’ont les jambes de devant des cerfs, des antilopes et aussi de celles que présente le tarse de certains insectes et notamment des abeilles.
  5. (Coiffure) Touffe de poils, de soies ou de cheveux.
    • Cheveux en brosse; barbe en brosse, cheveux et barbe qui poussent droits et raides.
    • Couper, tailler les cheveux en brosse. Porter les cheveux en brosse.
    1. (Apiculture) Garniture de soies recouvrant la face interne du premier article des tarses postérieurs servant à recueillir le pollen.
    2. (Zoologie) Touffe de poils sur les jambes de derrière des cervidés.
  6. (Sylviculture) Haie bordant un bois pour le protéger des vents, des animaux ; broussaille, terre inculte.
  7. (Québec) (Familier) Soûlerie.
    • Je n'avais pas eu l'air de ça depuis mes premières brosses, à seize ans (Michel Tremblay, Le cœur éclaté, 1993, éd. Leméac)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe brosser
Indicatif Présent je brosse
il/elle/on brosse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je brosse
qu’il/elle/on brosse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
brosse

brosse /bʁɔs/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe brosser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe brosser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe brosser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe brosser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe brosser.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

brosse /Prononciation ?/ féminin

  1. Variante de broce.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle broce 1881, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg