nouer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin nodare (« faire un nœud »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

nouer transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Lier au moyen d’un nœud, d'un lien.
    • Toutes les clés de la maison, des armoires et des coffres, cliquetaient autour de sa taille en un trousseau noué à sa ceinture. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.22-23)
    • Ses doigts tordaient et retordaient une fibre imaginaire qu’il simulait de nouer gravement. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • (Figuré) Les âmes honnêtes ne brisent pas facilement leurs liens, surtout ceux qu’ils ont noués volontairement. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Figuré) (Au théâtre) Former le nœud, l’obstacle qui donne lieu à l’intrigue.
    • Il a noué fortement l’action, l’intrigue de sa pièce.
  3. (Arts) Rattacher les fils de la chaîne ou de la trame quand ils se cassent.
  4. (Par extension) Envelopper dans quelque chose, en faisant un nœud. Nouer de l’argent dans le coin d’un mouchoir.

nouer pronominal

  1. (Arboriculture) Passer de l’état de fleur à celui de fruit.
    • Les pommes, les citrons, les poires commencent à se nouer.
  2. (Médecine) Présenter à ses articulations des épaississements semblables à des nœuds, qui sont des signes de rachitisme.
    • Cet enfant se noue.
Note[modifier | modifier le wikicode]
  • Dans les sens du verbe pronominal, il peut être intransitif:
(Arboriculture) Les abricots ne nouent pas encore.
(Médecine) Cet enfant est noué.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]