casser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Vers 1160) Du latin quassare (« casser, rendre vide ou nul »), de quatere, « secouer ». (1080) quasser, « briser ».

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

casser /kɑ.se/ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Briser, rompre.
    • Le thermomètre est descendu à -6° ; tout le gréement était couvert de givre et de glace que je dus casser en montant dans la mâture. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Elle est vivante mais gravement blessée, sa jambe est cassée et elle ne peut plus bouger.
  2. (Figuré) Affaiblir.
    • Les fatigues de la guerre, les débauches l’ont bien cassé.
    • Il a la voix cassée.
    • Après cette séance de musculation, j’étais cassé.
  3. Annuler, déclarer nul.
    • Casser un jugement, un arrêt.
    • Casser un mariage.
    • Casser un testament, un contrat.
  4. Rétrograder ; renvoyer.
    • Ancien sous-off’ de la Légion, il avait d’abord été cassé de son grade, puis ayant « passé au falot », il s’était vu condamner à trente ans. (Francis Carco, Les hommes en cage, Albin Michel, 1936, p.50)
    • Casser aux gages : Ôter à quelqu’un son emploi et les appointements qui y sont attachés.
  5. (Argot) Humilier, brocarder quelqu’un par des paroles.
  6. (Argot) Cambrioler, faire un casse.
    • Ils vont toujours par trois, soit pour serrer, soit pour casser
      Casser ?
      — J’veux dire cambrioler. Comprenez-vous, C’est l’terme. Un casseur, ça signifie un cambrio et son boulot s’appelle un cassement.
      (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  7. (Familier) Faire la monnaie d’un billet de banque.
    • Pourrais-tu me casser ce vingt ?
  8. (Intransitif) Se briser, se rompre.
    • La mer est dure et houleuse, le remorquage pénible. À midi, la remorque casse et le motor yacht me quitte fort vite en me saluant, car il désire rentrer avant l’arrivée du grain. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  9. (Intransitif) (Familier) Rompre une relation amoureuse.
    • Je pleure parce que je viens de casser avec mon mec.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin cassare (« casser »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

casser /Prononciation ?/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Secouer.
  2. Frapper.
    • Qui donc veist henap casser ! (Tristan de Beroul)
  3. Briser.
  4. Endommager.
  5. Casser un arrêt.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

casser masculin

  1. (Botanique) Chêne.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838-1844