bail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : baìl

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Déverbal de bailler.

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
bail
\baj\
baux
\bo\

bail \baj\ masculin

  1. (Droit) Contrat par lequel on donne à quelqu’un la jouissance d’une chose, moyennant un prix convenu et pour un temps déterminé.
    • Bail conventionnel.
    • Bail sous seing privé.
    • L’étude de l’évolution contemporaine du statut des baux immobiliers d’exploitation a consisté à soumettre les législations sur les baux commerciaux, ruraux et les baux professionnels à un examen d’actualité. (Fabien Kendérian, L’évolution contemporaine du statut des baux professionnels immobiliers d'exploitation: baux commerciaux, ruraux, professionnels, 2011)
  2. (En particulier) Contrat portant sur la location des propriétés foncières.
    • La durée, la fin d’un bail.
    • Faire, passer un bail.
    • Consentir un bail.
    • Rompre, résilier un bail.
    • Entretenir son bail, remplir les obligations que le bail impose.
    • Se tenir à son bail.
    • Renouveler un bail.
    • Faire rapporter les baux précédents.
  3. (Familier) Longue durée.
    • Cela fait un bail que je ne t’ai pas vu.
Note[modifier]
Seule une minorité de noms français en -ail ont leur pluriel en -aux au lieu de -ails : → voir aspirail, bail, corail, émail, fermail, gemmail, soupirail, travail, vantail et ventail et vitrail. Le pluriel du mot ail, quant à lui, peut être tout aussi bien ails que aulx.

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
bail
\baj\
baux
\bo\

bail \baj\ masculin

  1. (Argot) Transaction ou affaire concernant de la drogue.

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « bail [baj] »

Homophones[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • bail sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1 & 2) Du latin baculum (« bâton, pieu ») → voir baile, plus fréquent, pour le sens de « palissade ».
(Nom 3 & 4) Déverbal de baillier.

Nom commun 1[modifier]

bail \Prononciation ?\ masculin

  1. Pieu armé de fer.

Nom commun 2[modifier]

bail \Prononciation ?\ masculin

  1. Enceinte, palissade, retranchement.

Nom commun 3[modifier]

bail \Prononciation ?\ masculin (équivalent féminin : baille)

  1. Bailli, gouverneur, régent.
  2. (En parlant d’enfant ou de veuve dont on a la charge) Tuteur, gouverneur ou gouvernante, nourrice.

Variantes[modifier]

Nom commun 4[modifier]

bail \Prononciation ?\ masculin

  1. Pouvoir, garde, tutelle, administration, délégation.

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom et verbe 1) De l’ancien français bailler, le nom est le déverbal du verbe.
(Nom 2) Du vieux norrois beyl, « le cerceau ».
(Verbe 2) Par réduction du verbe to bail out.

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
bail
\beɪl\
bails
\beɪlz\

bail \beɪl\

  1. Caution.

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
bail
\beɪl\
bails
\beɪlz\
Cricket bails

bail \beɪl\

  1. (Cricket) Nom des deux petits témoins horizontaux qui forment le guichet.
    • If the ball hits the wicket and the bails fall off, the batsman is out.

Verbe 1[modifier]

bail \beɪl\

  1. Libérer sous caution.
Note[modifier]
  • To post bail est plus commun que to bail, particulièrement dans la langue soutenue, sauf qu’en parlant de l’expression to bail someone out, qui est plus courant et peut s’utiliser figurément aussi au sens de donner secours à quelqu’un en détresse.

Dérivés[modifier]

Verbe 2[modifier]

bail \beɪl\ intransitif

  1. (Argot) Se barrer, filer.

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]