fils de pute

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Composé de :
  • fils < anc. fr. fiz, fil (fils) < lat. filius (fils) ;
  • de < anc. fr. et roman de (introduit le complément du nom) < lat. de (préposition) ;
  • pute < anc. fr. pute, putain (fille légère, prostituée), fém. subst. de put (sale, puant) < lat. putidus (pourri, fétide).
Attesté sous la forme fil a putain (cas régime) dans la chanson de geste en ancien français aux xiie et xiiie siècles : fil a putain puant (Gui de Bourgogne, v. 3685), fil a putain, bastart avoltre (Pierre de Saint-Cloud, Les enfaces Renart, v. 449), Fil a putain, le clama (Raoul de Cambrai, XXXII, v. 486), fil a putain le claiment, né par enchantement (Le Roman d'Alexandre, III, v. 2162), Fil a putain, paien, fueiz voz an ! (Les Enfances Guillaume, v. 2932). Autres graphies (cas sujet) : fiz a putain (Marie de France, Eliduc, v. 843), filz a putain (Si conme Renart manja le poisson aus charretiers, 769 ; Henri d’Andeli, La Bataille des vins), fils a putain (Amis et Amiles, 114, v. 2250).
En moyen français filz de putain (François Rabelais, Le Quart Livre, XXII).
En français moderne, fils de putain jusqu’au xixe siècle (Voltaire, Dictionnaire de la pensée de Voltaire par lui-même, 1994, p. 16 ; Molière, Amphitryon, III, 6). Fils de pute au xxe siècle (Jean Giono, Un de Baumugnes, 1929, p. 159).
Apparenté par étymologie romane à figlio di puttana (italien), hijo de puta (espagnol), filho da puta (portugais), hilh de puta (gascon et béarnais), filh de puta (provençal).

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin fils de pute
/fis də pyt/
Féminin fille de pute
/fij də pyt/
filles de pute
/fij də pyt/

fils de pute /fis də pyt/ masculin → voir fils de putain

  1. (Vulgaire) Enfant de prostituée.
    • 1re, 2e, 3e génération, nous sommes tous des fils de pute ! (Slogan de manifestation de prostituées)
    • Dans cette relation souffrance et de plaisir, peut naître parfois « un fils ou une fille de pute » reconnu(e) le plus souvent par la mère mais ignoré(e) par le père-client qui arrive en cachette et repart sur la pointe des pieds. (Emmanuel Jovelin, Pensée plurielle n°9, 2005, pp. 131-151.)
  2. (Vulgaire) (Injurieux) Personne méprisable souvent sans référence explicite à la mère. Souvent précédé de gros ou sale ou encore espèce de pour renforcer l’injure.
    • Harley David son of a bitch
      Eh dis donc David fils de pute
      Harley David son of a bitch
      Qu'est c’que tu fais sur ma Harley ?
      (Serge Gainsbourg, Harley David Son of a Bitch)
    • Quel fils de pute a engrossé ta mère à ma place pour engendrer cet enfant magnifique acclamé par la chance ? (Xavier Deutsch, Le grand jeu des courages de l’ours en Alaska)
    • C’est un fils de pute, mais c’est notre fils de pute. (Roosevelt, à propos du président nicaraguayen Samoza, cité par Mitchell A. Seligson, The Journal of Politics, vol. 64, nº 2, mai 2002, pp. 408-433.)
    • À partir de maintenant, nous sommes tous des fils de pute. (Kenneth Bainbridge lors du premier essai nucléaire américain, cité par Silvan S. Schweber dans In the Shadow of the Bomb: Bethe, Oppenheimer, and the Moral Responsibility of the Scientist, p. 155.)
    • Va te faire enculer, sale fils de pute ! (Nicolas Anelka à Raymond Domenech, le 17.06.2010)
    • Nasri : « Va te faire enculer, va niquer ta mère, sale fils de pute. » (Samir Nasri, le 23.06.12 à un journaliste de l'AFP dans « Sport, Euro : échange musclé entre Nasri et un journaliste », Site 20 minutes, le 24.06.12)
  3. (Vulgaire) (Péjoratif) Situation inconfortable, objet méprisable.
    • Les armes s’étaient tues dans son secteur, mais l’ennemi de l’intérieur, cette bon dieu de foutue faim, salope et fille de pute, lui arrachait les entrailles […] (Clément Lépidis, La Conquête du fleuve, 1980, p. 120.)
  4. (Vulgaire) Ajoute une forte charge négative au groupe nominal en apposition, de manière plus emphatique que putain de.
    • Cette fille de pute de saloperie de merde de batterie a naturellement été vérifiée il y a moins d’un mois, bourrée de watts à ne savoir qu’en faire […] (Paul Guimard, Le mauvais temps, 1976, p. 126.)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Enfant de prostituée (1) 
Personne méprisable (2) 
Situation inconfortable ou objet méprisable (3) 
Équivalent de putain de (4) 

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Article de qualité Cet article a été défini comme article de qualité faisant honneur au Wiktionnaire, le dictionnaire libre et universel.
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion ainsi que celle de la liste des articles de qualité.
Article de qualité