Annexe:Prononciation/minnan

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Application-certificate Gion.svg Prononciations des langues du Wiktionnaire — passez votre souris pour voir le nom de la langue en clair — pour la liste des codes, voir Wiktionnaire:Liste des langues.
Règles du WiktionnaireAide sur les prononciations

ady · ae · ang · ar · arn · av · avk · ba · bg · br · ca · chr · co · cs · cu · de · egy · el · en · eo · es · esu · et · fc · fi · fr · fro · gallo · gem-pro · got · grc · hi · hu · ia · is · it · ja · ka · kbd · ko · ku · la · lbe · lez · lv · mn · mr · myp · nan · ne · nl · no · oc · pcd · pl · pt · ro · ru · sa · se · sk · sq · sus · sv · sw · swb · tab · tlh · tr · tsolyáni · vi · vo · xh · zh

Les langues minnan (闽南 / 閩南, « min du Sud ») sont réparties en trois groupes partiellement intelligibles entre eux :

  • le hokkien (福建), variétés de minnan parlées sur le continent (Amoy / Xiamen, Quanzhou, Zhuangzhou) et le taïwanais (台湾 / 臺灣)
  • le teoswa (潮汕), regroupant les parlers teochew (潮州) et swatow (汕头 / 汕頭)
  • le haïnanais (海南) et le parler de Leizhou (雷州)


Ces langues n'ont pas une forme standard à l'écrit. Il est possible d'écrire en sinogrammes traditionnels, en sinogrammes simplifiés, ou en utilisant une des nombreuses romanisations existantes.

Exemple : le nom de la transcription peut être écrit en sinogrammes traditionnels (白語字), en sinogrammes simplifiés (白语字), dans son propre système (pe̍h-ōe-jī), transcrit en peng'im (beh8 ue7 ri7).


Certains sinogrammes ont une prononciation unique, tandis que d'autres ont plusieurs prononciations suivant le sens. Ces prononciations sont classées en deux groupes : les prononciations vernaculaires (白話音) et les prononciations véhiculaires ou littéraires (文讀音). Ayant un nombre limité de syllabes possibles, chaque sinogramme a souvent plusieurs homophones.

Exemple : le mot cheval 馬 / 马 se prononce :

  • \be⁴¹\ en prononciation vernaculaire taïwanaise, \ma⁴¹\ en prononciation littéraire taïwanaise ;
  • bhê2 \bε⁵²\ en prononciation vernaculaire chaoshan, ma2 \ma⁵²\ en prononciation littéraire chaoshan.


Les consonnes sont parfois aspirées, les voyelles sont parfois nasalisées. Il y a de 7 à 9 tons et on applique le sandhi tonal. Le ton indiqué à l'écrit est celui avant sandhi. Une fois accolé à un autre sinogramme, le premier subit le sandhi tandis que le dernier n'est pas affecté. Le sandhi n'est pas systématique et est lié à la grammaire.

Exemple : En teoswa, la phrase 煠個卵給伊押驚。(sah8 kai5 neng6 gib4 i1 ah4 kian1, « prépare lui un œuf dur pour calmer ses peurs ») ne devrait pas être prononcée :

En effet, il faut appliquer le sandhi tonal :

où les deux premières syllabes voient leur ton modifié.

Transcription[modifier le wikicode]

Pe̍h-ōe-jī[modifier le wikicode]

Le pe̍h-ōe-jī est un système inventé par des missionnaires au XIXe siècle. Il est utilisé sur la Wikipédia et le Wiktionnaire en minnan. Les tableaux ci-dessous montrent aussi la transcription en zhuyin et un exemple de sinogramme transcrit.

Consonnes
Utilisé comme Bilabiale Alvéolaire Alvéolo-palatale Vélaire Glottale
Sourde Voisée Sourde Voisée Sourde Voisée Sourde Voisée Sourde
Nasale Attaque m [m]
ㄇ 毛 (mo͘ )
n [n]
ㄋ 耐 (nāi)
ng [ŋ]
ㄫ 雅 (ngá)
Noyau m [m̩]
ㆬ 姆 (ḿ)
ng [ŋ̍]
ㆭ 酸 (sng)
Coda -m [m]
-n [n]
-ng [ŋ]
Occlusive Pleine Attaque p [p]
ㄅ 邊 (pian)
b [b]
ㆠ 文 (bûn)
t [t]
ㄉ 地 (tē)
k [k]
ㄍ 求 (kiû)
g [g]
ㆣ 語 (gí)
Coda -p [p̚]
-t [t̚]
-k [k̚]
-h [ʔ]
Aspirée Attaque ph [pʰ]
ㄆ 波 (pho)
th [tʰ]
ㄊ 他 (thaⁿ)
kh [kʰ]
ㄎ 去 (khì)
Affriquée Pleine Attaque ch [ts]
ㄗ 曾 (chan)
j [dz]
ㆡ 熱 (joa̍h)
chi [tɕ]
ㄐ 尖 (chiam)
ji [dʑ]
ㆢ 入 (ji̍p)
Aspirée Attaque chh [tsʰ]
ㄘ 出 (chhut)
chhi [tɕʰ]
ㄑ 手 (chhiú)
Fricative Attaque s [s]
ㄙ 衫 (saⁿ)
si [ɕ]
ㄒ 寫 (siá)
h [h]
ㄏ 喜 (hí)
Latérale Attaque l [l]
ㄌ 柳 (liú)

Contrairement au mandarin, les langues minnan autorisent une syllabe à se terminer par une consonne. De plus, le noyau d'une syllabe peut être constitué par « m » ou « ng ».

Voyelles
Antérieure Centrale Postérieure
Simple Simple Simple
Fermée i [i]
ㄧ 衣 (i)
u [u]
ㄨ 污 (u)
Mi-fermée e [e]
ㆤ 禮 (lé)
Moyenne o [ə]
ㄜ 高 (ko)
Mi-ouverte [ɔ]
ㆦ 烏 (o͘ )
Ouverte a [a]
ㄚ 查 (cha)
Diphtongues & Triphtongues
Diphtongues ai [aɪ]
au [aʊ]
ia [ɪa]
ㄧㄚ
io [ɪo]
ㄧㄜ
iu [iu]
ㄧㄨ
oa [ua]
ㄨㄚ
oe [ue]
ㄨㆤ
ui [ui]
ㄨㄧ
Triphtongues iau [ɪaʊ]
ㄧㄠ
oai [uai]
ㄨㄞ

Les voyelles, les diphtongues et les triphtongues peuvent être nasalisées en ajoutant un « n » en exposant : ia correspond donc à [ĩã].

Tons
Numéro du ton Diacritique Nom du diacritique Nom du ton Exemple Prononciation (Tainan) Fichier audio
1 - 陰平 (im-pîng) kun (monarque) \kun⁴⁴\
2 ´ accent aigu 上聲 (siōng-siann) kún (bouillir) \kun⁴¹\
3 ` accent grave 陰去 (im-khì) kùn (bâton) \kun²¹\
4 - 陰入 (im-ji̍p) kut (os) \kut̚³²\
5 ^ accent circonflexe 陽平 (iông-pîng) kûn (jupe) \kun²³\
7 ˉ macron 陽去 (iông-khì) kūn (proche) \kun³³\
8 ̍ ligne verticale suscrite 陽入 (iông-ji̍p) ku̍t (glissant) \kut̚⁴⁴\

Peng'im[modifier le wikicode]

Le Peng'im est le système utilisé dans la province de Guangdong pour romaniser le teochew et le swatow. Il a été créé en 1960

Consonnes
Utilisé comme Bilabiale Alvéolaire Vélaire Glottale
Sourde Voisée Sourde Voisée Sourde Voisée Sourde
Nasale Attaque m [m]
毛 (mo5)
n [n]
耐 (nai6)
ng [ŋ]
雅 (ngia2)
Noyau m [m̩]

姆 (m2)

eng [ŋ̍]

酸 (seng1)

Coda -m [m] -nn [n̚]
文 (bhunn5)
-ng [ŋ]
Occlusive Pleine Attaque b [p]
邊 (biêng1)
bh [b]
文 (bhung5)
d [t]
地 (di7)
g [k]
球 (giu5)
gh [g]
語 (ghe2)
Coda -b [p̚] -d [t̚]
核 (hud8)
-g [k̚] -h [ʔ]
Aspirée Attaque p [pʰ]
抱 (po6)
t [tʰ]
他 (ta1)
k [kʰ]
去 (ke3)
Affriquée Pleine Attaque z [t͡s]
曾 (zang1)
r [d͡z]
熱 (ruah8)
Aspirée Attaque c [t͡sʰ]
出 (cug4)
Fricative Attaque s [s]
衫 (san1)
h [h]
喜 (hi2)
Latérale Attaque l [l]
柳 (liu2)

Remarque : les finales « -nn » et « -d » ont été perdues dans le teochew et le swatow parlé en Chine continentale et ne font donc pas partie de la transcription officielle Peng'im.

Voyelles
Antérieure Postérieure
Non arrondie Arrondie
Fermée i [i]
衣 (i1)
e [ɯ]
箸 (de7)
u [u]
污 (u1)
Mi-ouverte ê [ɛ]
茶 (dê5)
o [ɔ]
蠔 (o5)
Ouverte a [a]
查 (za1)
Diphtongues & Triphtongues
Diphtongues ai [aɪ] ao [aʊ] ia [ɪa] io [ɪo] iu [iu] oi [oɪ] ou [oʊ] ua [ua] [uε] ui [uɪ]
Triphtongues iao [ɪaʊ] uai [uaɪ]

Les voyelles, les diphtongues et les triphtongues peuvent être nasalisées en ajoutant un « n » : ian correspond donc à [ĩã]. Il y a donc une possible ambiguïté entre la nasalisation [ ˜ ] et le [n̚] encore présent dans certains parlers.

Tons
Numéro du ton Nom du ton Exemple Prononciation (Diaspora teochew)
1 陰平 gung1 (monarque) \kuŋ³³\
2 陰上 gun2 (bouillir) \kun⁵²\
3 陰去 gung3 (bâton) \kung¹²\
4 陰入 gud4 (os) \kut̚¹\
5 陽平 gun5 (jupe) \kun⁵⁵\
6 陽上 geng6 (proche) \kɯŋ³⁵\
7 陽去 guan7 (sueur) \kũã¹¹\
8 陽入 gud8 (glissant) \kut̚⁵\

Prononciation[modifier le wikicode]

Tons[modifier le wikicode]

Les tons varient d'un parler à un autre.

Ton
陰平 陰上 陰去 陰入 陽平 陽上 陽去 陽入
Numéro du ton 1 2 3 4 5 6 7 8
Sinogramme 東 taŋ1 董 taŋ2 凍 taŋ3 觸 tak4 銅 taŋ5 動 taŋ7 逐 tak8
Hokkien Xiamen 44 53 21 32 24 - 22 4
Taipei 44 53 11 32 24 33 4
Tainan 44 41 21 32 23 33 44
Zhangzhou 34 53 21 32 13 22 121
Quanzhou 33 55 41 5 24 22 41 24
Penang[1] 33 445 21 3 23 21 4
Sinogramme 東 toŋ1 董 toŋ2 凍 toŋ3 觸 cog4 銅 taŋ5 動 taŋ6 洞 taŋ7 逐 dog8
Teoswa 33 52 12 1 55 35 11 5

Sandhi tonal[modifier le wikicode]

Schéma du sandhi tonal en taïwanais.

Variations[modifier le wikicode]

Variations régionales[modifier le wikicode]

Variations historiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en anglais : Southern Min, sous licence CC-BY-SA.
  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en anglais : Pe̍h-ōe-jī, sous licence CC-BY-SA.
  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en anglais : Hokkien, sous licence CC-BY-SA.
  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en anglais : Taiwanese Romanization System, sous licence CC-BY-SA.
  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : Peng'im, sous licence CC-BY-SA.
  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : Teochew (dialecte), sous licence CC-BY-SA.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en minnan, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en minnan, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en minnan, sous licence CC-BY-SA-3.0 : , mais a pu être modifié depuis.
  • Adele M. Fielde, A pronouncing and defining dictionary of the Swatow dialect, arranged according to syllables and tones, American Presbyterian Mission Press, Shanghai, 1883.
  • 潮州音字典, czyzd.com, 2013–2018 → consulter cet ouvrage
  • Picus Sizhi Ding, Southern Min (Hokkien) as a Migrating Language: A Comparative Study of Language Shift and Maintenance Across National Borders, Springer, 2015-11-17 ISBN 9789812875945