Annexe:Prononciation/turc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Application-certificate Gion.svg Prononciations des langues du Wiktionnaire — passez votre souris pour voir le nom de la langue en clair — pour la liste des codes, voir Wiktionnaire:Liste des langues.
Règles du WiktionnaireAide sur les prononciations

ady · ae · ang · ar · arn · av · avk · ba · bg · br · ca · chr · co · cs · cu · de · egy · el · en · eo · es · esu · et · fc · fi · fr · fro · gem-pro · got · grc · hi · hu · is · it · ja · ka · kbd · ko · la · lbe · lez · lv · mn · mr · ne · nl · no · oc · pcd · pl · pt · ro · ru · sa · se · sk · sq · sus · sv · sw · swb · tab · tlh · tr · tsolyáni · vi · vo · xh · zh

Tableau de l’API du turc[modifier]

Lettre turque Équivalent français Symbole API
A, a a prononcé de l'arrière de la bouche comme dans pâte mais légèrement plus avancé, sauf dans quelques mots d’emprunt où il est prononcé à l’avant comme şikâyet ; dans ce dernier cas il est souvent orthographié â. ¹ [ɑ̟]
B, b comme en français. [b]
C, c dj comme dans djinn. [d͡ʒ]
Ç, ç tch comme dans tchatche. [t͡ʃ]
D, d comme en français. [d̪]
E, e toujours ouvert, comme dans près ². [ɛ]
F, f comme en français. [f]
G, g dur comme dans gogo, se palatise devant e, i, ö, ü et â (rüzgâr). [g], [ɟ]
Ğ, ğ comme un G très faible : pour obtenir ce son prononcer un [w] sans bouger les lèvres. Après e, i, ö, ü, il se palatise et se rapproche du y : değil = deyil. En fin de syllabe, il prolonge la voyelle précédente. Par exemple çağdaş se prononce tchâdache. ³ [ɰ], [j], [ː]
H, h expiré, comme en anglais. [h]
I, ı sans équivalent en français (prononcer un i en reculant la langue dans la bouche) ; approximation comme un "eu" français dans deux. [ɯ]
İ, i comme un i français. [i]
J, j comme en français. [ʒ]
K, k comme en français, se palatise devant e, i, ö, ü et â. ⁴ [k], [c]
L, l toujours vélarisé comme en anglais [ɫ]
M, m comme en français. [m]
N, n comme en français dans panne. Ne nasalise pas la voyelle précédente. [n]
O, o toujours ouvert comme dans porte . [ɔ]
Ö, ö eu toujours ouvert comme dans peur, très rarement fermé comme dans vieux (öyle). [œ], [ø]
P, p comme en français [p]
R, r roulé, comme le r simple en espagnol (r entre deux voyelles et non rr ou r en début de mot). [ɾ]
S, s ss comme dans bosse mais plus avancé. [s̟]
Ş, ş ch comme dans chemin. [ʃ]
T, t comme en français. [t̪]
U, u ou de rouge, jamais u de lune. [u]
Ü, ü u comme dans lu. [y]
V, v comme en français, plus rarement [w] comme dans kuvaför [kuwɑfœɾ] ou tuvalet [tuwalɛt] [⁶]. [v], [w]
Y, y comme y dans yaourt ou -ille dans paille. [j]
Z, z comme en français mais plus avancé. [z̟]

Notes et variantes[modifier]

Il existe des variantes dans l'interprétation des valeurs phonétiques possibles.

¹) Ou bien comme a dans patte, d'après Zimmer et Orgun (Handbook of the IPA, article « Turkish », Cambridge University Press).

²) Ou bien toujours ouvert, è, d'après Berk et Bozdémir (introduction du Dictionnaire turc-français, L'Asiathèque, Dictionnaires des Langues'O).

³) C'est en fait une spirante dorso-vélaire sonore [ɰ] devant les voyelles a, ı, o et u, dont la friction est si faible qu'elle se confond avec la voyelle précédente. Entre voyelles, elle tend à s'amuïr. Cette lettre se nomme, en turc, yumuşak ge.

⁴) Le phonème /k/ se réalise [k] devant les voyelles a, ı, o et u et se palatalise en [k̟] devant les voyelles antérieures e, i, ö et ü, ce qu'on peut se représenter par ky (comme dans quiétude), mais de manière bien moins appuyée.

⁵) Le phonème /l/ se réalise [ɫ] partout sauf devant e, i, ö et ü, où il se palatalise en [l̟] (sorte de ly plus léger).

⁶) Suivi de a, /v/ peut être réalisé [w].

Références[modifier]