détourner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

dé- + tourner

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

détourner /de.tuʁ.ne/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Éloigner dans une autre direction.
    • Et quand je m'approchai du fauteuil de grand’mère pour lui baiser ma main, elle se détourna et cacha sa main sous son mantelet. (Léon Tolstoï, Souvenirs, 1851-1857, traduction de Ardève Barine, éd.1922)
    • Privé de tout accommodement, […], le vice a peu de chance de séduire la vertu la plus chancelante. Elle s'en détourne avec horreur et trouve soudain dans cet instinctif revirement son équilibre et son salut. (Francis Carco, Images cachées, 1929, préface 3e édition, 1929)
    • Détourner quelqu’un de son chemin.
    • Détourner un ruisseau.
    • Elle se détournait, afin qu’on ne pût la voir.
    • (Figuré)Détourner quelqu’un de son devoir.
    • (Absolument)Détourner quelqu’un.
  2. Donner une signification, en faire une application différente de celle qu’il doit avoir.
    • Détourner le sens d’un passage, d’une loi, d’un mot, etc.
  3. (Figuré) Orienter vers un autre sujet.
  4. (Figuré) Distraire de quelque occupation.
    • Cela m’a détourné de mes études, de mes affaires, de mon travail.
  5. Dissuader.
    • « Le mouvement perpétuel est impossible : il faut se tenir loin de ceux qui le trouvent. »
      Cet aphorisme incisif et précis est de Joseph Bertrand ; il devrait être écrit sur les murs des bureaux de brevets, car il détournerait peut-être certains inventeurs de la poursuite d'une vaine chimère.
      (Aimé Witz, Le mouvement perpétuel de deuxième espèce, dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
  6. Soustraire frauduleusement.
    • Les corsaires qui commandaient le navires furent donc très satisfaits ; ils le furent peut-être un peu moins... quand ils apprirent que les capitaines qui ne dressaient pas un inventaire fidèle de leurs prises commettaient, eux, un vol irrémissible, s'ils ne restituaient pas aux armateurs tout ce qu'ils détournaient. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.49&50)
  7. (Droit) Soustraire un mineur, une mineure, illicitement, dans des circonstances plus ou moins aggravantes, au domicile de leurs parents, de leur tuteur, aux établissements, aux lieux où ils avaient été mis par ceux-ci.
  8. (Chasse) Déterminer l’endroit où est une bête à la reposée, pour la courir ensuite, la chasser.
    • Daguet ou vieux dix-cors, ça m'est égal ! Nous détournons l'animal, nous lançons les limiers, et la meute suit ! (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  9. (Plus rare) Détordre un fil.
    • Lorsque les fibres sont tout à fait parallèles ou, s'il s'agit d'un fil retors, lorsque les fils qui le composent sont devenus tout à fait parallèles, en cesse de détourner et on lit sur le cadran le nombre de tours détournés. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Soustraire frauduleusement
divertir

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]