tourner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin torno (« tourner », « façonner au tour », « tourner ou rouler entre ses doigts »), via l’ancien français torner.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

tourner /tuʁ.ne/ transitif 1er groupe (conjugaison) (Pronominal : se tourner)

  1. Mouvoir en rond, par un mouvement circulaire, autour d’un axe de rotation.
    • Un moulin à vent se compose essentiellement d'un arbre porté sur un petit bâtiment en bois, qui est susceptible de tourner autour d'un fort pivot vertical, et qui peut par conséquent être orienté convenablement. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.114)
    • Ils se relayaient pour tourner la manivelle de la magnéto — une grosse « gégène ». (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. Décrire un mouvement circulaire autour de quelque chose ; contourner.
    • (Militaire)Cette position en flèche ne peut durer. […]. L’ennemi prend du mordant et tente de tourner une position qui ne s’appuie sur rien. […]. On se replie avec méthode. (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, pp. 32-33)
    • Leur surface, maintenant dégelée, ne permettait déjà plus aux traîneaux de s’y aventurer. Dès lors, nécessité de les tourner, ce qui accroissait considérablement la longueur de la route. (Jules Verne, Le Pays des fourrures -1873)
  3. (Par métalepse) Peler (un citron, une orange, … )
  4. (Par extension) Mouvoir par un mouvement en ligne courbe.
    • Tourner les pieds en dedans, en dehors.
  5. (Par extension) Bouger, diriger.
    • Tourner les yeux, les regards vers quelque chose.
    • Tourner ses pas vers un endroit, marcher, se diriger vers un endroit.
    • Tourner toutes ses pensées vers quelque chose, y appliquer toutes ses pensées, s’y adonner entièrement.
  6. Inverser, mouvoir en sens contraire → voir retourner.
    • Tourner les feuillets d’un livre.
    • Tu ne lis pas la carte dans le bon sens, tourne la.
    • Tourner une difficulté, l’éluder.
  7. Disposer autour de quelque chose.
    • Tourner une corde, une amarre autour d’un pieu.
  8. Changer de parti.
  9. (Vieilli) Influencer, faire passer à une manière d’être différente. On dit plutôt aujourd’hui retourner.
    • Quelques jours lui suffirent pour tourner tous les esprits.
    • Tourner une personne à son gré, manier son esprit en sorte qu’on lui fasse faire tout ce qu’on veut.
    • Il tourne cet homme-là, cet esprit-là comme il lui plaît.
  10. Transformer.
    • Tourner tout en bien, tourner tout en mal.
    • Tourner les choses à son avantage.
    • Tourner une chose en raillerie, la prendre comme dite en raillant et sans dessein de fâcher.
  11. Façonner au tour.
    • Tourner un pied de table.
    • Tourner des obus.
    • Tourner l’ivoire, le buis.
    • (Absolument) Un ouvrier qui tourne bien.
  12. (Figuré) Écrire en prose ou en vers en leur donnant un certain tour.
    • Il tourne bien les vers.
    • Tourner une lettre, un compliment.
  13. (Cinéma) Filmer, ou participer à un film. Expression venant de l'époque des caméras à manivelle.
    • Ne tourner dans aucun film est un drame pour certains acteurs
    • Ce réalisateur va tourner un film en Bretagne.


tourner intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se mouvoir en rond, circulairement.
    • Le gardien ouvrit avec précaution, la porte tourna sans bruit sur ses gonds et tous nous entrâmes doucement et sans parler […]. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Entre les tables, des couples, dont la plupart, évoluaient avec un imperceptible dandinement, tournaient et le bruit de leurs pas avait un glissement léger d’averse contre les vitres. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • Au fond d'un bar fallacieusement intitulé La Jeunesse, un phonographe tournait et répandait des gargouillements sonores d'accordéon. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.41)
    • […] ce n’est qu’à partir de 1543 que le moine polonais Nicolas Copernic a énoncé que la Terre était l'une des planètes qui tournaient autour du Soleil. (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L’astrologie confrontée aux progrès de l’astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
    • Une machine qui tourne sur son pivot.
    • La roue tourne.
    • Quand on a trop bu, il semble que tout tourne.
    • Un cheval qui tourne autour du pilier.
  2. (Par extension) Se tordre.
    • Son pied a tourné.
  3. Se mouvoir dans une autre direction.
    • Le 24, le vent tourna au Sud nous permettant d’établir la voilure, […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Pendant la première semaine, la brise fut très légère et excessivement variable, tournant constamment du Nord au Suroit, en passant par l’Est. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Là nous eûmes un guide, et c’était bien nécessaire, car les tranchées tournaient et revenaient de façon qu’on ne savait plus où était l’ennemi. (Alain, Souvenirs de guerre, p. 125, Hartmann, 1937)
    • (Figuré) Le temps tourne au froid.
    • Tourner à tous les vents, tourner comme une girouette, Avoir l’esprit variable et inconstant, changer souvent de sentiment, d’opinion.
    • (Figuré) Tourner du côté de quelqu’un, se ranger de son parti.
    • Aussitôt qu’il se fut déclaré, tout le monde tourna de son côté.
  4. Aller et venir, errer.
    • Vous verrez voir qu’il va revenir ! […]. Jusqu’à minuit, faut qu’il tourne dans le quartier. Drôle de type. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
  5. (Figuré) Donner le tournis.
    • La tête lui tourne se dit en parlant d’une personne qui se trouve étourdie pour avoir regardé en bas d’un lieu élevé ou pour avoir trop tourné sur elle-même. Il se dit aussi de ceux qui ont des étourdissements et des vertiges.
  6. (Figuré) Devenir fou,.
    • La tête lui a tourné se dit d’un Homme qui est devenu fou. Il se dit aussi figurément d’un Homme à qui quelque faveur inespérée de la fortune, ou au rebours quelque malheur imprévu, a troublé l’esprit.
  7. Être disposé en cercle.
    • Ce boulevard tourne autour de la ville.
  8. Changer, transformer.
    • Des feux tantôt roses, tantôt d’un bleu acide qui tournait au vert pomme, scintillaient à l’extérieur des Folies. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Son amour a tourné en haine.
    • Le lait a tourné. (il a caillé)
    • Cette maladie, cette affaire tourne mal, elle prend une mauvaise tournure, il y a lieu de craindre qu’elle n’ait une issue fâcheuse.
    • L’affaire a bien tourné, a mal tourné, a tourné autrement qu’il ne pensait.
  9. (En particulier) Changer de façon imprévue.
    • Mais, à la longue, elle se vit contrainte de renoncer à ses méthodes iniques, parce trop d’enquêtes s’étaient tournées à sa confusion […]. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Cette chose tournera à sa honte, à sa gloire, à son honneur, à son déshonneur, lui tournera à bien, à mal, à profit, etc., Elle produira pour lui de la honte, de la gloire, de l’honneur, du déshonneur, du bien, du mal, du profit, etc.
    • Ce jeune homme tourne mal, il est en passe de se mal conduire, il dévie de la bonne route, il ne soutient pas les bonnes espérances qu’on avait conçues de lui. On dit dans le sens contraire : il tourne bien.
    • La chance a tourné.
    • Il a tourné, il a abandonné son parti, ses opinions.
  10. (En particulier) S’altérer, changer en mal.
    • Il leur suffisait […] de passer la main sur le dos d’une vache pour que le lait tournât en urine. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Il portait un chandail rosâtre et ses joues trop fardées tournaient au lie de vin. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • J’ai payé les trois premières traites et j’ai laissé protester les autres, sous prétexte que le pinard tournait. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p. 15)
    • Le raisin, les cerises, les groseilles tournent, commencent à tourner, ils dépassent le point de maturité, ils commencent à se gâter.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

 (information à préciser ou à vérifier)

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]