autrice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin auctrix, féminin d'auctor (« agent, auteur, fondateur, instigateur », « conseiller », en droit « garant d’une vente »), dérivé de augere (« faire croître » dans le sens de « augmenter »).
Possible origine religieuse dans augur (« augure »), qui prend le sens social de « celui qui fonde et établit ». Auctor en latin chrétien a, plus tard, désigné Dieu ; d’où certaines confusions avec actor (de agere « agir ») à l’origine d'acteur.
L’histoire de ce féminin vient contredire un certain nombre d’arguments avancés par les opposants à la féminisation, et pointe les multiples contradictions et omissions de l’Académie française, depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. Non seulement autrice n’est pas un néologisme, mais il puise même sa légitimité terminologique dans une longue histoire [1].
La version autrice, moins répandue que auteure, lui est préférée pour marquer oralement la différence de genre par rapport à auteur.[2].

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
autrice autrices
/o.tʁis/

autrice /o.tʁis/ féminin (équivalent masculin : auteur)

  1. Femme auteur.
    • Autrice de différents ouvrages, et fille d’un médecin. On sait que je la recherchai pour me dépiquer de Sara, qu’elle appelait traîtresse. Ah ! Minette ! Vous faisiez patte de velours plus perfidement encore ! (Rétif de la Bretonne, Monsieur Nicolas, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. II, 1989, p. 834)
    • Les deux autrices constatent que le conditionnement, et non pas la nature, détermine l’identité masculine ou féminine, ainsi que les stratifications sociales. (Katherine Roussos, « Universalité et création féminine », in Désireuse de plus avant enquerre, Honoré Champion, 2008, p. 330)
    • Elle est autrice : elle a fait tel et tel ouvrage, pour m’inspirer à son égard un dégoût si complet, qu’il irait jusqu’aux nauzées. (Restif de La Bretonne, La paysane pervertie, 1785)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Moins utilisé que auteure (auteur n'a pas de forme féminine selon le TLFi[3] et l'Académie Française[4][5]), il est cependant de plus en plus mis en avant par les linguistes, les associations féministes, les créatrices, et les rédacteurs et rédactrices[6]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. "Histoire d'Autrice, de l'époque latine à nos jours", article sur l'histoire du terme "autrice"
  2. Blog vie des mots, discussion sur la validité d'autrice
  3. TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (auteur)
  4. L’Académie française, Féminisation des noms de métiers, fonctions, grades et titres
  5. L’Académie française, Le français aujourd’hui, paragraphe La féminisation des noms de métiers, fonctions, grades ou titres : controverse
  6. "Langue, sauce piquante" : le blog des correcteurs du Monde.fr "autrices,ça se dit, ça?"