mètre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : metre, métré, -métre, -mètre

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom 1) (xiie siècle) Du latin metrum (« mesure du vers, pied »).
(Nom 2) (1791) Du grec ancien μέτρον, métron (« mesure »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mètre mètres
/mɛtʁ/

mètre /mɛtʁ/ masculin

  1. (Poésie) Pied déterminé, par la quantité, dans la versification grecque et latine, comme le dactyle, le spondée, etc.
    • Hilperik avait pris quelques uns des goûts de la civilisation romaine. Il […] avait la prétention d’être grammairien, théologien et poète. Ses vers latins, où les règles du mètre et de la prosodie étaient rarement observées, trouvaient des admirateurs parmi les nobles gaulois qui applaudissaient en tremblant. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568))
  2. Vers caractérisé par le nombre de syllabes et la coupe.
    • Ils manient avec une élégante aisance les mètres latins les plus compliqués et les vocables les plus choisis de la mythologie. (Johan Huizinga, Érasme, traduction de V.Bruncel, Gallimard, 1955)
  3. Nature et nombre de pieds nécessaires à la formation de chaque genre de vers.
    • Écouter Ronsard le maître
      Ou chercher à travers champs,
      Quelques chants
      Rhythmés sur un nouveau mètre.
      (Robert Caze, Ritournelles, La mort de Rémy Belleau ; Librairie Sandoz et Fischbacher, Neuchâtel-Paris, 1879, page 100)

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mètre mètres
/mɛtʁ/

mètre /mɛtʁ/ masculin

  1. (Métrologie) Unité de mesure de longueur du Système international, dont le symbole est m. Le mètre est défini de manière universelle depuis 1983 par la longueur du trajet parcouru par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 de seconde.
    • Le travail de filature consiste à retirer le fil du cocon dont la longueur est d’environ 480 mètres et à le dévider sans le briser. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Nous envoyons les dragons en éclaireurs, mais rien à droite, rien à gauche, et, devant nous, à cinq cents mètres, la colline et la forêt. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Je ne crois pas que la plus grande hauteur de l’atoll atteignît deux mètres. (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929)
    • Un tiers environ du département est formé de ces causses dénudés, de ces plateaux calcaires hauts, ici de 500 à 1000 mètres […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  2. (Par métonymie) Instrument qui permet de mesurer cette longueur.
    • J'ai souvenir aussi, dit Lebrun, d'un mètre pliant avec lequel vous faisiez naître et mourir des triangles aussi mobiles que cette mer. (Alain, Entretiens au bord de la mer:(recherche de l'entendement), Gallimard, 1931)
    • Il sortit de sa poche un mètre ruban métallique, qu'il déplia jusqu'à deux mètres, et au bout duquel il fixa une boucle faite avec un morceau de corde, […]. (Myriam Collet, A l'aube du cinquième soleil, p.94, Publibook, 2009)
  3. (Par ellipse) (Familier) Mètre carré.
    • Le légume le plus abondant était sans contredit le Chou et les diverses races auxquelles il a donné naissance ; en effet, et nous ne comprenons ici que les expositions spéciales de cette Crucifère, ces produits n'occupaient pas moins de 80 mètres de surface. (Revue horticole, vol.42 à 43 p.31, 1870)
  4. (Par ellipse) (Familier) Mètre cube.
    • On suppute le prix d’une colonne, on marchande l’épaisseur des dorures, bientôt il ne sera plus permis d'allumer une rampe au fronton de l’Élysée, sans entendre crier quelque part qu’un mètre de gaz coûte vingt centimes, […]. (Pierre Louÿs, Une fête à, Alexandrie, dans Archipel, 1896)
  5. (Par extension) (Familier) Stère.
    • On vient d'abattre à Lyon un platane géant. Cet arbre cubait près de 12 mètres et le tronc seul pesait 19540 kilogr. (Bulletin de la Société royale forestière de Belgique, volume 15, page 224, 1908)
    • Avec 210 000 hectares de forêt, dont 90 % de forêt privée, le Loir-et-Cher dispose d’un stock de 21  millions de mètres de bois d’œuvre, de 12,5 millions de mètres de bois d’industrie pour la pâte à papier, les palettes et autres cageots, à quoi s’ajoutent 21,5 millions de mètres de bois énergie. (Gérard le Puill, Le bois se taille sa place dans le champ de l’énergie, dans L’Humanité, 2 décembre 2011)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe métrer
Indicatif Présent je mètre
il/elle/on mètre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je mètre
qu’il/elle/on mètre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
mètre

mètre /mɛtʁ/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de métrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de métrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de métrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de métrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de métrer.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Précédé
de décimètre
Unité de mesure de longueur
du Système international (SI)
Suivi
de décamètre

Références[modifier | modifier le wikicode]

Occitan[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français mètre.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

mètre /ˈmɛtɾe/ (graphie normalisée)

  1. (Métrologie) Mètre.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]