division

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Division, división

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1120) Du latin divisio (« partage, distribution, répartition ») de dividere (« diviser »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
division divisions
/di.vi.zjɔ̃/

division /di.vi.zjɔ̃/ féminin

  1. Action de diviser.
    • La division d’un entrepôt en plusieurs appartements.
  2. (En particulier) (Mathématiques) Partage arithmétique. → voir division euclidienne
    • La division d’un nombre par un autre.
  3. (Biologie) Le fait de se diviser. → voir division cellulaire
    • La méiose est un type de division cellulaire.
  4. Graduation, marque qui divise.
    • Les cadrans bleus, mauves et rouges des instruments avec leurs divisions de radium forment curieusement le décor d'une scène de féerie enfantine aux teintes vives. (Jean Mermoz, Mes Vols, p. 133, Flammarion, 1937)
    • Les divisions du thermomètre sont graduées en degrés Celsius.
  5. Élément d’un ensemble divisé.
    • Tel qu'il est aujourd'hui installé, l’asile de la rue Lecourbe peut recevoir 200 enfants. Il comprend trois divisions : le grands, les petits et les infirmes. (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, p. 161)
    • Le département est une division administrative du territoire français.
  6. (Administration) Direction.
    • La division du personnel.
  7. (Militaire) Grande unité ou formation tactique qui possède organiquement les armes et les services nécessaires à un combat d’une certaine durée ; elle se situe entre le corps d’armée et la brigade (ou le régiment). (Définition normalisée par l’OTAN AAP-6, révision de 2003)
    • À la nuit, on apprit que la division de Forton avait eu un engagement sérieux, du côté de Mars-la-Tour. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Le 17 octobre, seulement, Le Caire comprit que les Israéliens continuaient à renforcer leur tête de pont ; à cette date, un pont flottant était déjà en place et une division au grand complet avait pu traverser. (Edward N. Luttwak, Le grand livre de la stratégie: de la paix et de la guerre, Odile Jacob, 2002, p.381)
    1. (Militaire) Division navale : Ensemble de bâtiments de guerre de type semblable, groupés sous un même commandement opérationnel ou logistique ; ou unité tactique d’une escadrille aéronavale, comprenant plusieurs sections.
    2. (Militaire) Division aérienne : Groupement aérien de combat consistant normalement en deux groupes ou plus avec les unités des services appropriés ; les groupes de combat d’une division aérienne comprennent normalement des unités de type similaire.
  8. (Militaire) Bureau d’un état-major qui traite les questions militaires d’une espèce particulière, telles que personnel, renseignement, plans et instructions, ou approvisionnements et évacuation.
  9. (Marine) À bord d’un bâtiment de guerre, groupe d’hommes constitué pour des raisons d’ordre opérationnel ou administratif.
  10. (Militaire) (France) Partie du territoire français gouvernée par un officier général pour ce qui concerne l’administration militaire.
  11. (Figuré) Désunion, opposition d’intérêts ou de sentiments entre plusieurs personnes.
    • Je ne voudrais pas semer la division dans les esprits.
  12. (Économie) Distribution entre plusieurs personnes ou catégories de personnes.
    • La division du travail.
  13. (Biologie) (Classification phylogénétique) Deuxième rang taxinomique de la hiérarchie codifiée de la classification scientifique traditionnelle.
  14. (Typographie) Fait de diviser, de couper un mot en fin de ligne selon les règles établies.
  15. (Typographie) (Par extension) trait d’union utiliser pour la division, pour la coupure de mot en fin de ligne ; Unicode : (U+2010) ou plus souvent - (U+002D).
    • La division, ‐, est le signe de la coupure des mots par syllabes à la fin des lignes. Elle n’est autre d’ailleurs que le trait d’union grammatical, auquel, par une anomalie qu’il est bon de remarquer, elle donne le plus souvent son nom dans le langage typographique. (Gustave Daupeley, Le compositeur et le correcteur typographes, 1880, p. 31)

Abréviations[modifier | modifier le wikitexte]

Militaire :

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Holonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Militaire :

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Militaire :

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin divisio.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
division
/di.vi.ʒən/
divisions
/di.vi.ʒənz/

division /di.vi.ʒən/

  1. Division, séparation.
  2. (Mathématiques) Division.
  3. (Biologie) Division.
  4. Partage, répartition.
  5. Séparation, cloison.
  6. Circonscription.
  7. Vote parlementaire.
  8. Désunion, mésentente.
  9. (Militaire) Unité militaire comportant plusieurs régiments.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • division sur Wikipédia (en anglais) Article sur Wikipédia