foule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : foulé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Déverbal de fouler ; pour un équivalent entre la similitude de sens entre « écraser » et « beaucoup de monde »→ voir presse.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
foule foules
/ful/
Une foule (8) d’Asiatiques.

foule /ful/ féminin

  1. (Technique) (Vieilli) Action de fouler les draps. On dit plutôt foulage de nos jours.
    • La foule des draps.
    1. (Chapelier) Opération par laquelle on foule les feutres dans une cuve pleine de liquide.
      • Ouvriers à la foule.
  2. (Par métonymie) Atelier de foulage.
    • Que tous les marchands bonnetiers qui ont des foules chez eux payeront par chaque foule cent sous par an. (Sentence de 1737)
  3. Morceau de bois qui sert à tenir les jumelles d’un peigne de tisserand convenablement écartées.
  4. (Marine) Longue perche pour pousser la ralingue du vent afin d’ouvrir les voiles le plus possible.
  5. (Pêche) Sorte de pêche dans laquelle, foulant du pied le fond des rivières, ou de la mer, quand la marée est basse, on pique avec une sorte de fourche le poisson que l’on rencontre enfoui dans le sable ou la vase.
  6. (Figuré) (Vieilli) Ce qui foule les hommes : oppression, vexation.
    • Plusieurs charges que la nécessité a fait créer dans ces derniers temps à la grande foule des peuples. (Vauban, Dîme, p. 212.)
  7. Presse qui résulte d’une grande multitude de gens.
    • Il vint ici chercher du soulagement et recevoir des propres mains de Dieu, qui aime le silence et qui habite la solitude, ce qui ne se trouve point dans les discours de la philosophie ni dans la foule du monde. (Louis-Guez de Balzac, lett. 15, liv. I.)
  8. Multitude de personnes rapprochées les unes des autres.
    • […], et il épiait les faits et gestes énigmatiques des foules dans la rue et des groupes de curieux juchés sur les toits ; […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 231, Mercure de France, 1921)
    • J'ai donc repris la file des passants […] et nous avançâmes par saccades à cause des boutiques dont chaque étalage fragmentait la foule. (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, Denoël, 1932, p.156 - éd.1942)
    • À travers les vitres des brasseries et des cafés, on distinguait confusément, un peu partout, la foule des consommateurs gesticulant parmi la fumée des cigarettes. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • On arriva sur une petite place circulaire, où étaient dressées quelques boutiques, un bal, un manège. Il n’y avait pas grande foule, quelques badauds seulement circulaient. (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  9. (En particulier) Le vulgaire, le commun des hommes, le grand nombre des personnes ou des choses ordinaires dans leur genre.
    • Il est très difficile de savoir dans quelle mesure les foules se sont émues des événements politiques de leur temps (bien entendu, je laisse de côté les mouvements proprement populaires). Les foules n’écrivent pas leurs mémoires et ceux qui rédigent les leurs ne parlent guère d’elles. (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, éd. 1946)
    • Fonder quelque chose sur les sentiments de la foule exige aussi qu’ils soient extraordinairement stable. […]. Dans tous les temps, la force qui a mis en mouvement sur cette terre les révolutions les plus violentes, a résidé bien moins dans la proclamation d’une idée scientifique qui s’emparait des foules que dans le fanatisme animateur et dans une véritable hystérie qui les emballait follement. (Adolf Hitler, Mon combat, traduction intégrale de "Mein Kampf" par J. Gaudefroy-Demombynes & A. Calmettes, Nouvelles Éditions Latines, 1934, p.337)
    • […], Tritton poursuit: « Même si les dhimmi pouvaient jouir d’une grande prospérité, ils n’étaient toujours que tolérés, exposés aux caprices des gouvernants et aux passions de la foule. » (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.138)
  10. Grand nombre, grande quantité, multiplicité.
    • Le jus contient, en outre du principe sucré, une foule de matières étrangères dont quelques-unes sont susceptibles de fermenter et d'altérer le sucre. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.125)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe fouler
Indicatif Présent je foule
il/elle/on foule
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je foule
qu’il/elle/on foule
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
foule

foule /ful/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de fouler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de fouler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de fouler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de fouler.
  5. Deuxième personne du singulier de l'impératif de fouler.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]