bouche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : bouché

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin bŭcca « joue », et « bouche » en latin familier, via l’ancien français buce, boche ; bŭcca a supplanté le latin classique os « bouche » dans toutes les langues romanes.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
bouche bouches
/buʃ/

bouche /buʃ/ féminin

  1. (Anatomie) Ouverture à travers laquelle un humain ou un animal fait entrer sa nourriture.
    • La bouche grasse, les pommettes rouges, les yeux injectés de bourgogne, Guillaume-Adolphe Porcellet célébra la grève, la sainte grève!… (Octave Mirbeau, Le Gamin qui cueillait les ceps, dans La Vache tachetée, 1918)
    • Sous la moustache blonde du grand gaillard, ses lèvres goulues cherchaient la bouche voluptueuse, cependant que l’autre, sans s’attarder à des bagatelles inutiles et connaissant la valeur du temps, troussait vigoureusement les jupes. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Et, laissant échapper le rideau, il s'approcha du lit. Flossie continuait de ronfler, la bouche ouverte. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.57)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiées, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. (Francis Carco, L’Homme de minuit, 1938)
    • Le feldwebel tourna vers Kerkardec des yeux pétillants et ouvrit la bouche comme un poisson tiré de l'eau. (André Wurmser, Mémoires d'un homme du monde, Paris : Les Éditeurs français réunis, 1964, p.95)
  2. (En particulier) Cet orifice considéré comme organe de la voix et de la parole.
    • L’aviateur, dans l’embrasure des portes, les domine de sa haute taille ; sa bouche, éloquente cavité sous une grosse moustache noire, est distendue par les vociférations qu’il s’époumone à lancer vers ces intrépides serviteurs de la Renommée. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, éd. 1921, p. 32)
    • Je l’ai appris de sa propre bouche. — Il n’ouvrit pas la bouche de toute la soirée.
  3. Personne, par allusion à la nourriture qu’elle consomme.
    • Il a tous les jours dix bouches à nourrir.
    • Les vivres commençant à manquer, on en fit sortir toutes les bouches inutiles, qui consommaient une partie des vivres sans être capables de contribuer à la défense.
  4. (Par extension) Nourriture.
    • Faire bonne bouche.
    1. Service, officier de la bouche du roi : service, officier chargés autrefois de tout ce qui concernait les repas du roi et de sa famille.
      • Je volai aux cuisines de la reine : quelques-uns des seigneurs de la bouche me dirent qu'elle était morte. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XV. Le pêcheur, 1748)
  5. pluriel (Par analogie) (Géographie) Élargissement d’un cours d’eau lorsqu’il se joint à une mer.
    • Les bouches du Danube.
    • Le département des Bouches-du-Rhône.
  6. (Par analogie) Cavité plus ou moins large servant d’accès pour entrer ou sortir.
    • (France) Une bouche de métro.
    • Une bouche d’aération.
    • La bouche d’un canon.
    • Une bouche d’incendie.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Composés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Pour l’ouverture anatomique (1) :

Holonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Pour l’ouverture anatomique (1) :

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe boucher
Indicatif Présent je bouche
il/elle/on bouche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je bouche
qu’il/elle/on bouche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
bouche

bouche /buʃ/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de boucher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de boucher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de boucher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de boucher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de boucher.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France  : écouter « bouche [buʃ] »

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]