mariage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Vers 1135) De marier avec le suffixe -age.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mariage mariages
/ma.ʁjaʒ/
Un couple lors de son mariage. (1.d)

mariage /ma.ʁjaʒ/ masculin

  1. Union de deux personnes reconnue de façon officielle par la loi ou les règles en vigueur localement, dans le but de s’unir à vie en formant un couple.
    1. (Traditionnellement) Union d'une femme et d'un homme.
      • L’homme et la femme ne peuvent contracter mariage avant dix-huit ans révolus. (Article 144, Code civil, France, 2008)
      • Il est entendu que le mariage n’est pas nul ou annulable du seul fait que les époux sont du même sexe. (Article 4, Loi sur le mariage civil, Canada, 2005)
      • Je crois que c’est à l’ordre du Clergé de […] statuer sur le mariage des prêtres, sollicité par tant de gens de bien. (Comte de Sanois, Questions proposées à toutes les assemblées, par un membre de la noblesse de celle de Meaux, 13 mars 1789)
      • Elle savait que beaucoup d’entre les filles de sa race avaient des amants, qu’elles se cachaient soigneusement de leurs familles, mais que, généralement, cela finissait par un mariage. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
      • A l’heure où nos sommes, […] le mariage n’unit plus des privilèges nobiliaires. (Alfred Naquet, Vers l’union libre, 1908)
      • Les prêtres s'entendent à merveille pour procurer de riches dots aux nobles appau­vris, au point qu'on a pu accuser l’Église de considérer le mariage comme un accouplement de gentilshommes vivant en marlous et de bourgeoises réduites au rôle de marmites. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.340)
      • En continuant ainsi, je pourrais vous aimer […] et, supposez que je réussisse auprès de vous, nous finissons de la façon la plus vulgaire : un mariage, un ménage, des enfants… (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
      • Le mariage serait un crime irrémissible de la part d’un templier ; mais les petites folies que je puis commettre seront vite absoutes à la prochaine assemblée de notre ordre. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
      • Peut-être ma mère croyait-elle que c’était en ville que François se dévoyait auprès des filles publiques, rien que pour faire diversion à la monotonie d’un mariage banal. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954)
    2. (Par extension) Union de deux personnes de sexe quelconque.
    3. Durée de cette union.
      • L’enfant conçu ou né pendant le mariage a pour père le mari. (Article 312, Code civil, France, 2008)
    4. Cérémonie civile ou religieuse qui scelle cette union.
      • Elle assista à tous les apprêts du mariage avec une impassibilité qui la surprenait elle-même. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
      • Avant la célébration du mariage, l’officier de l’état civil fera une publication par voie d’affiche apposée à la porte de la maison commune. (Article 63, Code civil, France, 2008)
  2. Assemblage
    • (Marbrerie) Réunion de plusieurs bandes de marbre ou de plusieurs carreaux que l'on scelle bout à bout sur une dalle, pour, d'un même trait de scie, en faire la division.
  3. (Figuré) Union de deux choses qui se complètent plus ou moins bien.
    • Le problème de la religion et de l'État est né de ce curieux « mariage » entre une vérité ou un message religieux universel et une communauté […] qui prenait ce message en charge et combattait pour lui, ou en son nom. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.41)
    • Pour répondre aux critères « bonne nutrition », le parfait au chocolat et sa glace violette n’est pas trop sucré et chocolaté et le mariage avec la saveur de la fleur est réussi. (Dominique Auzias, Le Petit Futé Aix-en-Provence, 2008)
  4. Usage spécialisé.
    1. (Textile) (Vieilli) Accident de dévidage des cocons de ver à soie.
      • […] et de Romans imagina la tavelle qui prévient le mariage, réunion de deux bouts qui montent ensemble sur le tour au lieu de rester divisés. Chambon, d’Alais, imagina la brosse mariage. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature, 1e partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    2. Dans des jeux de cartes comme la brusquembille, la brisque ou le briscan, main associant un roi et une dame de la même couleur.
    3. (Par métonymie) Variante de la brisque.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Types de mariage

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De marier avec le suffixe -age.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

mariage /Prononciation ?/ masculin

  1. Mariage, union conjugale.
  2. Mari, homme marié.
  3. Biens des époux, patrimoine commun.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]