conseil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin consilium.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
conseil conseils
/kɔ̃.sɛj/

conseil /kɔ̃.sɛj/ masculin

  1. Avis que l’on donne à quelqu’un sur ce qu’il doit faire ou ne pas faire.
    • Par avance, il sait ce qu'il trouvera d'imparfait, de médiocre, de mal, d'immuable, en dépit des conseils, des admonestations ou reproches qu'il prodigue et ressasse à chaque inspection. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • Sage conseil. - Conseil prudent, salutaire. - Mauvais, pernicieux, dangereux conseil. - Conseil intéressé, désintéressé.
    • Il est l’auteur de ce conseil. - Donner conseil, un conseil. - Prendre conseil de quelqu’un. - Ne prendre conseil que de soi-même.
    • Suivre le conseil de quelqu’un. - Je ne demande pas votre conseil sur cela. - C’est un conseil à lui donner. - C’est un homme de conseil, de bon conseil.
  2. (Figuré) Ce qui nous détermine à faire ou à ne pas faire quelque chose, en parlant des choses, des passions, etc., qui nous portent, qui nous animent.
  3. (Vieilli) Résolution, parti.
    • Ne m’en parlez plus, le conseil en est pris. - Je ne sais quel conseil prendre.
  4. (Au pluriel) (Soutenu) Vues, principes qui dirigent une personne.
    • Note : Il s’emploie surtout en parlant des rois, des gouvernements.
    • La justice préside à tous ses conseils. - Il n’y eut dès lors en ses conseils qu’irrésolution et faiblesse.
  5. (Religion) (Au pluriel) (Par ellipse) Conseils évangéliques
    • Note : En ce sens, Conseil s’oppose à précepte, comme dans ces phrases :
    • Ce n’est pas un précepte, ce n’est qu’un conseil., Cela n’est pas de précepte, cela n’est que de conseil.
  6. (Affaires) Personne dont on prend conseil.
  7. (Politique) Assemblée permanente ou réunion extraordinaire, instituée ou convoquée pour délibérer, pour donner son avis sur certaines matières.
    • Les membres d’un conseil. - Le président, le secrétaire d’un conseil. - Assembler le conseil.
  8. (Par extension) Séances d’un conseil. (Par extension) Lieusiège un conseil.
    • Assister à un conseil. - Présider un conseil. - Le conseil a duré depuis une heure jusqu’à cinq. - Au sortir du conseil.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Les conseils de Dieu sont impénétrables.
Instance en dation de conseil judiciaire ; lever le conseil judiciaire.
  • conseil judiciaire, (Droit) Homme de loi appointé par une société, un syndicat, pour lui donner des avis.
Il a été nommé conseil judiciaire de telle société.
Ils tinrent conseil entre eux. - Il tint conseil avec ses compagnons sur…

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Note[modifier | modifier le wikicode]
  • Il existe ou il a existé beaucoup d’autres conseils dont les attributions sont en général suffisamment indiquées par le second titre qui leur a été donné.
    Conseil supérieur de l’Instruction publique.
    Conseil académique.
    Conseil de discipline.
    Conseil d’administration.
    Conseil d’hygiène.
    Conseil supérieur de santé.
    Conseil des prises.
    Conseil supérieur du commerce.
    Conseil supérieur de l’Agriculture.
    Conseil général des mines, des ponts et chaussées, etc.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin consilium.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

conseil /Prononciation ?/ masculin

  1. Conseil.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (conseil)