goutte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : goutté

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom) Du latin gŭtta.
(Adverbe) Du nom commun signifiant la moindre quantité.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
goutte gouttes
/ɡut/

goutte /ɡut/ féminin

  1. Très petite quantité d’un liquide qui se détache avec une forme sphérique.
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d’un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d’eau qui s’échappaient d’une chanlatte percée. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Une bâche de 1000 m² qui la recouvre et un dispositif d’aspersion de gouttes d’eau contribuent à éviter les projections alentour et à limiter la diffusion des poussières. (Vincent Charbonnier, La déconstruction inédite d’une tour lyonnaise, dans l’Usine nouvelle du 22 mars 2012, page 24)
  2. (Figuré) Très petite quantité d’un liquide.
    • Enfin, elle articula timidement, d’une voix aiguë et mal assurée comme un violon qui crincrine : — Vous n’auriez pas une goutte de lait ? (Jacques Yonnet, Enchantements sur Paris‎, p. 77, 1966)
  3. (Familier) Eau-de-vie.
    • […], et nous avons été ensemble boire une petite goutte au débit d’à côté ; le pauvre vieux ne déteste pas ça, quoi qu’il n’en ait jamais abusé. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 133, Fischbacher, 1896)
    • Il entra pour boire une goutte et fit la paix avec son cousin. (Pierre Gamarra, Rosalie Brousse, chapitre IV ; Éditeurs Français Réunis, Paris, 1953)
  4. (Figuré) Quantité insignifiante.
    • C’est une goutte d’eau.
  5. (Pharmacologie) Mesure de certaines liqueurs qui s’emploient à très petite dose.
    • On évalue la goutte à peu près au poids d’un grain.
  6. (Au pluriel) Certains remèdes liquides qui ne s’administrent ordinairement qu’à très petites doses, à cause de leur énergie.
  7. (Métallurgie) Petite partie tirée d’une fonte d’or ou d’argent qu’on remet à l’essayeur pour avoir le rapport du titre.
  8. (Verrerie) Quantité de verre en fusion qui sert de matière à élaborer un objet.
  9. (Architecture) (Ornement) Petits ornements de forme conique placés dans le plafond de l’ordre dorique ou sous les triglyphes.
    • Les gouttes de la corniche.
  10. (Médecine) Affection caractérisée par des troubles articulaires, due à l’accumulation de l’acide urique dans l’organisme (hyperuricémie).
    • La vieille dame mourut de joie et d’une goutte remontée au cœur, en revoyant à Tours le duc d’Angoulême. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Les podagres doivent-ils s'abstenir entièrement de vin ? Il y a un axiome populaire qui dit : buvez ou ne buvez pas de vin , et vous n'en aurez pas moins la goutte. (Édouard Monneret & Louis Fleury, Compendium de médecine pratique, t. 4, p.357, Béchet jeune & Labbé, 1841)
    • Ses doigts malhabiles, enflés par la goutte, lui obéissaient très mal. (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  11. (Régionalisme) la goutte, prononcée aussi gotte, est un ruisselet, un tout petit ruisseau, bien souvent le vallon qu'elle traverse, dans les Hautes Vosges lorraines et comtoises, mais aussi certaines parties romandes de Suisse. Les différentes gouttes alimentent la rivière principale en amont.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • Boire la goutte, (Familier) Boire un petit verre d’alcool.
  • Une goutte d’eau, (Familier) Une petite quantité tout à fait insuffisante.
    Cette somme énorme en elle-même, ne fut dans sa débâcle qu’une goutte d’eau.
  • C’est une goutte d’eau dans la mer, (Familier) C’est ajouter fort peu à une grande abondance ; c’est porter un faible secours là où il en faudrait un considérable.
  • Vin de mère goutte, Le vin qui coule de la cuve ou du pressoir sans que l’on ait pressuré le raisin.
  • Goutte de sang. (Par hyperbole) Souffle de vie.
    Tant qu’il me restera une goutte de sang dans les veines, je vous défendrai. Je répandrai jusqu’à la dernière goutte de mon sang pour…
  • Il n’a pas une goutte de sang dans les veines, (Figuré) se dit d’un homme qui est saisi d’effroi, d’épouvante, d’horreur, et aussi de quelqu’un qui est mou, indolent, incapable d’action.
  • avoir la goutte au nez : (Familier) émettre des mucosités par les fosses nasales.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

goutte /ɡut/ invariable

  1. (Vieilli) Pas. Utilisé avec ne pour négation.
    • Et si mon lecteur ne comprend goutte, qu’il soit chrétien ou pas, à ces tournures sémitiques, qu’il se console en pensant que le Nouveau Testament n’a pas été originellement rédigé pour l’indo-européen qu’il est. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome II, « La fabrication du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1989, p. 63)
    • N’y comprenant goutte et sentant mon cœur battre douloureusement, je rentre chez moi […] (Anton Tchekhov, Fragments du journal d’un irascible, traduction Anne Coldefy-Faucard, Librio 698, 2004, E.J.L.)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • Ne voir goutte, n’y voir goutte : Ne pas voir clair.
    C’est un homme qui ne voit goutte dans ses affaires.
  • N’entendre goutte : Ne rien comprendre.
    Je n’entends goutte à ce qu’il dit. Dans ces façons de parler goutte sert à renforcer l’idée négative.

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe goutter
Indicatif Présent je goutte
il/elle/on goutte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je goutte
qu’il/elle/on goutte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
goutte

goutte /ɡut/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de goutter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de goutter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de goutter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de goutter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de goutter.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]