renard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Renard

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom) Antonomase du nom donné à un goupil rusé dans le Roman de Renart. « Renard » s’écrivit Renart, jusqu’au milieu du XVIe siècle et dérive du nom propre germanique, Reginhart (formé de l’assemblage de ragin, (« conseil »), et hart, (« fort » → voir -ard). Peu à peu, le prénom de Renard s’est substitué au terme goupil.
(Adjectif) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
renard renards
/ʁə.naʁ/
Un renard (1) endormi sur un tapis de neige.
Renard (8) de l’hôtel de Sully, à Paris.

renard /ʁə.naʁ/ masculin (équivalent féminin : renarde)

  1. (Zoologie) Désigne différents mammifères carnivores de la famille des canidés, notamment du genre Vulpes, au museau pointu, aux oreilles droites et à la longue queue touffue.
    • Ce qui détermina la chute de gros Zidore et de gros Léon ce fut tout simplement une petite jalousie de chasseurs provoquée par un malheureux renard, un vulgaire goupil, un vieux charbonnier à museau chafouin, à queue pelée […] (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les renards dévastent les basses-cours.
    • Le renard est connu pour être très rusé.
    • Le renard exhale une odeur fétide.
    • Queue de renard.
    • Le renard se terre.
  2. (Zoologie) Synonyme de renard roux.
  3. Individu mâle de ce groupe, par opposition à la femelle.
  4. (Par ellipse) Fourrure de renard.
    • Elle porte un très beau renard argenté.
  5. Quelqu’un de cauteleux, fin et rusé.
    • Ce sont les vieux renards de la politique, car Mr. Roosevelt est trop bon politicien pour ne pas s’être assuré leur concours et leur amitié. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  6. (Marine) Ancien outil de navigation, plateau circulaire de bois ou de cuivre, permettant au timonier de noter les conditions de vent aux demi-heures à l’aide de chevilles. Aujourd’hui, le renard est un plateau analogue, en cuivre, décoré du nom et de l’insigne du bâtiment, et portant les noms des officiers du bord. Il est utilisé par le factionnaire à la coupée pour pointer avec une cheville coulissante leur présence à bord ou leur sortie à terre.
  7. (Figuré) Fentes, trous par lesquels les eaux d’un bassin ou d’un réservoir se perdent et qu’il est difficile de découvrir.
    • Boucher un renard.
  8. (Architecture) Bâtiment feint.
  9. (Argot) flatulence.
    • Lâcher un renard.
  10. (Zoologie) Variante de requin-renard commun (poisson).

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

(exemples)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

(simplifié)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
renard renards
/Prononciation ?/

renard /Prononciation ?/ masculin

  1. Relatif aux Renards, une tribu amérindienne.
    • Après des années de résistance et de combats, leur chef Kiala et son épouse furent déportés en Martinique. Respecté des siens, craint des Français, le chef renard y avait été précédé d’une redoutable réputation. (Raymonde Litalien, Jean-François Palomino, Denis Vaugeois, La mesure d’un continent : Atlas historique de l’Amérique du Nord, 1492-1814, page 154, 2007)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]