cheville

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : chevillé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin populaire *cavĭcŭla, altération du latin classique clavĭcŭla (« petite clé » → voir clavicule), diminutif de clavis (« clé »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
cheville chevilles
/ʃə.vij/
ou /ʃvij/
Une cheville (1) en bois.
Une cheville (2) en plastique et sa vis.
Une cheville (4) de violon.
Articulation de la cheville (5).

cheville /ʃə.vij/, /ʃvij/[1] féminin

  1. (Arts) Morceau de bois ou de métal qu’on fait entrer dans un trou pour le boucher, pour faire des assemblages ou pour d’autres usages.
    • Quand on veut que la cheville fasse tirage, on perce d’abord la mortaise de part en part, le tenon n’y étant pas ; on met le tenon en place, on marque les trous, on retire le tenon, on perce les trous un peu plus haut qu’ils ne doivent l’être ; […]. (Alexandre-Edouard Baudrimont, Dictionnaire de l’industrie manufacturière, commerciale et agricole, t. 10, Baillière, 1841, p. 593)
  2. Pièce, souvent en plastique que l’on enfonce dans un mur avant de fixer une vis.
  3. (Vieilli) Principal mobile, du principal agent d’une affaire.
  4. (Musique) Petit morceau de bois ou de métal qui, dans les instruments à cordes, servent à tendre ou à détendre les cordes.
    • Il manque une cheville à ce violon.
  5. (Anatomie) Articulation qui relie la jambe et le pied, formant une saillie osseuse.
    • Dès le premier jour, les chevilles tuméfiées par la pression du fer se déchirèrent. Une plaie se forma, sanieuse, putride, entourée d'une auréole d’inflammation violente. (Georges Clemenceau, À l'Île du Diable dans L’Aurore, 9 juillet 1899 - En réunion dans Justice militaire, Stock, 1901, p.247)
    • Il pressentait que l’eau triompherait des semelles sans résistance, et, sournoisement, s’infiltrerait jusqu’aux chevilles. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.9)
    • Lo...., aidé d’un autre, m’attacha par les poignets et les chevilles avec des lanières de cuir fixées au bois. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Sa silhouette montrait les contours d'une longue robe descendant jusqu'aux chevilles, une écharpe autour du cou et une épaisse tignasse tombant sur les épaules. (Patrick Sant-Anna, Les naufragés du destin, ‎Publibook, 2011, p.109)
  6. (Figuré) En versification, mot inutile au vers que l’on rajoute pour obtenir le bon nombre de pieds ou la rime.
    • Cette épithète est une cheville.
  7. (Par extension) Industrie, activité du chevillard.

chevilles féminin pluriel

  1. (Au pluriel) (Chasse) (Vieilli) Andouillers

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

  • tourillon (1)
  • (en mécanique) pion de positionnement, de centrage (1)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Holonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe cheviller
Indicatif Présent je cheville
il/elle/on cheville
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je cheville
qu’il/elle/on cheville
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
cheville

cheville /ʃə.vij/, /ʃvij/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cheviller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cheviller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cheviller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cheviller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cheviller.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (cheville)