philosophe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : philosophé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du grec ancien φιλόσοφος, philósophos (« celui qui aime la sagesse »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
philosophe philosophes
/fi.lɔ.zɔf/

philosophe /fi.lɔ.zɔf/ genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. Personne qui pratique la philosophie.
    • Les philosophes, les théologiens et la plupart des héros d'arguments ont le génie de la nation française : ils attaquent vigoureusement, mais sont perdus s'ils sont réduits à la guerre défensive. (Frédéric II & Voltaire, L'anti-Machiavel - 1739 - (édition de 1947))
    • Je suis sûr que j'ai rencontré depuis deux jours dans les rues les philosophes les plus illustres et les fonctionnaires les plus influents. C'est mon désespoir de ne pas les connaître. (Pierre Louÿs, Aphrodite, 1896)
    • Ces personnes ont craint, en pénétrant trop avant dans le système de l'homme, de voir disparaître ses plus brillantes attributions; et, si elles ont été portées à applaudir à la sagacité du philosophe, elles ont été sur le point de condamner la philosophie. (Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc, V.35, 1816, p.376)
    • […], et c'est seulement après 1967 que le philosophe laïque syrien Sadiq Jalal al-Azm refusa hautement de voir dans la religion une voie d'avenir efficace. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.108-109)
    • La fonction du philosophe consiste exclusivement dans la profanation des idées. Aucune violence n'égale par ses effets la violence théorique. Plus tard, l'action vient... (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.44)
  2. (En particulier) Écrivain du dix-huitième siècle épris d’idées de réforme en matière religieuse, politique, sociale et morale.
    • Les philosophes ont favorisé la publication de l’Encyclopédie.
    • (Par apposition)Frédéric II de Prusse se montra un roi philosophe
  3. (Par extension) Celui qui cultive sa raison, qui conforme sa conduite à des principes et travaille à fortifier son âme contre les coups du sort ; personne qui a un comportement inspiré par la sagesse.
    • Il a pris cette mauvaise nouvelle en philosophe.
    • Il vécut et mourut en philosophe.
    • Un vrai philosophe sait résister à ses passions et se vaincre lui- même.
  4. Homme qui mène une vie tranquille et retirée, hors de l’embarras des affaires.
    • Il s’est retiré pour toujours à la campagne; c’est un philosophe, un vrai philosophe.
  5. (Parfois) Étudiant qui étudie la philosophie.
  6. (Péjoratif) Personnage rêveur, qui manque du sens des réalités.
    • Les jurisconsultes civils donnèrent aussi leur avis et Valin dans son Commentaire sur l'Ordonnance de la Marine déclara « que les philosophes (sic) qui désapprouvaient la guerre de course étaient de mauvais citoyens. » (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.50)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
philosophe philosophes
/fi.lɔ.zɔf/

philosophe /fi.lɔ.zɔf/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est résigné, qui supporte avec sagesse et force d’âme les épreuves.
    • Il s’est montré très philosophe en cette circonstance.

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe philosopher
Indicatif Présent je philosophe
il/elle/on philosophe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je philosophe
qu’il/elle/on philosophe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
philosophe

philosophe /fi.lɔ.zɔf/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de philosopher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de philosopher.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de philosopher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de philosopher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de philosopher.

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De philosophus (« philosophique ») avec le suffixe adverbial -e.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

philosophe /Prononciation ?/

  1. Philosophiquement, avec philosophie, en philosophe.

Références[modifier | modifier le wikitexte]