travailler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1080) Du latin populaire tripaliare (« torturer avec le tripalium ou trepalium »), qui est un outil de torture.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

travailler /tʁa.va.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Tourmenter, soumettre à une gêne, causer de la peine, torturer psychologiquement.
    • Mais Loïse, sa fille, insiste pour demeurer : elle aime la forêt, paraît-il, […], le père cède. Non qu’il ne pressente pas qu’autre chose travaille cette jeunesse. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
  2. (Vieilli) Agiter, exciter au mécontentement, à la révolte.
    • Travailler les esprits, le peuple, l’armée.
  3. Contraindre à certains exercices.
    • Ce cheval a été trop travaillé.
  4. Soumettre une matière à un travail, la façonner.
    • Il fut reconnu, plus tard, que les tabacs de Morlaix étaient mal travaillés et qu’aux ateliers royaux de cette ville, la mouillade des feuilles était faite avec de l’eau de mer très sale, puisée dans le port vaseux. (Étienne Dupont, Le Vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p. 121)
  5. Soigner, exécuter avec soin.
    • Vous n’avez pas assez travaillé ce mémoire.
  6. (Familier) Étudier.
    • Travailler le piano, le violon.
  7. (Spécialement) (Éducation) Apprendre, fournir un effort pour l’école.
    • J’ai travaillé toute cette matinée pour préparer mes examens.

travailler intransitif

  1. Se donner de la peine, faire un effort soutenu pour exécuter quelque chose ; faire un travail, un ouvrage.
    • Depuis deux heures Rabalan travaillait avec acharnement. Son casse-pierres se levait et s’abaissait en un mouvement rythmique, sur les cailloux. (Octave Mirbeau, Rabalan)
    • Tous les bras disponibles travaillaient à la confection d’un mât, auquel les électriciens du Vaterland accrocheraient les longues antennes de l’appareil de télégraphie sans fil […] (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 270)
    • Travailler nuit et jour. — Travailler à la journée, aux pièces.
    • Travailler pour soi. — Travailler utilement.
  2. Avoir de l’occupation, de l’ouvrage, en parlant de ceux qui exercent quelque profession ; et par extension, en parlant de l'établissement dans lequel se déroule cette activité.
    • De nombreux ouvriers n’ont pas travaillé de tout cet hiver.
  3. Être en mouvement et produire un effet utile.
    • Cette machine travaille.
  4. Fructifier, produire intérêt, en parlant des richesses.
    • Son argent travaille sans cesse,car il est continuellement replacé, il produit toujours un nouvel intérêt.
  5. Fermenter, en parlant du vin, de la bière, du cidre, etc.
    • Ce vin a travaillé.
  6. (Figuré) Être dans une sorte d’agitation causée par quelque projet, par quelque ouvrage, en parlant de la pensée.
    • Son esprit travaille, sa tête travaille.
  7. Subir un effort, se déformer sous l’action de l’humidité, de la chaleur, etc., en parlant des matériaux de construction.
    • « L’horloge est toujours en retard les hivers, dit-il, à cause du fer qui travaille. » (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • En plusieurs endroits, en effet, la marqueterie avait éclaté. Mais de quoi me plaindrais-je ? S’il est une chose qu’un écrivain porté au farniente ne saurait regretter, c’est d’avoir un bureau qui travaille. (Pierre Daninos, Objet sincère, in Daninoscope, 1963)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]