dragon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Dragon, dragón, drag on

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin draco, lui-même du grec ancien δράκων drákôn (sens 1), dérivé de δρακεῖν drakeîn provenant du verbe δέρκομαι dérkomai (« voir clair »).
Pour l’étymologie de dragon en tant que soldat, voir draconarius.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dragon dragons
/dʁa.ɡɔ̃/
Dragons (1).
Dragon (4) volant ou draco.
Dragon (5) de Komodo.
Dragon (6) missionnaire.
Dragons (7) français (1914) escortant des prisonniers allemands après la bataille de la Marne.
Un dragon (9).
Tête de dragon (9).

dragon /dʁa.ɡɔ̃/ masculin (équivalents féminins : dragonne, dracène)

  1. (Mythologie) Animal fabuleux qu’on représente en Occident avec des pattes armées de griffes, des ailes et une queue de saurien, ou en Asie comme un animal serpentiforme associé à l’eau.
    • C’est d’ailleurs moins le Moyen Âge lui-même qui plaît qu’une certaine ambiance conçue comme typiquement médiévale, combinant le poids des muscles, le choc des épées, la brûlure des dragons et l’envoûtement des sortilèges. (Joseph Morsel et al., L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Eh ! bien, […] permettez-moi donc de veiller sur vous, comme un dragon veille sur un trésor. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Dans ce charmant district de la joyeuse Angleterre qu’arrose le Don, s’étendait, aux jours reculés, une vaste forêt […] Là, autrefois, revenait le dragon fabuleux de Wantley […] (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] un récif au large, dragon gigantesque, la gueule terrifiante, l’épine dorsale et la longue queue hérissées de pointes, semble en interdire l’accès […] (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928) (Figuré)
    • On dit qu’il a vendu à un « arcandier » qui fait la brocante, la statue en bois de saint Georges terrassant le dragon... (Jean-Louis Boncoeur, Le Diable aux champs, Fayard, 1981)
  2. (Familier) Femme vive, turbulente, acariâtre.
    • […] mais Diderot n’en est-il pas responsable pour lui avoir tôt préféré Mme de Puisieux et tant d’autres, ou la compagnie de camarades en philosophie que le dragon conjugal lui interdit de recevoir à la maison? (Travaux de littérature: Le culpabilité dans la littérature française, vol.8 à 9, p. 221, L’ADIREL, 1995)
  3. Enfant mutin et déterminé.
  4. (Par analogie) (Zoologie) Lézard australien (draco), qui a une aile membraneuse de chaque côté du corps et qui voltige avec légèreté d’un arbre à un autre.
  5. (Par analogie) (Zoologie) Plusieurs types de reptiles carnivores des pays chauds, apparentés soit à l’iguane, soit au varan.
    • Carnivore, le dragon d’eau est un très bon nageur qui peut rester trente minutes sous l’eau. (Dragon d’eau australien, article Wikipédia).
    • Le dragon de Komodo (Varanus komodoensis) est une espèce de varan qui se rencontre dans les îles de Komodo (...) (Dragon de Komodo, article Wikipédia).
  6. (Histoire) (Religion) (France) Soldat des armées d’Ancien Régime, qui furent chargés de mater les révoltes protestantes.
    • Il est certaines régions des Cévennes où l’abandon est total, […] où le vielles communautés protestantes de la montagne sont en voie de disparition. C’est pourtant ici la zone héroïque où Jean Cavalier tint tête si longtemps aux dragons de Villars. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le Problème de la natalité, 1931)
  7. Soldat se déplaçant à cheval mais combattant, en principe, à pied (infanterie montée).
    • La division Treilhard, forte de deux mille chevaux, s’étant à peu près formée, le 4e régiment de dragons étant en tête de la colonne, attaqua la cavalerie ennemie près de Mormant, et la culbuta […] (Rapport du Comte de Valmy sur l’affaire de Mormant)
    • Là étaient les débris vivants des meurtrières rencontres des premiers jours : dragons, zouaves, chasseurs de Vincennes, turcos, soldats de la ligne, hussards, lanciers, tous hâves, silencieux, mornes, traînant ce qui leur restait de souffle. (Amédée Achard; Récits d’un soldat - Une Armée Prisonnière ; Une Campagne Devant Paris, 1871)
    • Ce fut en avril à cinq heures
      Au petit jour que dans ton cœur
      Un dragon plongea son couteau.
      (Louis Aragon, La Guerre et ce qui s’en suivit)
    • Nous envoyons les dragons en éclaireurs, mais rien à droite, rien à gauche, et, devant nous, à cinq cents mètres, la colline et la forêt. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Tous étaient debout […] car ils étaient décidés à repousser les troupes assaillantes, eux qui, deux ans plus tôt, avaient été sabrés par les dragons à Bélair, aux portes de Charleville. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  8. Type de voilier, à gréement de sloop et à quille.
  9. (Zootechnie) Race de pigeons de fantaisie originaires d’Angleterre, à caroncules et au bec fort. Note : Peut être utilisé avec une majuscule Dragon pour mettre en avant le fait qu’on donne un caractère générique au mot.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Pigeon :

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Animal fabuleux :

Pigeon

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Animal fabuleux :

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin draconem, accusatif de draco (qui a également donné drac par le nominatif.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

dragon masculin

  1. Dragon.
  2. Nom d’une constellation.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français dragon.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dragon
/ˈdɹæɡ.ən/
dragons
/ˈdɹæɡ.ənz/

dragon /ˈdɹæɡ.ən/

  1. (Mythologie) (Héraldique) Dragon (animal fabuleux).
  2. Dragon (femme acariâtre).
  3. Dragon (lézard).

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

dragon /Prononciation ?/

  1. Estragon.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Occitan[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin draconem, accusatif de draco.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dragon
[dɾa'ɣu]
dragons
[dɾa'ɣus]

dragon [dɾa'ɣu] (graphie normalisée) masculin

  1. Dragon.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Picard[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

dragon /Prononciation ?/ masculin

  1. Cerf-volant.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I