dérober

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

  1. (fin xiie siècle) Desrober ; de l’ancien français rober, « voler », du francique raubôn, « dépouiller ».
  2. De robe, avec le préfixe dé-.

Verbe 1[modifier]

dérober /de.ʁɔ.be/ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Enlever, voler en cachette.
    • Elle dérobait du kohl à sa mère pour s’en noircir les cils et donner à ses yeux agrandis la langueur du regard des gazelles. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l’Amour et de la Mort", 1940)
    • Note : Il peut avoir pour complément le nom de la personne à qui l’on dérobe quelque chose: Ce domestique dérobe ses maîtres.
    • (Figuré)Dérober à quelqu’un le secret qu’il ne voulait pas révéler.
    • (Figuré)Les faveurs que l’intrigue dérobe au mérite.
    • (Figuré)Dérober à quelqu’un la gloire qui lui est due, le mérite d’une belle action.
  2. (En particulier) Prendre dans l’œuvre d’un autre, une pensée, un passage, quelques vers et qui se les approprie, en parlant d’un auteur.
    • Il n’y a rien de bon dans son livre que ce qu’il a dérobé.
    • C’est un hardi plagiaire, il dérobe des chapitres entiers.
  3. Prendre des moments sur les heures que l’on consacre à ses affaires, à ses occupations ordinaires, en parlant de ce temps pris.
    • Il dérobe chaque jour quelques moments à son travail pour venir prendre de mes nouvelles.
  4. Cacher ; empêcher de voir ou de découvrir.
    • Malgré sa corpulence excessive, l’autorité de M. Hector sur ses subordonnés n’est guère contestable. Il la doit surtout […], à cette indémontrable apparence de bonhomie qui dérobe son intransigeance absolue, son despotisme maniaque, la secrète satisfaction d’être redouté. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Les deux vaisseaux combattirent trois heures durant, […], jusqu’à ce que le crépuscule et aussi les nuages poussés par un vent de rafale les eussent dérobés à la vue. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 419, Mercure de France, 1921)
  5. Soustraire ; celer.
    • Non, non, la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit pas dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I, scène II)
    • Dérober un criminel à la justice.
    • Dérober à la vue de quelqu’un les objets qui lui rappellent des souvenirs pénibles.
    • Il pénétra le secret que l’on cherchait à lui dérober.
  6. (Absolument) (Équitation) Éviter un obstacle au dernier moment en s’échappant sur un côté (en parlant d’un cheval).
    • S’il refuse ou dérobe sur un obstacle, il vous faut reprendre toute la ligne en commençant par le croisillon d’entrée puisque la distance entre chaque éléments est beaucoup trop courte pour pouvoir les franchir séparément. (Les fondamentaux de l’équitation. Galop 5 à 7, page 41, Amphora, 2008)
  7. (Pronominal) Se soustraire à quelque chose de déplaisant.
  8. (Pronominal) Se retirer d’une compagnie sans dire mot, sans être aperçu.
    • Se dérober à la discussion.
    • Se dérober pour ne pas fumer.
  9. (Absolument) Échapper volontairement à la discussion, la fuir ou esquiver une difficulté.
    • — Midi ! interrompit le chevalier qui tressaillit. Mais je suis attendu aujourd'hui à midi, à l'hôtellerie des Trois-Monarques par ce jeune faquin qui s'appelle le marquis de Cinq-Mars. Il va croire que je me dérobe ! Mordieu ! Cogolin, ma rapière, mon cheval ! (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  10. (Pronominal) (Équitation) S’échapper de dessous celui qui le monte, tout à coup, par un mouvement irrégulier, en parlant d’un cheval.
    • Ce cheval se dérobe de dessous son cavalier.
  11. (Pronominal) (Figuré) Vaciller, en peinant à soutenir, en parlant des jambes.
    • D’émotion, les genoux se dérobent sous lui.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Verbe 2[modifier]

dérober /de.ʁɔ.be/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Cuisine) Enlever la peau opaque des fèves, des haricots, etc..
    • Écossez les fèves et plongez-les 10 minutes dans de l'eau bouillante. Dérobez-les (enlevez la peau opaque) et coupez-les en deux dans le sens de la longueur. (site http://recette.e-sante.fr)

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Références[modifier]