botte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : botté

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom commun 1) Sans doute de bot’'.
Sens 4 Désignait d'abord les élèves qui faisaient une carrière dans le civil, au lieu d'une carrière militaire ou de la pantoufle. Cette voie étant la plus demandée le terme a fini par désigner les élèves choisissant cette voie, c'est-à-dire les meilleurs.
(Nom commun 2) Emprunté au néerlandais bote (« botte de lin ») du verbe boten (« frapper »). Ou bien du latin botulus qui exprime un assemblage de choses diverses[1].
(Nom commun 3) Emprunté à l’italien botta (« coup »), déverbal de l’ancien verbe bottare devenu buttare provenant à son tour du français bouter.
(Nom commun 4) Probablement emprunté à l’ancien occitan bota issu du latin tardif buttis (« bouteille »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
botte bottes
/bɔt/
Des bottes rouges.
La botte italienne.

botte /bɔt/ féminin

  1. Chaussure épaisse au long col : selon les différents usages auxquels elles sont destinées, ce col peut monter jusqu’au mollet, jusqu’aux genoux ou jusqu’à la cuisse. La botte peut avoir une fonction utilitaire ou esthétique.
    • À l’intérieur de ce wagon je remarque quelques Sarthes de grande et fière mine, drapés de leurs longues robes à couleurs voyantes, sous lesquelles passent les bottes en cuir soutaché. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.6)
    • J’aurais dû mettre mes bottes. (Nastassia Nachbaur, La Forêt noire, in Nouvelles policières, éditions Balthazar, avril 2003)
  2. (Figuré) Régime oppressif.
    • […] il devenait possible de pressentir les longues humiliations auxquelles la couronne du saint-empire serait exposée dans l’avenir, avant d’être atteinte par l’épée de la Prusse et de disparaître sous la botte de Napoléon. (Louis de Carné, La Constitution de l’unité nationale en France, 1847)
  3. (Figuré) (Géographie) Péninsule italienne.
    • En une heure et demie, le train eut atteint cette ville, située presque au bout du talon de la botte italienne, sur ce canal qui forme l’étroite entrée de l’Adriatique. (Jules Verne, Mathias Sandorf, tome 2, Hetzel, 1885, p. 156)
  4. (Argot polytechnicien) Élèves sortis premiers au classement de l’École polytechnique.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
botte bottes
/bɔt/
Une botte d’asperges
Une botte de foin

botte /bɔt/ féminin

  1. Assemblage de plusieurs choses de même nature liées ensemble.
    • Devant chaque porte se trouvait une botte de paille, pour empêcher le froid de passer dessous. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Il ne reste plus qu'à faire sécher l'écorce sur un lit de perches disposées en plan incliné, à la nettoyer à l'intérieur avec un râcloir et à la lier en bottes que l'on met en meules ou que l'on transporte dans un hangar. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.174)
    • Rencontré Artaud, […], qui s’est pris le pied dans la roue de sa voiture, a cogné la tête dans le marchepied, et est retombé sur une botte de paille; il aurait voulu le faire qu’il n’y serait jamais arrivé. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (En particulier) (Agriculture) Assemblage de foin, de paille, en forme rectangulaire.
    • Et son regard aigu se replongea dans la foule, à la recherche du lauréat, comme la sonde du gablou impassible se plonge dans les bottes de paille à la recherche de la contrebande. (Joseph Désiré Joulin, Les causeries du docteur, Paris, Didier & Cie, 1868, 2e éd., p.282)
  3. (En particulier) (Jardinage) Assemblage des feuilles, des racines, qui forme une espèce de touffe, de paquet.
  4. (En particulier) (Textile) Assemblage de plusieurs écheveaux de fils textiles liés ensemble.
  5. (Par extension) Grande quantité de plusieurs choses.
  6. (Par extension) (Populaire) Fourrage donné au petit bétail.
  7. (Figuré) (Populaire) Relation sexuelle qu’un homme propose à une femme.
    • Je lui ai proposé la botte. En vain !
  8. Réunion d'un certain nombre d'échalas propres à faire les treillages, contenant ensemble la quantité de trente-six toises linéaires[2].
    • Une botte de chanvre pèse 100 kg, une botte de foin pèse 30 à 50 kg.
  9. (Charpenterie) Ensemble de lattes carrées pour la pose des tuiles se vendent à la botte, qui en contient cinquante deux : chaque latte a quatre pieds de longueur un pouce trois quarts ou deux pouces de large et deux à trois lignes d'épaisseur. La latte à ardoise s'appelle latte volige ; elle doit être de bois de chêne et avoir la même longueur que la latte carrée quatre à cinq pouces de large et trois lignes d'épaisseur ; elle se débite aussi à la botte mais la botte n'en contient que vingt cinq. La botte peut faire à peu près une toise et demie de couverture chaque latte est attachée par quinze clous quand elle est large et quand elle est étroite dix suffisent; on y attache l'ardoise avec deux ou trois clous on compte ordinairement une livre et demie de clous par botte de lattes[3].
  10. (Agriculture) Cheval de manège doit avoir pour son ordinaire, une botte de foin de seine c'est à dire, c'est à dire du foin qui croit au long de la rivière de la Seine, car une botte de ce foin nourrit deux fois mieux que les botte du foin qui est élevé loin des rivage de la seine[4].

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

  • bouquet (pour des fleurs ou des plantes aromatiques)
  • fagot (pour des branchages)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 3[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
botte bottes
/bɔt/

botte /bɔt/ féminin

  1. (Escrime) Coup porté sur l’adversaire.
    • Je vois, dit Cocardasse, dont le regard fit le tour du cercle, que vous n’avez jamais entendu parler de la botte de Nevers.
      On ouvrit les yeux et les oreilles.
      — La botte du vieux maître Delapalme, ajouta Passepoil, qui mit bas sept prévôts entre le bourg du Roule et la porte Saint-Honoré.
      — Fadaises que ces bottes secrètes !, s’écria le Tueur.
      (Paul Féval, Le Bossu)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 4[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
botte bottes
/bɔt/

botte /bɔt/ féminin

  1. (Marine) Synonyme de tonneaux.
    • Un navire de mille bottes.
  2. (Métrologie) Ancienne mesure de poids variable selon les régions, environ 500 kilogrammes.
  3. (Métrologie) Ancienne mesure de capacité variable selon les régions et les époques (de 186 à 520 litres).

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe botter
Indicatif Présent je botte
il/elle/on botte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je botte
qu’il/elle/on botte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
botte

botte /bɔt/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de botter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de botter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de botter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de botter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de botter.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France  : écouter « botte [bɔt] »

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Dictionnaire de la conversation et de la lecture. Belin-Mandar, 1833. Consulter en ligne
  2. Encyclopédie méthodique. Arts et métiers mécaniques. Tome quatrième. Panckoucke 1785.
  3. La Nouvelle maison rustique, ou Économie rurale, pratique et générale de tous les biens de campagne. Par J-F Bastien. Destray 1798. Consulter en ligne
  4. Le Veritable parfait mareschal. Jacques de Solleysel. Chez André Molin, 1675 ; Consulter en ligne