descendre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin descendere (« descendre »).
(xie siècle) « aller de haut en bas »
(xviiie siècle) « tirer son origine de ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

descendre /de.sɑ̃dʁ/ intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Aller de haut en bas.
    • A 11 heures, nous devons descendre au ras de la mer ; une masse nuageuse nous barre la route ; elle est beaucoup trop élevée pour être survolée. (Jean Mermoz, Mes Vols, p.85, Flammarion, 1937)
    • D'un étage à l'autre, c'était un remue-ménage incessant de paras, qui montaient et descendaient, chassant devant eux des Musulmans,[…], le tout dans un grand bruit de bottes, d'éclats de rire, de grossièretés et d'insultes entremêlés. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • La cloche venait de « piquer » 19 heures, et nous descendions dîner quand le cri « un ours! » nous rappela sur le pont. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Je m’apprête, pour descendre à table. J’endosse un gilet de fantaisie, un vêtement sombre. Je pique une perle à ma cravate. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • […], on descendit dans des caves, on suivit des souterrains dont les parois, cotonnées par les fleurs du nitre, […]. (Maurice Maindron, Blancador l'avantageux, Éditions de la Revue Blanche, 1901, page 362)
    • […], et le chat gris, un peu sauvage, nous regardait de loin, à travers la balustrade de l’escalier au fond, sans oser descendre. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • (Poétique) Descendre au cercueil, au tombeau, Mourir.
  2. Aller de l’amont vers l’aval. Suivre un cours d’eau dans le sens du courant.
    • La viticulture auvergnate fut à son apogée vers le milieu du XIXe siècle. […]. Les bateaux qui descendaient l'Allier emportaient des vins d'Auvergne jusqu'à Paris, …. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • J'étais un grand bateau descendant la Garonne
      Farci de contrebande et bourré d'Espagnols
      Les gens qui regardaient saluaient la Madone
      Que j'avais attachée en poupe par le col.
      (Léo Ferré; Le bateau espagnol,)
    • Le tarif des droits à percevoir sur les marchandises transportées par le Rhin , sera réglé de manière , que la totalité du droit à payer entre Strasbourg et la frontière du Royaume des Pays-Bas soit , en remontant, de deux francs , et en descendant, d'un franc trente-trois centimes par quintal, […]. (Annales maritimes et coloniales, 1818, p.374)
  3. (Familier) (Figuré) Aller du nord vers le sud.
    • Que disait Joyon de cette trajectoire sur l'eau ? « Quand j'ai vu qu'il descendait le golfe de Gascogne deux nœuds plus vite que nous, avec de surcroît un bien meilleur angle au vent, j'ai compris que la messe était dite. » (Jean-Louis Le Touzet, Franck Cammas, le sur-Rhum, dans Libération (journal) du 10 novembre 2010)
  4. Débarquer.
    • Descendre à terre.
    • Nous descendîmes dans une île.
  5. (En particulier) Faire irruption à main armée.
    • Les Sarrasins descendirent en Espagne.
    • Les Goths, les Lombards descendirent en Italie.
  6. Mettre pied à terre, sortir d'un véhicule. Se dit d’un voyageur qui s’arrête quelque part pour coucher, pour faire un séjour, etc.
    • Terminus. Tout le monde descend !
    • Il est descendu chez un de ses amis.
    • Il descendit à l’Hôtel de France.
  7. (Figuré) Examiner soigneusement, consulter, interroger.
    • Puisqu'il faut tout avouer, je descendrai en moi jusqu'au tréfonds, j'en remuerai la lie et j'en étalerai la pestilence. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.48)
  8. (Figuré) Rapporter ou examiner les particularités, les circonstances.
    • Descendre dans le détail, dans les détails d’une affaire, d’une question.
  9. (Justice) Se transporter en quelque endroit pour y procéder à un examen ou à toute autre opération.
    • La justice est descendue chez lui.
  10. (Figuré) S’abaisser à.
    • Elle ne voulut pas descendre à se justifier.
    • Il descend à des détails trop minutieux.
  11. (Figuré) Déchoir.
    • Parvenu à ce degré de puissance, il ne pouvait plus que descendre.
  12. (Par extension) tendre, se diriger, être porté ou poussé de haut en bas.
    • Quand on a mêlé des substances légères et des substances pesantes, ces dernières descendent.
    • (Figuré) La corruption ne tarda pas à descendre des hautes classes parmi le peuple.
  13. Baisser.
    • Jamais le taux de la natalité française n’est descendu aussi bas qu'en 1871, où il a été de 2,26 pour 100. (Alexandre Dumas fils, La question du divorce, 1880, 12e éd., p.127)
    • Le thermomètre est descendu à -6°; tout le gréement était couvert de givre et de glace que je dus casser en montant dans la mâture ; […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Voici le moment du reflux, l’eau commence à descendre.
  14. S’étendre de haut en bas.
    • Ses cheveux lui descendent jusqu’à la ceinture.
    • Il a un manteau qui lui descend jusqu’aux talons.
  15. (En particulier) Aller en pente.
    • Le pic de Ternetiu élève sa crête parmi les nuages à douze cents mètres d'altitude. Ses pentes descendent autour d'un immense cratère en demi-cercle. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Ce sentier descend vers le village.
    • La route descend beaucoup en cet endroit.
  16. (Musique) Passer de l’aigu au grave.
    • Descendre d’un ton, d’une quinte, etc.
    • Sa voix ne peut descendre plus bas.
  17. (Généalogie) Être issu, tirer son origine d’une personne, d’une race.
    • Il descend des anciens rois de tel pays.
    • Il descend de telle maison par les femmes.


descendre /de.sɑ̃dʁ/ transitif

  1. Aller de haut en bas et le terme désignant l’espace parcouru en allant de haut en bas se construit comme un complément d’objet direct.
    • Descendre une montagne.
    • Descendre les degrés, l’escalier.
  2. Suivre un cours d’eau.
    • Les bateaux qui descendent la rivière.
    • Il descendit le Danube jusqu’à son embouchure.
  3. Transporter une chose ou une personne d’un lieu haut pour la mettre plus bas.
    • Vers 1 heure du matin, je remarque que mon feu rouge de babord est éteint. Je descends le fanal dans le poste pour le rallumer, […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Descendez ce tableau.
    • Descendre du vin à la cave.
    • Descendre un cercueil dans la fosse.
    • Descends la poubelle !
    • On a descendu plusieurs passagers dans cette île.
  4. Tuer ; atteindre mortellement ou mettre à terre.
    • Darlan a été descendu et Pucheu exécuté, c'est bien fait pour leur poire ! s'écria Micheline, toute charité chrétienne envolée. (Robert Ichah, Juif malgré lui: 1940-44, la guerre d'un gamin de banlieue, Romillat, 2000, p.186)
    • Surprise, surprise ! Batman arrive juste à temps. La prochaine fois, Cash, je te descendrai et tout sera réglé. (Batman: Arkham Asylum, 2009)
  5. (Figuré) Critiquer violemment, mettre en pièces.
    • Son dernier livre s'est fait descendre par la critique.
    • Il a descendu son argumentaire.
  6. Boire, parfois manger, sans retenue.
    • Descendre un litre de bière, une bouteille de whisky.
    • Ils ont descendu tous les petits gâteaux.
Note[modifier | modifier le wikicode]

Le verbe descendre se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active quand il est employé intransitivement. Il se conjugue de façon normale, avec l’auxiliaire avoir, quand il est accompagné d’un complément d’objet.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  •  : écouter « descendre »