borne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : borné

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(vers 1180) Altération de l’ancien français bodne (1121), du latin médiéval bodĭna, butĭna « arbre frontière », d’origine obscure, peut-être gauloise.
borne est due à l’intercalation accidentelle d’un r, comme dans hurler pour huller, intercalation qui n’était pas rare dans l’ancienne langue et dont il reste quelques traces dans la moderne. La borne serait la chose renflée.
(Séparation d’États) Par extension des « bornes milliaires ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
borne bornes
/bɔʁn/
Une borne frontalière. (1)

borne /bɔʁn/ féminin

  1. Pierre, arbre ou autre marque qui sert à séparer un champ d’avec un autre.
    • Planter une borne. Asseoir des bornes. - Arracher des bornes.
  2. (Antiquité) Espèce de colonne qui marquait l’extrémité de la carrière dans les cirques des anciens.
    • Tourner autour de la borne. - Doubler la borne.
  3. (Par extension) Colonne qui marque les distances sur les routes, généralement, en kilomètres. On dit surtout dans ce sens « borne kilométrique ».
    • Nous atteindrons bientôt la dernière borne.
  4. (Par extension) (Familier) Un kilomètre.
    • Ils sont à quarante-cinq bornes d’ici.
  5. Pierres plantées debout qu’on met à côté des portes, le long des murailles, ou à l’encoignure des édifices, pour empêcher qu’ils ne soient endommagés par les voitures, ou dont on borde un chemin, une place publique, un port, etc.
    • Mettre une borne contre un mur.- Mettre des bornes à une porte. - Cette place publique est entourée de bornes.
    • Monter sur une borne. - Des bornes de granit. - Une rangée de bornes liées par des barres de fer, par des chaînes.
  6. (Électricité) Pièce métallique sur laquelle se raccordent des conducteurs électriques reliés à un composant électrique.
    • Raccorder le câble B à la borne plus (+) de la batterie.
  7. Carreau de vitre en forme de losange.
  8. Tout ce qui sépare un État, une province d’un autre.
    • Près de la borne où chaque État commence, Aucun épi n’est pur de sang humain. (Pierre Jean de Béranger, Sainte alliance des peuples.)
    • Astracan est la borne de l’Asie et de l’Europe et peut faire le commerce de l’une et de l’autre. (Voltaire, Russie, I, 1.)
    • Reculer les bornes d’un État. - Étendre les bornes de son Empire. - Fixer les bornes d’un empire.
    • Pour étendre les bornes de son royaume. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque, XIV)
  9. (Mathématiques) (Statistiques) Limite d’un intervalle ou d’un ensemble.
    • La borne supérieure (ou le supremum) d’une partie d’un ensemble partiellement ordonné est le plus petit de ses majorants. Une telle borne n’existe pas toujours, mais si elle existe alors elle est unique. Elle n’appartient pas nécessairement à la partie considérée. Dualement, la borne inférieure (ou l’infimum) d’une partie est le plus grand de ses minorants. (Wikipédia)
    • Dans l’affaire du meurtre de Christina […] la police put […] formuler une hypothèse sur la population à laquelle le coupable appartenait (à savoir les hommes âgés de 18 à 30 ans vivant à Oldenburg et dans ses environs). […] Une manière de traiter cette incertitude consiste à estimer des bornes inférieure et supérieure de la taille du groupe ; autrement dit à commencer par deux cas extrêmes. Par exemple, dans le cas de Christina, on pouvait prendre les 18 000 hommes âgés de 18 à 30 ans comme borne inférieure et le nombre, plus grand, d’hommes âgés de 16 à 50 ans comme borne supérieure. (Gerd Gigerenzer, Penser le risque : apprendre à vivre dans l’incertitude, Éditions Markus Haller, 2009, traduction de l’anglais Calculated Risks: How to Know When Numbers Deceive You)
  10. (Au pluriel) Extrémité, fin de l’étendue, de la durée.
    • Empire qui n’aura point d’autres bornes que celles du monde. (Jacques-Bénigne Bossuet, Historique II, 4.)
    • Dans le lointain, l’œil ne rencontre d’autres bornes que les collines du Cher, dont les cimes dessinaient en ce moment des lignes lumineuses sur le transparent azur du ciel. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
  11. (Au pluriel) (Figuré) Limite, au sens moral.
    • […] ; elle lui jura de ne jamais donner le moindre chagrin à ses parents, de ne jamais sortir des bornes imposées à une jeune fille ; […]. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • […] l’Assemblée proclama d’abord cette formule solennelle: Citoyens, la patrie est en danger ! L’exaltation révolutionnaire ne connut plus de bornes, tous les hommes en état de porter les armes furent mis en activité. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • Arguant des cas tératologiques, Locke montre que « les bornes des espèces sont établies par les hommes et non par la nature, […] ». (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Encore faut-il donner des bornes à cette lettre. (Marquise de Sévigné, lettre 377)
    • Ce n’est pas à mon âge, aux bornes de la vie[…] (Voltaire, Fanat. I, 1.)
    • Son orgueil s’éleva au delà de toutes bornes. (Jacques-Bénigne Bossuet, Historique III, 4.)
    • Son esprit a des bornes et sa vertu en a aussi. (Fénelon, Les Aventures de Télémaque, XII)
    • L’ambition s’est jouée, sans aucune borne, de la vie des hommes. (Jacques-Bénigne Bossuet, Historique II, 1.)
    • Son orgueil est sans borne ainsi que sa richesse. (Jean Racine, Esth. II, 9.)
  12. (Vitrerie)Pièce de verre coupée en hexagone barlong, qui s'emploie dans les compartiments de panneaux montés en plomb.
  13. (Mobilier) Canapé circulaire avec un dossier au milieu.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe borner
Indicatif Présent je borne
il/elle/on borne
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je borne
qu’il/elle/on borne
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
borne

borne /bɔʁn/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe borner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe borner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe borner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe borner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe borner.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

borne /bɔːn/

  1. Participe passé de bear.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]