ab

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : AB, Ab, Ab-, aB, ab-, åb, āb, -ab

Conventions internationales[modifier]

Symbole[modifier]

ab invariable

  1. (Linguistique) Code ISO 639-1 (alpha-2) de l’abkhaze.

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) De l’hébreu אב, av.

Nom commun[modifier]

Invariable
ab
\av\

ab \av\ masculin

  1. (Vieilli) ou (académique) Onzième mois du calendrier hébreu.
    • Concordance des calendriers dans l’année grégorienne 1879.
      […]
      [jour de la semaine, calendrier grégorien, julien, républicain, israélite, musulman]
      […]
      Jeu. 0 Août 1879 19 Juill.
      [1879] 12 Therm. [87] 11 Ab 11 [5639] Schaban [1296] (Connaissance des temps ou des mouvements célestes, Bureau des longitudes, 1877)
    • Dès les premiers jours de la mobilisation (2 août 1914 = 9 Ab 5694), les israélites français répondirent à l’appel de la Patrie en danger. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]


Voir aussi[modifier]

ab sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
ab abs
\ab\

ab \ab\ masculin

  1. (Religion égyptienne) Le cœur, élément central, une des parties de l’âme humaine.
    • Spécialistes de l’observation, du sondage de la richesse de l’univers, et de la recherche du savoir, les Égyptiens ont dégagé de cet univers 9 éléments constitutifs de la personne humaine à savoir : Le Kat, le Sahu, le Ab, le Ka, le Ba, le Khaibit, le Khu, le Sekhem, le Ren. Voyons à présent point par point la signification et l’importance de chaque élément.
      […]
      Le
      Ab : c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine. (Messack Pock, Conception africaine de l’homme, in Nathanaël Ohouo (éditeur), Dieu et l’homme : éléments d’anthropologie pour chrétiens et églises d’Afrique, Éditions CLÉ, 2007)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Pour le mois du calendrier hébreu 
Précédé
de tamouz
ou tammouz
Mois de l’année hébraïque Suivi
d’eloul
ou éloul, elloul

Aïnou (Chine)[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
À comparer avec le mot persan آب de même sens (la grammaire de l’aïnou de Chine provient surtout du turc, mais le vocabulaire provient essentiellement du persan).

Nom commun[modifier]

ab \Prononciation ?\

  1. Eau.

Références[modifier]

  • Otto Ladstätter, Andreas Tietze, Die Abdal (Äynu) in Xinjiang, 1994, page 31

Allemand[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe[modifier]

ab \ap\

  1. Indique l’éloignement ou le départ.
    • ab ins Bett! : allez, ouste, au lit !
    • ab und an / ab und zu / ab und zu mal : de temps en temps, de temps à autre.
    • links ab : à gauche.
    • von da ab : à partir de ce moment-là.
    • von heute ab : à partir d’aujourd’hui.

Préposition[modifier]

ab \ap\ (Suivi du datif)

  1. À partir de, dès.
    • ab jetzt / ab sofort : à partir de maintenant.
    • ab morgen : dès demain.
    • ab wann? : à partir de quand ?
    • ab Werk : départ usine.

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Apocope de abdominal (muscle).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
ab
\æb\
abs
\æbz\

ab \æb\

  1. (Surtout au pluriel) Abdo (muscle abdominal).

Catalan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin apud.

Préposition[modifier]

ab \Prononciation ?\ masculin

  1. (Archaïsme) Variante de amb.
    • Si hi llegireu
      coneixereu
      ab prou claror
      la gran error
      tan manifesta,
      la deshonesta
      e viciosa
      tan perillosa
      amor inica
      que hui es practica,
      més pecoral
      que humanal,
      sols per delit.
      (Jaume Roig, Espill, préface, 2ème partie)

Variantes[modifier]

  • am (variante médiévale)

Interlingua[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin ab (« depuis »).

Préposition[modifier]

ab \ab\

  1. Depuis.

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’indo-européen commun *apo [1] (« de, hors de ») qui donne of en anglais, ab- en allemand, ἀπό en grec ancien po en tchèque, etc.
La forme la plus ancienne est apo [2], sensible dans apud (« auprès de, à »), aperio (« ouvrir »). On trouve dans des inscriptions la forme aspirée af (sixième siècle avant notre ère), d’un usage archaïque au temps de Cicéron. Le latin laisse tomber les anciennes voyelles brèves finales (→ voir per- et péri-). Après la perte de la voyelle, le /p/ s'est changé en /b/ :
→ voir amb- et amphi-
→ voir sub- et hypo-
→ voir ob- et épi-.
ab est donc la variante adoucie de apo.

Préposition[modifier]

ăb \ab\ (suivi de l’ablatif). Devient ā devant les consonnes (à l’exception du H), abs devant le son \t\, à un usage toutefois archaïque (sauf pour la formule classique abs te).

  1. Sens locatif : en provenance de, aux alentours de.
    1. En s’éloignant de, en partant de.
      • « Quis a signo Vortumni in circum Maximum venit quin is uno quoque gradu de avaritia tua commoneretur ? »
        « Qui n’est jamais allé de la statue de Vertumne au grand cirque sans voir à chaque pas les preuves de votre cupidité ? » (Cicéron, Verrines, Action ii, livre 1, paragraphe 154)
      • « Quid tu, inquit, huc ? a villa enim, credo »
        « Pourquoi toi ici, dit-il ? Je pense que tu dois venir de ta maison de campagne » (Cicéron, De Finibus, livre iii, paragraphe 8)
      • « Appius a Caesare nondum redierat. »
        « Appius n’était pas encore revenu de chez César. » (Cicéron, Lettres à son frère Quintus, livre ii, lettre 4, paragraphe 6)
      • (proposition participiale avec verbe sous-entendu) Illa puella a domo.
        Cette jeune fille revenue de sa maison.
      • Exclusa a patria Romana est.
        Elle fut exilée de Rome.
      • (dans la nomination d’un étranger) « Turnus Herdonius ab Aricia »
        « Turnus Herdonius d’Aricie » (Tite-Live, L’Histoire de Rome, livre i, partie 50)
      • (dans l’étymologie) Nomen Vicipaedia ab Havaiio « wiki » (est).
        Le nom de « Wikipédia » vient de l’hawaïen « wiki ».
    2. Depuis, à partir de (un lieu).
      • Titus a meo domo magnus videbatur.
        Vu de ma maison, Titus semblait grand.
      • A Norba Setia curret.
        Il courra de de Norba à Sezze.
    3. Près de, aux alentours de.
    4. Au niveau de.
  2. Sens temporel : depuis.
    1. Depuis, à partir de, dès (un événement, une date).
    2. Après, aussitôt.
      • A tuo digressu.
        Après ton départ.
  3. Sens logique : en conséquence de.
    1. En provenance de, à l’origine de, à cause de, du fait de, grâce à.
      • « Auxerunt Romae tumultum litterae ex Gallia allatae ab L. Porcio praetore »
        « À Rome, ce fut la réception d’une missive venant du préteur Lucius Porcius, en Gaule, qui augmenta la confusion » (Tite-Live, L’Histoire de Rome, livre xxvii, paragraphe 39)
      • « Ita ille faxit Juppiter,
        [...] quisquis illest, qui adest a milite »
        « Que Jupiter envoie ainsi ce drôle,
        [...] quel qu’il soit, venant de la part du soldat ! » (Plaute, L’Imposteur, acte iv, scène 1, paragraphe 298)
      • « Pherecratem quendam [...] senem [facit], [...] a Deucalione ortum »
        « Il introduit un vieillard [...], un certain Phérécrate, descendant de Deucalion [...] » (Cicéron, Tusculanes, partie x, paragraphe 21)
      • « ea sunt omnia non a natura verum a magistro »
        « ses légères imperfections ne lui viennent pas de la nature, mais du maître qu'il a choisi » (Cicéron, Pro Murena, partie xxix, paragraphe 61)
      • « Sed haec et vetera et a Graecis »
        « Mais tout cela est ancien et aussi tiré de l’histoire grecque » (Cicéron, Tusculanes, livre i, partie 74)
      • Se a pluvia texit.
        Il s’est protégé de la pluie.
      • (introduisant le complément d'agent) Amor a patre.
        Je suis aimé de mon père.
      • A materno.
        Du côté de sa mère.
      • A pecunia imparati.
        Pris au dépourvu au niveau de l’argent.
      • Auxilium a suo amico quaesivit.
        Il a demandé de l’aide à son ami.
      • A sole calesco.
        Je me réchauffe avec le soleil.
      • Ab ira.
        Sous l’effet de la colère.
    2. Selon.
    3. En faveur de.
    4. Y compris.
    5. Confié à la surveillance, au travail de.
      • Servus ab argento.
        Un esclave voué à l’argenterie.
Notes[modifier]
  • Il est d’usage de mettre ab après les pronoms relatifs (donum qui ab meo amico recepi).
  • On trouve quelquefois ab entre un substantif et son déterminatif (belli ab Punici), notamment en poésie.

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

  • Espagnol : a
  • Français : à
  • Italien : a

Références[modifier]

Luxembourgeois[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe[modifier]

ab \Prononciation ?\

  1. Qui est parti, perdu.

Mazandarani[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

ab \Prononciation ?\

  1. Eau.

Références[modifier]

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en anglais : Iranian languages, sous licence CC-BY-SA.

Occitan[modifier]

Préposition[modifier]

ab \Prononciation ?\

  1. (gardiol) Variante de amb.

Ancien occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin apud.

Préposition[modifier]

ab

  1. Avec.
    • Lo gens tems de pascor
      Ab la frescha verdor
      Nos adui folh’ e flor
      De diversa color,
      Per que tuih amador
      Son gai e chantador
      Mas eu, que planh e plor,
      C’us jois no m’a sabor.
      (Bernart de Ventadour, Lo gens tems de pascor)

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

  • Catalan : amb
  • Occitan : amb

Volapük[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’allemand aber (« mais »).

Conjonction de coordination[modifier]

ab \Prononciation ?\

  1. Mais.