mou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : móu, mòu, mōu, mǒu, MOU

Conventions internationales[modifier | modifier le wikicode]

Symbole[modifier | modifier le wikicode]

mou

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du mogum.

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin mollis, de même sens.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mou
/mu/
mous
/mu/
Féminin molle
/mɔl/
molles
/mɔl/

mou /mu/

  1. Qui cède facilement au toucher, qui reçoit facilement l’impression des autres corps.
    • Elle était hideuse ainsi. On voyait derrière ses lèvres relevées, débarrassées de rouge, décolorées et molles, ses dents malpropres ; un bourrelet de graisse saillait sous le menton. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.57)
  2. (Physique) Qui ne tend pas à reprendre la figure que le choc ou la compression leur a fait perdre, en parlant d'un corps.
  3. (Anatomie) Qualifie les chairs, les organes qui recouvrent le squelette.
    • Les parties molles des corps.
  4. (Par extension) (Familier) Qualifie un temps, un climat, un air chaud et humide.
    • Le temps, le vent est mou.
  5. (Figuré) Qui a peu de vigueur.
    • Un cheval mou.
    • L’attaque, la riposte a été molle.
    • La bouche était indécise et molle, le menton fuyant, le nez camus; les yeux louchaient, ne louchaient pas tellement, louchaient un peu, si peu ! (Raymond Las Vergnas, Le millième jour, 1951)
  6. Qui est indolent, inactif, qui manque de résolution, d’application.
    • C’est un écolier mou. - Un caractère mou. - Un esprit mou.
  7. Qui est affaibli, énervé par les plaisirs.
    • Un homme mou et efféminé. - Une âme molle.
  8. Qui annonce ou qui cause la mollesse.
    • Une molle complaisance. - Une molle indulgence. - Une résolution molle.
  9. (Peinture) Qui indique une faiblesse d’expression, une insuffisance dans le dessin ou dans la couleur.
    • Touche molle, manière molle. - Un pinceau mou.
  10. (Linguistique) Qui subit la mouillure, en parlant des consonnes dans les langues slaves.
    • En tchèque, le háček indique que la consonne souscrite est molle.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

  • mol, au masculin, devant un mot qui commence par une voyelle.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mou mous
/mu/

mou /mu/ masculin

  1. Nom donné au poumon de certains animaux.
    • Mou de bœuf.
  2. Ce qui est dépourvu de rigidité, de raideur.
    • Je suis en danger de perdre mon mât de flèche, car l'étai de trinquette a pris du mou. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Par substantivation) (Familier) Personne qui manque d’entrain, de vigueur.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dépourvu de rigidité :

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • France  : écouter « mou [mu] »

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • mou sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Références[modifier | modifier le wikicode]