Wiktionnaire:Questions sur les mots/février 2015

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Page mensuelle des questions posées en février 2015. Page précédente : janvier 2015Page suivante : mars 2015Modifier ce cadre




Sommaire

Quatarien ou Qatari ?[modifier]

Les commentateurs de la finale de handball disent /ka.ta.ʁjɛ̃/, que je francise jusqu’au bout en l’écrivant Quatarien. Mais qu’en est-il en fait ? --GaAs 1 février 2015 à 17:49 (UTC) Ils ont gagné !

Voir l’arrêté du 4 novembre 1993 relatif à la terminologie des noms d'États et de capitales. La recommandation officielle est : Qatarien, Qatarienne. L’arrêté stipule : « La forme recommandée pour la désignation des habitants et les adjectifs dérivés des noms de pays, appelés à être adoptés pour leur usage dans la langue française, se conforme le plus possible aux règles de morphologie, d’orthographe et de prononciation du français, permettant de marquer les variations en genre et en nombre. » On remarquera que l’actualisation de 2008 a fait apparaitre les Dohanais et Dohanaises.  ( ) — 1 février 2015 à 23:04 (UTC).
Je répète le lien sous la forme :
w:fr:Arrêté français du 4 novembre 1993 relatif à la terminologie des noms d’États et de capitales#Liste annexée PQRST : chercher à Qatar
Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 13:29 (UTC)
Sur Kanak et les préconisations officielles – dont, n’étant pas Coréen du Nord, je me tape –, voir l’encadré de la page 15 (sur 16) de « Langues et cité » no 26. --Budelberger 2 février 2015 à 10:51 (UTC).
Merci à vous deux, je vais faire un peu de ménage.Clin d’œil--GaAs 2 février 2015 à 20:17 (UTC)
FLMNH Mort de rire --Pjacquot (discussion) 5 février 2015 à 14:37 (UTC)
Qatari, Qatarien... on trouve aussi Qatariote. Alphabeta (discussion) 2 février 2015 à 20:31 (UTC)
Et à propos des gentilés arabes en -i j’ai toujours poussé à franciser le féminin et le pluriel : un Qatari, des Qataris, une Qatarie, des Qataries par exemple. Alphabeta (discussion) 2 février 2015 à 20:35 (UTC)
fait Vu.
Mais, Alphabeta, on dirait que tu n’as quand même pas osé ajouter le « u » après le « q » : petite bite.Mort de rire--GaAs 3 février 2015 à 21:51 (UTC)
(On n’est pas bloqué, pour des injures, même ironiques ? Ah ! oui… ça dépend qui les dit… Et parfois, c’est le destinataire de l’insulte qui est bloqué. Hein ? Et l’arrogée des pouvoirs judiciaires, elle ne traque impudemment plus l’homophobite ?…) Cavanna – instruit dans les années 30 – ne voulait rien entendre des graphies originelles non francisées ! pour lui, un “q” ne pouvait être suivi que d’un “u” si une voyelle venait après : de burqua (ou Quatar, je ne sçée plus) il fit le sujet d’une chronique – que je peux essayer de retrouver… --Budelberger 4 février 2015 à 02:17 (UTC).
À tous les intervenants :
Je suis moi-même fort sensibilisé au problème de la « politesse à sens unique », récurrent dans certaines sections du projet Wiki où j’écrivais parfois : Il y aura un jour une wikijustice !
Pour la clarté des débats j’ai suggéré que celui qui introduit une image dans un débat songe à la signer au moyen de 4 tildes.
Il serait effectivement intéressant de retrouver la chronique de Cavanna.
Le Q- de Qatar et dérivés devrait être un peu explicité dans l’entrée fr:Qatar. On aimerait savoir s’il s’agit de la transcription du k emphatique de la langue arabe (transcrit parfois aussi par un k avec un point souscrit), ces consonnes emphatiques étant décrites (s’il m’en souvient) de façon humoristique comme devant être prononcées « comme si on avait une patate chaude dans la bouche ».
La graphie Quatar comporte un danger : j’entends déjà prononcer « Couatar » en faisant sonner le u rajouté...
Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 14:01 (UTC)

Prononciation de Wassy[modifier]

Sur la prononciation exacte de Wassy, commune de la Haute-Marne, voir :

Alphabeta (discussion) 2 février 2015 à 20:21 (UTC)

fait Réponse mise, mais je crains que ça ne te fasse pas plaisir. --GaAs 2 février 2015 à 20:33 (UTC)
Je pense que l’on peut copier l’info donnée sur Wikipédia, même si un enregistrement audio serait mieux. Ça m’a motivé à ajouter les prononciations des patelins de mon coin en tout cas Sourire Eölen 3 février 2015 à 07:52 (UTC)
Notification Eölen : Bravo : exemple à suivre. 82.123.28.59 3 février 2015 à 18:34 (UTC)

ponton[modifier]

wikipedia indique en plus un sens pour les automobiles lorsque le marche-pieds fut supprimé. Fafnir (discussion) 3 février 2015 à 00:45 (UTC)

Fafnir, juste ajoute-le. --GaAs 3 février 2015 à 21:41 (UTC)

citation grec ou latine[modifier]

abusumus nuntilimus usumus

Il s’agit plus probablement de abusus non tollit usum, en français « l’abus n’exclut pas l’usage ». Cdlt, VIGNERON * discut. 3 février 2015 à 12:54 (UTC)

Piano francais[modifier]

Qu'est-ce qu'un piano francais

Si ce terme était d’usage courant, j’aurais dit « il faut créer l’article », mais il ne semble pas que ce soit le cas. --GaAs 5 février 2015 à 20:19 (UTC)

Nombre vraiment invariable[modifier]

Bonjour,

Sur Wikisource et Google Book, parmi des erreurs flagrantes, on trouve plusieurs attestations anciennes de « quarantes » qui semblent volontaires. Faut-il créer l’entrée quarantes ? et qu’y mettre : « erreur », « archaïsme », « rare », autre chose ?

Du coup, cela m’a mis le doute. Si vous voyez « 40 40 40 40 40 », est-ce que vous voyez des quarante ou des quarantes ? Je dirais le premier mais j’ai comme un doute. Ce genre de surpluriel aurait-il un nom ?

Cdlt, VIGNERON * discut. 3 février 2015 à 12:51 (UTC)

Je dirais non pour « 40 40 40 40 40 » mais oui pour « 40 40 40 40 40 » (c’est juste un ressenti). — Eiku (d) 3 février 2015 à 16:13 (UTC)
Vigneron, juste crée l’article quarantes (il est bien évidemment admissible si le mot existe en ancien/moyen français). --GaAs 3 février 2015 à 21:45 (UTC)
J’ai consulté un échantillon de vingt ouvrages retournés par Google, de toutes époques. Dix-huit présentent à la fois des occurrences de quarantes et quarante et ne dégagent pas de logique dans leur utilisation. La plupart du temps, quarantes n’y est présent qu’une fois, ce qui va plutôt dans le sens d’une mauvaise relecture. Dans l’un d’entre eux (français écrit à Neuchatel vers 1522), il y est presque autant présent que quarante (11 contre 16), mais on remarque que nous avons 1 soixantes contre 9 soixante, nous avons aussi 2 quatres contre 39 quatre ; ce document étant un recueil d’actes publics, on peut à nouveau penser à des inattentions. Sur les deux restants, l’un contient 3 fois « quarantes Prélats », ce qui semble un hapax, et dont on ne peut rien conclure sans autre occurrence de quarante(s). Le dernier est plus difficile à évaluer (sur la première page du livre : « l’un des Quarantes de l’Academie Françoise », écrit par un futur académicien…). Il existe un cas cependant où quarante est mis au pluriel de façon volontaire : Rouen Bizarre/Les soleils, parce qu’il s’agit d’un nom commun (l’appellation locale d’une boisson). Concernant le déterminant numéral, et sans autre élément décisif, je ne verrais, pour ma part, rien de plus dans quarantes qu’une faute d’orthographe.  ( ) — 3 février 2015 à 23:48 (UTC).
Cette page montre un magnifique emploi du point-virgule, « qui lie autant qu’il sépare » comme le rappelait Luc Bentz (ou «  Le point-virgule coordonne plus qu’il ne sépare. ») : « Si l’honneur de votre protection n’ajoute rien au mérite de cet Essai ; il assure du moins à l’Auteur la bienveillance d’un peuple » ! Sinon, pour en revenir à ce Quarantes, peut-être que Marmontel a voulu ironiser en les traitant du nom de certaine boisson rouennaise… --Budelberger 4 février 2015 à 02:06 (UTC). (Sinon, on trouve trentes chez Balzac… En fait, je cherchais une éventuelle tyrannie des Trentes : bingo !…)
Pour trentes chez Balzac, c’est une typo de cette édition de 1865 (recherche google). Dans cette édition de 1844 par exemple, nous avons bien trente… (et d’autre part, on rencontre aussi « les trente » à d’autre endroits dans l’édition de 1865) Encore (et toujours ?) des typos…  ( ) — 5 février 2015 à 07:20 (UTC).
S’il y en a beaucoup, des 40, normal qu’on y mette la marque du pluriel… --Budelberger 4 février 2015 à 02:06 (UTC).

reco[modifier]

Bonjour, j’ai l’impression que reco est incomplet : actuellement, on indique juste une apocope de reconnaissance, mais je l’ai déjà vu souvent utiliser comme apocope de reconnexion et je viens de découvrir que pour des communicants, ça veut dire recommandation (j’ai d’abord cherché sur le Wiktionnaire avant de me rabattre sur Google). Par contre, je ne sais toujours pas exactement de quel genre de recommandation il s’agit (j’ai tout de même trouvé cet article du Journal du Net qui débroussaille un peu, mais la langue de la publicité et du marketing, pour moi, ça ressemble souvent à ça (attention, lien youtube)) — Eiku (d) 3 février 2015 à 16:23 (UTC)

Eiku, juste fais-le. --GaAs 3 février 2015 à 21:39 (UTC)
fait mais pas sûr du tout d’avoir fait ça proprement. — Eiku (d) 4 février 2015 à 09:07 (UTC)
Je n’ai même pas regardé l’article : si c’est Eiku qui l’a écrit, c’est tout bon, point barre. --GaAs 5 février 2015 à 20:22 (UTC)

Wasséyens ou Wasseyens[modifier]

L’article Wassy indique le gentilé « Wasséyens ».

Ne faut-il pas écrire « Wasseyens » (lien rouge) ?

Des vérifs s’imposent. 82.123.28.59 3 février 2015 à 18:38 (UTC)

http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/wasseyen écrit « wasseyen » (lien rouge) ! 82.123.28.59 3 février 2015 à 18:43 (UTC)
http://www.jhm.fr/communes/saint-dizier/arrondissements/7394-le-grand-jour-pour-les-lyceens-wasseyens : le Journal de la Haute-Marne (JHM), mardi 18 juin 2013 : « Le grand jour 
pour les lycéens wasseyens ». 82.123.28.59 3 février 2015 à 18:48 (UTC)
Oui, ça semble clair. Je change. Lmaltier (discussion) 3 février 2015 à 18:56 (UTC)
Et le Le Petit Larousse illustré 2012, 2011 ISBN 978-2-03-584097-4, XXXII pages + 1 972 pages, 29 cm, indique aussi « 3 229 hab. (Wasseyens) » (sans accent) à l’entrée « Wassy ». Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 13:09 (UTC)
Notification Lmaltier : Cependant http://www.habitants.fr/ donne « Wasséyens » (avec un é) : je ne sais trop s’il faut mentionner le fait dans l’entrée fr:Wassy... Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 13:36 (UTC)
Oui, et c'est bien pour ça qu'on avait aussi le mot écrit comme ça ici (ils m'avaient fourni leur fichier). Mais, comme je le dis, il semble clair que c'est une erreur : apparemment, seul ce site, nous-même et des pages Internet sans doute générées automatiquement utilisent cette version. Tous les sites écrits à la main et liés à Wassy utilisent apparemment le mot sans accent, et Wikipédia aussi. Signaler une telle erreur ne semble pas utile (si encore l'erreur était dans un dictionnaire réputé, ce serait utile, mais là...) Lmaltier (discussion) 4 février 2015 à 18:19 (UTC)
Par acquit de conscience j’ai consulté Le Petit Robert 2014, Dictionnaires Le Robert, 2013, XLII pages et 2837 pages, 25 cm, ISBN 978-2-32100-216-1 , ouvrage comportant une « Liste des noms propres de lieux et de noms d’habitants et adjectifs correspondants » : on y trouve mentionné à la page 2795 : « WASSY (Haute-Marne) ♦ Wasseyen, enne », toujours sans accent... Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 20:11 (UTC)
Désolé de revenir avec un autre (petit) problème. C’est que le Dictionnaire national des communes de France (DNCF), Berger-Levrault et Albin Michel, achevé d’imprimer en août 2001, 1475 pages, ISBN 2-226-12163-3 , donne sub verbo « Wassy » deux gentilés cités dans cet ordre : « Vasséens, Vasseyens » « Vasséens, Wasseyens »... Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 20:39 (UTC)
Tout ce que je trouve pour Vasséens concerne la commune de Vassy, dans le Calvados. C'est donc apparemment une petite erreur dans ce livre. Les dictionnaires aussi peuvent se tromper, ça arrive (y compris nous, bien sûr, mais pas seulement nous). Lmaltier (discussion) 4 février 2015 à 21:00 (UTC)
Une erreur s’est peut-être introduite dans la citation de DNCF (gentilé commençant par V- ou W- ?) ; je vais consulter à nouveau le DNCF dès que possible... Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:05 (UTC)
Notification Lmaltier : Je viens de consulter à nouveau le DNCF : j’ai effectivement commis une erreur de recopie, que j’ai corrigée supra : il faut lire non pas « Vasséens, Vasseyens » mais « Vasséens, Wasseyens ». Il existe donc bel et bien une tradition préconisant le couple Wassy/Vasséens (avec alternance W/V) comme l’atteste (entre autres) le Petit Larousse 1969 cité infra. Cord. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 14:09 (UTC)
Le Nouveau Petit Larousse, 1969, sub verbo « Wassy » indique « 3 3397 h. (Vasséens) ». J’ai relu plusieurs fois le texte : il y a bien alternance entre W- (Wassy, le toponyme) et V- (Vasséens, le gentilé correspondant). Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:05 (UTC)
Quant au Petit Larousse illustré, Claude Dubois rédacteur en chef, 1982, ISBN 2-03-301381-2 , il ne fournit pas de gentilé s. v. « Wassy »... Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:05 (UTC)
Voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k204946x/f290.image : André Rolland de Denus, Dictionnaire des appellations ethniques de la France et de ses colonies (DAEFC), 1889, Paris, éditeur Émile Lechevalier, VIII pages + 666 colonnes, 25 cm, entrée « Wasseyen, enne » (sans accent) des colonnes 567-568 : dans cette entrée le toponyme correspondant est donné sous la forme « de Wassy ou Vassy, ch.-l. d’arrt » (Haute-Marne) » (il a effectivement existé un arrondissement de Wassy, supprimé en 1926) et la variante « Vasséen » est signalée in fine (Vasséen avec un V- initial : tout le monde peut vérifier grâce au lien fourni vers Gallica)... Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:52 (UTC)
Voir : http://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Wassy_52130/149558 : le seul gentilé mentionné est Vasséens (avec un V-), et il s’agit bien de Wassy (avec un W-) en Haute-Marne. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 15:44 (UTC)
Voir le Dictionnaire encyclopédique Quillet, éditions Quillet, tome TON-Z, édition de 1990, I.S.B.N. de la collection ISBN 2-7065-0075-1 , entrée « Wassy » : Wassy, Hte-Marne, ch.-l. de cant., sur la Blaise, 3 596 hab. (Vasséens) [...] ». Pas d’autres gentilé indiqué : on retrouve là encore le couple Wassy/Vasséen avec l’alternance W/V... Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 16:30 (UTC)
Tout ça, ce sont des dictionnaires. Mais les dictionnaires se recopient entre eux (et nous aussi, nous avions recopié un site), les erreurs se recopient donc aussi. Et on peut en plus faire des erreurs en recopiant. Ce que j'avais cherché, c'était des attestations d'emploi réel de Vasséens se rapportant à Wassy, et je n'ai rien trouvé. Ce n'est pas absurde de penser que ça a été utilisé à une époque lointaine, puisque l'orthographique Vassy a peut-être utilisée, mais ce n'est pas du tout certain. Il faudrait trouver des attestations, il y en a peut-être à trouver, je n'ai sans doute pas assez cherché (la concurrence de la commune du Calvados est gênante). Lmaltier (discussion) 5 février 2015 à 18:01 (UTC)
Voir le Grand Larousse universel (« GLU »), éditions Larousse, tome 15 (Touat-Zywiec), imprimé en France en mars 1995, I.S.B.N. pour l’édition complète ISBN 2-03-106050-3 , entrée « Wassy » : « Wassy (53130), ch.-l. de la Haute-Marne ; 3 596 hab. (Vasséens) [...] ». Pas d’autres gentilé indiqué : on retrouve là encore le couple Wassy/Vasséen avec l’alternance W/V... Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 18:15 (UTC)
À Lmaltier (d · c · b) : me voilà amené à me départir de mon plus ou moins célèbre principe Nicht raisonieren, sourcieren.
Je ne pense pas (en matière de gentilés s’entend) que les dicos valent moins que les citations d’auteurs.
Un auteur ou un journaliste même local a fort bien pu « copier » un dico pour rédiger son papier...
Le véritable usage actuel est difficile à cerner s’agissant du gentilé d’une sous-préfecture déchue, qui à la fin du vingtième siècle n’atteignait pas les quatre mille habitants.
Pour bien faire la gendarmerie locale devrait convoquer en garde à vue un certain nombre d’habitants (si possible point trop instruits, ceux qui savent lire étant susceptibles d’être contaminés par leurs lectures) et là se mettre en devoir de les faire parler...
Souhaitons-nous mutuellement bon courage pour nos « recherches » respectives. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 18:50 (UTC)
En tout cas une source de w:fr:Wassy est fournie dans la comm. de chez Wikipédia : « Suite au Bistro de ce jour, j'ai trouvé cette référence, si ça peut intéresser quelqu'un. --Ordifana75 (d) 26 avril 2011 à 23:40 (CEST) » : PCC : voir w:fr:Discussion:Wassy#Référence pour le nom des gentilés. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 19:46 (UTC). PS : L’ouvrage cité appartient à la série « les Guides bleus » : il a pour titre Champagne, Ardenne, vallée de la Meuse et a été édité par Hachette en 1963 ; on y trouve à la page 220 une notice consacrée à « Wassy-sur-Blaise », le gentilé y étant mentionné sous la forme « 3.165 hab. (les Wasseyens) ». Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 19:58 (UTC). PS Au vu de cette source j’ai créé une redirection Wassy-sur-Blaise pointant sur Wassy, parallèle à la redirection w:fr:Wassy-sur-Blaise pointant sur w:fr:Wassy. Alphabeta (discussion) 6 février 2015 à 17:58 (UTC)
Nos principales sources, ce sont les attestations trouvées (actuelles ou anciennes). J'ai déjà personnellement supprimé ici un verbe français pourtant cité dans de nombreux dictionnaires, après qu'il soit devenu clair qu'à l'origine, il y avait une erreur dans un dictionnaire, et que ce verbe n'avait en fait jamais été utilisé. Dans les attestations aussi, il peut y avoir des erreurs (fautes d'orthographe), mais on est au moins sûr que le mot a été utilisé (même si les utilisations ont à l'origine une erreur dans un dictionnaire). Lmaltier (discussion) 5 février 2015 à 20:26 (UTC)
Conflit d’accès :
PPS : M’est avis que les gentilés des localités moyennes (ni très ni pas assez importantes) sont référencés avant tout dans les dicos et les guides touristiques...
Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 20:30 (UTC)
Bien sûr. Mais je ne parle pas de ça, je parle des utilisations effectives qu'il faudrait trouver. Lmaltier (discussion) 5 février 2015 à 20:46 (UTC)
Au passage : l’encadré de w:fr:Wassy indique « | gentilé = Wasseyens ou Flutots » : il faut donc aussi enquêter sur ce Flutots qui n’est pas autrement sourcé chez Wikipédia. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 20:37 (UTC)
Le « Guide vert » intitulé Champagne-Ardenne, édité par la maison Michelin, imprimé en 2013 (c’est dit à la page 409), 409 pages, ISBN 978-2-06-718092-5 est un guide sûr : mais voilà, aucun gentilé n’est indiqué à la page 314 pour Wassy. Ce « Guide vert » ne mentionne le gentilé uniquement lorsque la population d’une ville est indiquée (c’est le privilège des villes les plus peuplées semble-t-il) : e. g. à la page 311 la section sur Saint-Dizier comporte l’indication « 26 404 Bragards ». Alphabeta (discussion) 6 février 2015 à 17:45 (UTC)

J'ai transformé Wassy-sur-Blaise en page à part entière : nous ne faisons pas de redirection dans ce genre de cas, nous ne sommes pas Wikipédia. Lmaltier (discussion) 6 février 2015 à 18:25 (UTC)

Fort bien : la redi se voulait un début, un pense-bête.
Je pense avoir répondu à toutes les objections (parfois par avance) dans ma comm. du 5 février 2015 à 18:50 (UTC) (voir supra) et je pense aussi (par expérience) que la lumière ne provient que rarement des wikidiscussions.
Quelle que puisse être la paresse supposée des rédacteurs de dicos censés se recopier les uns les autres, il faut prendre en compte l’existence de (parfois petits) dictionnaires présents quasiment dans chaque foyer : pour ceux-là la moindre bêtise imprimée provoque une levée de boucliers (pouvant se terminer en procès), c’est une garantie.
Les toponymes et les gentilés tiennent une place à part en français.
Pour des villes secondaires l’emploi des gentilés est peut-être avant tout oral.
Rechercher des emplois de tels gentilés hors des dicos et des guides vous fera avant tout découvrir des textes tels qu’un poème d’un lycéen publié dans le journal de son collège...
Cordialement.
Alphabeta (discussion) 6 février 2015 à 20:31 (UTC)
Bien que ce soit une petite localité, on trouve très facilement des utilisations authentiques de Wasseyens. Je suppose même que celui qui a créé cette section puisse être de Wassy. Ce qui complique les choses, c'est quand les gentilés sont tombés en désuétude, c'est plus difficile à trouver. Lmaltier (discussion) 6 février 2015 à 21:05 (UTC)
Au passage : les cas analogues à Wassy-sur-Blaise sont regroupés dans w:fr:Catégorie:Nom d'usage de commune française où l’on peut puise pour enrichir le Wikitionnaire. Alphabeta (discussion) 7 février 2015 à 17:56 (UTC). PS : Wassy-sur-Blaise renvoie à l’entrée Blaise, entrée qui ne signale pas l’existence d’un cours d’eau passant par Wassy (cours d’eau signalé dans l’article d’homonymie w:fr:Blaise)... Alphabeta (discussion) 7 février 2015 à 19:04 (UTC)
♦ Sur le ouèbe j’ai encore trouvé « Wassyens » : voir https://www.simplauto.com/controle-technique/wassy-52130/controle-technique-wassyen.html  : « Consultez les prix du contrôle technique chez Controle Technique Wassyen à Wassy (52130) ainsi que les horaires d'ouverture de ce centre de contrôle technique. » PCC (sic pour « contrôle » sans flexe !). Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 15:45 (UTC)
Récapitulatif : Gentilés attestés pour Wassy (Haute-Marne) : 1) Vasséens, 2) Wasseyens, 3) Wasséyens, 4) Wassyens. Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 17:04 (UTC)

fromage[modifier]

vaches buffalone existent-elles au Québec

Cher questionneur,
Nous sommes ici dans le forum d’un dictionnaire en ligne.
On y discute des mots, de leur sens par exemple.
Savoir si tel ou tel type de vache est présent au Québec est une question encyclopédique.
Votre question encyclopédique (particulièrement intéressante soit dit) est à répéter dans le forum encyclopédique Oracle : veuillez donc cliquer sur w:fr:Wikipédia:Oracle et suivre les instructions données pour y poser une question.
Bon courage donc ! Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 17:20 (UTC)
Vous écrivez buffalone : faut-il lire bufflonne, terme qui, employé seul, désigne la femelle du bufflon : voir par exemple l’article encyclopédique w:fr:Fromages au lait de bufflonne, puisque que vous parlez de fromage dans le titre de la section mais sans répéter le terme dans la question proprement dite. Mais portant sur l’existence au Québec d’un type de fromage plutôt que d’un type d’animal la question reste du ressort du forum Oracle. Alphabeta (discussion) 4 février 2015 à 17:38 (UTC)

Comme bison se dit buffalo en anglais, voulez-vous parler de bisonnes ? Est-ce que la locution vache buffalone existe au Québec pour parler de bisonnes ? J'ai l'impression que non, mais c'est seulement une impression après recherche sur Internet. Lmaltier (discussion) 4 février 2015 à 18:13 (UTC)

Merci à 70.82.20.84 (d · c · b) ne nous préciser le sens de sa question. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:12 (UTC)

disc jockey[modifier]

Bonjour, en cherchant le pluriel de DJ, savoir si DJs était accepté en français ou non (le pluriel de DJ n'est pas renseigné sur la partie "français" de la page). Votre avis là-dessus ? DJ invariable en français ou pas ? En outre, je suis étonné de voir que disc jockey n'existe pas. Des volontaires ? Cordialement, ChoumX (discussion) 5 février 2015 à 07:05 (UTC).

Reprenez-moi si je dis une bêtise, mais il me semble que dans l'usage courant, les sigles et acronymes ne prennent pas la marque du pluriel en français (contrairement à l'anglais). J'aurais donc tendance à dire « des DJ ». — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 08:55 (UTC)
Parle pour Toi, mon bonhomme, moi, j’utilise régulièrement “SDFs”, pas “HLMs”, etc. ad libitum de moi… --Budelberger 5 février 2015 à 09:37 (UTC).
S’il m’en souvient, mettre un s au pluriel des sigles c’est de l’anglais (et non du français), exemple MPs à comprendre members of parliament et à prononcer quelque chose comme « emm piz ». Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:17 (UTC)
Pour l’heure dans le Wiktionnaire les pluriels disc jockeys et disc-jockeys mais non point les singuliers disc jockey (lien rouge) et disc-jockey (lien rouge). Nous encourageons vivement ChoumX (d · c · b) d’y pourvoir. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 12:26 (UTC)
Avec didgés, viaillepis, esdéhefs, achélèmes, le problème de pluralité est réglé... Bu180 (discussion) 5 février 2015 à 14:15 (UTC)
On a vécés (« les VC », simplification pour « les WC »), forme attesté par Les vécés étaient fermés de l’intérieur, titre d’un chef d’œuvre cinématographique réalisé par Patrice Leconte et sorti sur les écrans en 1976. Alphabeta (discussion) 5 février 2015 à 15:01 (UTC)
Seuls les acronymes qui sont devenus des noms communs « ordinaires », et qui s’écrivent donc entièrement en minuscules, peuvent prendre la marque du pluriel : radars, ovnis, lasers, etc.  ( ) — 5 février 2015 à 19:41 (UTC).

En voilà toujours un de fait : disc jockey ; la suite plus tard. Cordialement, ChoumX (discussion) 5 février 2015 à 21:41 (UTC).

C'est bien ce qu'il me semblait . — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 21:53 (UTC)
SimonGlz, à la première occasion, j'expliquerai pourquoi les intégristes comme Bécarre sont néfastes à la langue française. --GaAs 5 février 2015 à 22:40 (UTC)
Haha ça marche GaAs Clin d’œil. — SimonGlz (discussion) 6 février 2015 à 05:52 (UTC)
Tabernacle ! Je pars dès demain faire le DJihad dans la belle province !  ( ) — 6 février 2015 à 21:26 (UTC).

Bon, eh bien on compte désormais un disc jockey, mais aussi un disc-jockey, un deejay et un platiniste dans l'équipe. Mais je n'ai pas franchement compris quelles suites donner sur le pluriel de DJ. Je vois les deux écrits ; donc ? Cordialement, ChoumX (discussion) 6 février 2015 à 07:44 (UTC).

Normativement, il ne faut pas la marque du pluriel à « DJ », mais au regard des attestations nombreuses, peut-être faire une section français pour « DJs » avec une note indiquant que l'usage normatif veut que le pluriel des sigles et acronymes soit invariable (sauf dans le cas des acronymes « substantivés » — peut-être y a-t-il un terme plus adéquat). Vous êtes d'accord pour ça ? — SimonGlz (discussion) 6 février 2015 à 13:42 (UTC)
J'entends bien ceci. Faut-il généraliser cette remarque pour CDs, MP3s, DVDs, LEDs ? Cordialement, ChoumX (discussion) 6 février 2015 à 20:17 (UTC)
Logiquement, je suppose que oui. Je remarque d'ailleurs que les deux pluriels coexistent : celui emprunt de l'anglais « CDs », « DVDs », « LEDs », etc. et l'autre, plutôt d'inspiration française par « substantivation », « cds », « dvds », « leds », etc.. Peut-être qu'une note commune explicitant tout ceci pourrait arranger la situation Sourire. — SimonGlz (discussion) 6 février 2015 à 20:31 (UTC)
Pour les pluriels « cds » et « dvds » je ne sais trop (ça me hérisse un peu). Mais je n’ai rien contre dévédé et son pluriel dévédés (deux liens rouges pour l’heure mais on a une entrée dévédéthèque) ni contre led et son pluriel leds. Et on a aussi une entrée pour cédérom et une autre pour son pluriel cédéroms... Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 13:28 (UTC). PS : Je vois encore cédé et son pluriel cédés... Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 13:42 (UTC)
Bonjour, j'ai tenté deux notes parallèles sur DJ et DJs. Avant généralisation, je requiers vos avis ; et idéalement, si quelqu'un pouvait sourcer l'affirmation selon laquelle le français ne forme pas de pluriel sur les acronymes, ça ferait un peu moins péremptoire. Cordialement, ChoumX (discussion) 10 février 2015 à 07:38 (UTC).
Pour les sources « officielles » : l’Académie, citée par Wikipédia ; l’Office québecois de la langue française. Ensuite, on peut citer le typographe Jean-Pierre Lacroux ; au passage on peut se reporter à sa conversation avec P. Declerq concernant cds, puisqu’il en est question ci-dessus. Je citerai enfin le site druide qui réalise une bonne synthèse sur les sigles et acronymes. Concernant la note, je supprimerais « , qui ne forme son pluriel que sur un substantif » (parce que je pense que les sigles et acronymes sont des substantifs — c’est comme cela que le Wiktionnaire les classe en tout cas) et insèrerais un truc comme « non lexicalisé » après « sur un acronyme », mais c’est peut-être pas très clair non plus. En fait, cette note sera valable pour les acronymes. Ici, DJ n’est pas un acronyme mais un sigle, donc ça règle le problème (en remplaçant « acronyme » par « sigle », et en supprimant la fin).  ( ) — 10 février 2015 à 22:09 (UTC).
Il y a encore deux sources — Guéry et Ramat-Muller — qui vont toutes deux dans le même sens. Pour des raisons pratiques je les ai référencées dans w:fr:Wikipédia:Atelier typographique/février 2015#des DJ ou des DJs. Alphabeta (discussion) 11 février 2015 à 14:41 (UTC)
Merci. Et du coup, la discussion se poursuit là-bas ? Là-bas où l'on conviendrait d'une rédaction pour les notes initiées sur DJ et DJs ? Cordialement, ChoumX (discussion) 11 février 2015 à 16:24 (UTC).
Non (pas forcément en tous cas). On discute du Wiktionaire plutôt dans le Wiktionnaire. Simplement je préfère aligner bien tranquillement des sources dans un coin : j’en ai déjà une troisième (Karine Germoni) qui va aussi dans le sens de Guéry et Ramat-Muller... Cord. Alphabeta (discussion) 11 février 2015 à 16:50 (UTC)
Pour la « rédaction pour les notes initiées sur DJ et DJs » j’émets le vœu que cette rédaction ne soit pas trop dépendante du sens des mots sigle, acronyme et même abréviation, sens qui semblent un peu varier selon les sources. Alphabeta (discussion) 11 février 2015 à 16:54 (UTC)

français[modifier]

qu'apelle_t_on celui qui lave les morts?

TristeJ’imagine que votre question s’écrit, quand on sait écrire le français, « comment appelle-t-on celui qui lave les morts », mais oui, je sais, de nos jours il n’est pas considéré comme normal de savoir poser une question dans un langage compréhensible, désolé.
J’ai bien une réponse (thanatopracteur), mais je n’ai pas envie de vous la donner : moi aussi je suis fantasque, et je n’en fais qu’à ma tête. --GaAs 5 février 2015 à 20:11 (UTC)
S'il ne fait que laver les morts en dehors de toutes autres préparations (embaumement, maquillage, habillage, moulage, etc.), je tenterais laveur de morts ou pour faire plus correct, laveur mortuaire ou dans un sens plus large laveur funéraire.

fissuré[modifier]

Que la totalité des témoins est fissuré soit en parfaite continuité de la fissure existante soit en bordure du témoin.

ce serait bien que vous explicitiez votre question… Néanmoins, si mon imagination n’est pas trop foisonnante je dirai que vous cherchez à savoir si l’orthographe de fissuré est bon. La réponse est non, puisque totalité est féminin l’adjectif s’accorde : fissurée. --Lyokoï (discussion) 6 février 2015 à 10:33 (UTC)
C’est moi ou la phrase ne veut absolument rien dire ? Ce doit être l’usage au petit bonheur la chance du subjonctif…
J’aurais bien tenté une traduction en français, mais j’ai beau tourner ça dans tous les sens, je ne vois tjs pas ce que ça signifie, ni même si ça signifie quoi que ce soit. --GaAs 6 février 2015 à 18:49 (UTC)
En fait cela ressemble bcp à un résultat de traduction automatique. Il serait utile, 93.187.46.145 (d · c · b), de connaitre la langue source, mais je vais quand même tenter une interprétation corrective de mon cru, basée sur mon expérience des traducteurs automatiques.
La phrase correcte est sans doute :
« La totale continuité des témoins est d’accord que pour faire de la choucroute, il faut du chou, et rien ne permet de penser que le chou se fissurât. »
Mort de rire--GaAs 6 février 2015 à 19:03 (UTC)

Bon, plus sérieusement, la phrase aurait un sens à condition d’enlever un mot, et de corriger qques fôtes :

« Que la totalité des témoins est fissurés soit en parfaite continuité de la fissure existante, virgule, ou soit en bordure du témoin. »

En parlant, par exemple, d’un barrage ayant des problèmes de fissuration du béton, et sur lequel on aurait posé des marques (témoins) destinées à voir à quelle vitesse les fissures s’élargissent. --GaAs 6 février 2015 à 22:14 (UTC)

Non, cette phrase a un sens en géologie. Les témoins de fissuration sont disposé sur l’estimation de la continuité de la fissure. Ainsi, une fois la fissure agrandie, ils peuvent soit se trouver dans la continuité, soit être à la bordure de l’agrandissement fissural (ce qui implique un changement de nature ou de forces en présence). --Lyokoï (discussion) 6 février 2015 à 22:49 (UTC)

defaut commençant par la lettre o[modifier]

Defaut commençant par la lettre o

→ voir orgueil. --GaAs 7 février 2015 à 11:30 (UTC)

symboles philosophiques[modifier]

Je recopie depuis Wiktionnaire:Proposer un mot/février 2015#symboles philosophiques :

== symboles philosophiques ==

«je cherche un symbole global, parfait et en quelque sorte articulé représentant l'humanité qui rejoint l'univers" «je l'ai vu quelque part et n'arrive plus à le retrouver ailleurs que dans mes idées. Merci à qui me lira!

Isa Bernard

Cette rubrique est faite pour demander la création d’une entrée dans le Wiktionnaire correspondant à un mot connu.
Votre communication n’y a pas sa place : le mieux est de tenter votre chance en la répétant dans Wiktionnaire:Questions sur les mots.
Cord. Alphabeta (discussion) 7 février 2015 à 17:38 (UTC)

PCC Alphabeta (discussion) 7 février 2015 à 17:43 (UTC)

Nature d'un mot[modifier]

Bonjour,

Dans l’exemple suivant :

  • Je connais mon pays. J'ai écrit dans la préface de mon livre sur les "Impôts en France" que mes concitoyens, ménagers de leurs ressources personnelles, sont prodigues des deniers de la collectivité. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

quelle est la nature du mot ménager, s’il vous plait ? Et dans celui-ci :

  • Les censeurs, ménagers des deniers publics, du moins quand ils prenaient leur devoir à cœur, se heurtaient à des prétentions contre lesquelles ils avaient peine à se défendre… — (G. Bloch, La République romaine, 1913)

?

En vous remerciant par avance. — Automatik (discussion) 7 février 2015 à 18:52 (UTC)

Jolie expression être ménager de. L’Acad. (« Un homme très ménager de ses deniers »), le Petit Robert (« Le sage est ménager du temps et des paroles », La Fontaine), le Trésor (« Nos disponibilités en hommes étaient telles que si je ne me montrais pas ménager de nos effectifs, nous risquions de voir l’armée française incapable de prendre, l’heure venue, une part suffisante dans la bataille décisive », Joffre) classent ménager, dans ce sens, comme adjectif (comme on le ferait avec économe).  ( ) — 7 février 2015 à 20:55 (UTC).
Dans le deuxième exemple, ménagers n’a pas le même sens et est un nom. Contrairement aux deux autres sources, qui ignorent simplement le nom masculin, le Petit Robert a une définition qui s’applique ici parfaitement : « Personne qui administre, gère (bien ou mal) un bien. » Le rôle des censeurs est d’administrer les deniers publics, pas d’en être économe (Wikipédia : « Les censeurs ont un rôle d’administrateur de la fortune publique »).  ( ) — 8 février 2015 à 00:48 (UTC).
La construction semble être pourtant tout à fait similaire dans les deux cas : qu’est-ce qui dès lors justifierait un traitement différent quant à la nature grammaticale du mot ? — Automatik (discussion) 8 février 2015 à 01:05 (UTC)
Je dirais le sens (puisque tant un adjectif qu’un nom peut se trouver en apposition). Il me semble que dans la première phrase, « ménagers de leurs ressources personnelles » est mis en contraste avec « prodigues des deniers de la collectivité » : il y a donc une forte présomption que ménagers soit un adjectif, et en effet, le sens de ménager en tant qu’adjectif est « économe », le contraire de prodigue. Dans la deuxième phrase, on aurait plutôt affaire à un nom en apposition : « les censeurs, [qui sont aussi les] ménagers des deniers publics, […] », mais on ne peut le déterminer que parce qu’on sait par ailleurs que « les censeurs ont un rôle d’administrateur de la fortune publique » ; le nom ménager signifiant « personne qui administre un bien », il semble approprié.  ( ) — 8 février 2015 à 02:28 (UTC).
Merci, je n’aurais pas pensé à ces points de détail. J’ai changé la définition du substantif en cosnéquence [1]. — Automatik (discussion) 8 février 2015 à 10:47 (UTC)

cruft free[modifier]

J aimerais savoir ce que veut dire dans le langage informatique "cruft free"

Ce terme semble désigner une chose (comme une URL) qui est débarrassée de toutes ses informations inutiles, nettoyée de tout ce qui pourrait être considéré comme parasite. La réponse est mieux développée sur answers.yahoo.com (et pour l’exemple, c’est une cruft-free URL que je viens de vous faire parvenir ici). — Automatik (discussion) 8 février 2015 à 01:11 (UTC)
→ voir cruft et free. --GaAs 13 février 2015 à 20:31 (UTC)

DIFFERENCE[modifier]

Comment traduire "making a difference" dans un contexte de travail bénévole?

Je pense qu'il faudrait commencer par décontextualiser, puis comprendre, au besoin traduire, puis recontextualiser. De là viendra la lumière (ou pas). --François GOGLINS (discussion) 8 février 2015 à 08:50 (UTC).
François GOGLINS : Mort de rire. → voir difference. --GaAs 8 février 2015 à 19:13 (UTC)

mot de la famille de sonn[modifier]

mot de la famille de sonn

Dans la locution « Questions sur les mots », il y a le mot question. Quelle est votre question ? --François GOGLINS (discussion) 8 février 2015 à 08:47 (UTC).

le mot latin bis[modifier]

Retrouvez les mots correspondant aux definitions suivantes:

  1. adjectif qualifiant une chose qui arrive deux fois par moi
  2. adjectif qualifiant une personne qui parle deux langues
  3. demi-droite qui partage un angle en deux parties egales
  4. animal qui marche sur deux pieds
Réponse :
  1. bimensuel
  2. bilingue
  3. j’ignore la réponse
  4. bipède
Comme on voit je n’ai pas réussi à répondre complètement à ce qui semble bien être un devoir.
Si c’est bien le cas, bon courage au questionneur pour terminer son travail ! Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 13:47 (UTC)
Pour le cas 3, je suis persuadé qu'en jetant un coup d'oeil au cours de maths, ça aidera beaucoup. Il faut apprendre ses cours. En maths, le vocabulaire et la définition précise de chaque mot de ce vocabulaire, c'est ce qui a le plus d'importance. Lmaltier (discussion) 8 février 2015 à 14:34 (UTC)
La troisième est la bissectrice. — SimonGlz (discussion) 8 février 2015 à 15:32 (UTC)
Notification SimonGleyze : “Lmaltier” avait parfaitement répondu en ne répondant pas, et toi, banane, tu sabotes l’œuvre pédagogique d’une vie en une ligne !… --Budelberger 8 février 2015 à 17:32 (UTC).
Quand je tombe sur ces questions, je mets habituellement un bandeau « HS le WT ne fait pas les devoirs », mais comme l'on avait commencé à répondre à la question, je ne me satisfaisais pas d'une réponse incomplète Mort de rire. Et puis Lmaltier préfère tyranniser le Wiktionnaire plutôt que les jeunes élèves, il s'en remettra ! — SimonGlz (discussion) 8 février 2015 à 17:44 (UTC)
Perso on pense qu’une réponse partielle est le plus pédagogique, comme je l’avais fait dans Wiktionnaire:Questions sur les mots/septembre 2014#devoir (« comment s'appel un ensemble de fleur coupée disposer dans un vase » — sic). Sourire Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 17:57 (UTC)

comment appelle-t-on quelqu'un qui tient un magasin ?[modifier]

comment appelle t on quelqu'un qui tient un magasin ?

Le terme magasin ayant plusieurs significations, « quelqu'un qui tient un magasin » peut être un magasinier ou bien un commerçant (ou boutiquier)... Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 14:29 (UTC)

Je dirais patron de magasin ou directeur de magasin (dans le cas où cette personne est un salarié), ce sont les noms les plus fréquents pour les magasins qui ont du personnel. Lmaltier (discussion) 8 février 2015 à 14:31 (UTC)
Un magasinier ? --Lyokoï (discussion) 8 février 2015 à 15:20 (UTC)
Je ne pense pas qu'on puisse dire qu'un magasinier tient un magasin, je dirais plutôt qu'il en a la charge. La question porte donc sur le sens commercial du mot magasin. Lmaltier (discussion) 8 février 2015 à 15:27 (UTC)
+1 Lmaltier, -1 Lyokoï, la réponse est sans doute commerçant. --GaAs 8 février 2015 à 19:11 (UTC)

"age" et "tion"[modifier]

Bonjour, Quelqu'un pourrait-il m'expliquer la raison pour laquelle certains mots se terminent par "age" et d'autres par "tion".

  • Par exemple, dépannage, garage, carnage / carnation, réparation, etc,

Merci. O.L.

Bonjour O.L., -age et -tion ne sont pas les seuls suffixes dont dispose le français, tu peux donc élargir ta question. Au final, la réponse dépend de chaque mot, de la période où il est apparu et du sens qu’on lui a donné à ce moment-là (qui peut avoir changé depuis). Si tu veux creuser un peu, intéresse-toi à l’étymologie. Clin d’œil --Lyokoï (discussion) 8 février 2015 à 15:24 (UTC)
Oui, → voir -ment (qui forme des noms quand il arrête de former des adverbes).
La réponse est sans doute : « il n’y a pas de réponse, c’est comme ça’', ça ne s’explique pas. »
Le français est décidément une langue qu’il faudrait supprimer. --GaAs 8 février 2015 à 19:04 (UTC)

comment dit-on (borgne)[modifier]

un borgne en néerlandais ou flamand

eenoog (nl). --Jérôme Potts (discussion) 8 février 2015 à 16:19 (UTC)
C’est à mentionner dans l’entrée fr:borgne. Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 17:17 (UTC)
Fait. --Jérôme Potts (discussion) 8 février 2015 à 18:48 (UTC)
Merci. Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 19:56 (UTC)

les carrosses[modifier]

comment s'appellent les personnes qui portaient de petits carrosses

C’est un porteur de chaise (le terme est cité dans l’entrée porteur), un tel « petit carrosse » étant une chaise à porteurs. Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 16:08 (UTC)
Sur le sujet on peut consulter l’article encyclopédique w:fr:Chaise à porteurs. Alphabeta (discussion) 8 février 2015 à 16:38 (UTC)

Formule de politesse - avocat[modifier]

Comment doit-on formuler le titre de maître à un avocat de sexe féminin:

Cher Maître, ou, Chère Maître ?

Merci de la réponse sur adresse supprimée et bonnes salutations. A. Ravey

Bonjour, maître étant strictement masculin (dans mes quelques recherches), je vous conseille de mettre Cher Maître (ce qui aussi l’avantage d’être neutre). Nous ne répondons pas à votre adresse mail (ce n’est pas dans les habitudes d’anonymat que nous promouvons) et pour votre sécurité, je l’ai supprimé de la page. --Lyokoï (discussion) 9 février 2015 à 20:04 (UTC)
À priori, il existe au moins deux sources indiquant que maitre peut être considéré épicène (masculin et féminin). Au Québec, l’Office québecois de la langue française l’avalise. En France, sur le site de l’Obs et sur d’autres sites. Cependant, et c’est l’essentiel, l’on ne peut utiliser cher ou chère « que si l’on connaît très bien la ou le destinataire et qu’on entretient avec elle ou lui des liens d’amitiés » (source, exemples d’application). Si tel n’est pas votre cas, il semble falloir opter pour « Maître » tout court.  ( ) — 10 février 2015 à 23:31 (UTC).
Remarque 1 : Je ne pense pas que l’on puisse employer la graphie maitre (c’est du « 1990 ») et la graphie maître dans un même paragraphe.
Je n’y vois pas d’empêchement majeur (la preuve en étant que tu viens de le faire — d’accord, elle est facile…), et cela me semblait logique ici : j’écris (j’essaie en tout cas) en orthographe rectifiée, y compris ici le mot maitre quand il s’agit de considérations générales, mais la formule à donner en réponse au questionneur ne peut qu’utiliser la graphie maître, tout du moins si l’on souhaite respecter son choix d’utiliser l’orthographe classique pour ce mot.  ( ) — 11 février 2015 à 22:52 (UTC).
Remarque 2 : On rappelle que l’on ne donne pas du maîtresse à une avocate (voir Wiktionnaire:Questions sur les mots/décembre 2014#« maîtresse » et avocate). La féminisation des noms de métier et de fonction entraîne de nouvelles complications, puisqu’on emploie souvent maîtresse au sens d’institutrice : les écoliers donnent du m’sieur ! à leur instituteur et du maîtresse ! à leur institutrice.
Alphabeta(discussion) 11 février 2015 à 13:27 (UTC)
Remarque bonus : sans compter l'usage que fait Sacher-Masoch de maîtresse dans sa Vénus à la fourrure... Cordialement, ChoumX (discussion) 11 février 2015 à 17:14 (UTC).
Sazns aller chercher Masoch, le mot "maîtresse" fera rire grassement au moins tous les mâles de l'assistance, en raison de sa signification courante d'amante. --Pjacquot (discussion) 17 février 2015 à 14:00 (UTC)
Si bien que pour écrire à son avocate dont aurait fait son amante il faudrait commencer par Chère maître et chère maîtresse...
Mais pourquoi compliquer le français de la sorte ?
Je pense donc qu’il conviendrait de surmonter les rires initiaux en imposant maîtresse pour une avocate.
Dans le même ordre d’idée j’ai lu dans la presse qu’une femme demandait à être qualifiée d’entraîneuse sportive malgré la pluralité de sens de mot entraîneuse.
Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 17:57 (UTC)

Faute de français "à le" au lieu de "au"[modifier]

Bonjour, à votre connaissance, y a-t-il un mot pour qualifier la faute de français suivante : « à le canard » au lieu de « au canard » ? D'avance merci. Cordialement, ChoumX (discussion) 10 février 2015 à 16:38 (UTC).

C’est une erreur de syntaxe courante en français en apprentissage. --Lyokoï (discussion) 10 février 2015 à 18:11 (UTC)
Une erreur de morphologie (et non de syntaxe), constituant un barbarisme.
Au passage : Certains affectent (les punks ?) de pas utiliser les articles contractés au et aux, par exemple c’est la faute à les autres pour c’est la faute aux autres.
Alphabeta (discussion) 11 février 2015 à 15:03 (UTC)

Origine de "Farafina"[modifier]

D'où vient le mot Farafina?

Il semblerait que cela vienne du Mali, mais je ne peux rien affirmer. --GaAs 13 février 2015 à 20:05 (UTC)

nom commun d’aimer[modifier]

le nom commun de aimer

Bon, il n'y a pas d'aimage, ni d'aimation, encore moins d'aimement sur le Wiktionnaire ; peut-être amour peut-il aller : faut voir. --François GOGLINS (discussion) 11 février 2015 à 13:12 (UTC).
François GOGLINS, tu as oublié amage !
Car si votre lumage ressemble à votre amage,
Il est certain que vous êtes l’hôte des ces ois.
Mort de rire--GaAs 13 février 2015 à 20:12 (UTC)

« se berliner »[modifier]

Bonjour. Au détour d'une page du récit de Marc Lavoine, L’Homme qui ment : ou le roman d’un enjoliveur : récit basé sur une histoire fausse, récemment paru aux éditions Fayard, je rencontre la phrase suivante : « Je continuais le soir à me berliner dans mon lit en chantant à voix basse et j’écoutais les avions décoller. », qui me laisse perplexe, à cause de ce verbe « se berliner », que je n'avais jamais eu l'occasion de croiser jusqu'à présent.
Les recherches sur le web n’étant guère concluantes, je fais donc appel à la sagacité des wiktionaristes, qui auront peut-être quelque éclairage à donner sur le sujet.

Hégésippe | ±Θ± 11 février 2015 à 12:06 (UTC)
Il y a un glossaire approximatif dans Libé : « Enfant, dans sa banlieue en bout de piste, il «se berlinait» (néologisme pour se balancer) au bruit des avions. » — (Nathalie ROUILLER, Marc Lavoine, fils inverse, Libération, 18 janvier 2015 à 17:46 [2].)

On trouve "je me berline" dans la page suivante (où tous les accents manquent, c'est bizarre), où ça ne veut visiblement pas dire "se balancer" : http://www.rulit.me/books/les-vacances-de-berurier-read-339261-74.html Lmaltier (discussion) 11 février 2015 à 17:37 (UTC)

Et le verbe berliner existe dans le haut Maine, d'après https://books.google.fr/books?id=azDtLflcAJUC&pg=PA74&lpg=PA74&dq=%22berliner%22+berlue&source=bl&ots=Rgs6yP72ej&sig=GN3dVWSr3cK_1LurlrDR9O2Ze8E&hl=fr&sa=X&ei=tJPbVLOXOZTsaILTgNAL&ved=0CDcQ6AEwBA#v=onepage&q=%22berliner%22%20berlue&f=false Lmaltier (discussion) 11 février 2015 à 17:40 (UTC)
Bon, tout ça ne nous dispense pas de créer l’article. --GaAs 12 février 2015 à 19:25 (UTC) fait + Discussion:se berliner & Annexe:Conjugaison en français/se berliner

signification mot Ouganda[modifier]

mot du langage africain de l'ouganda : missino

Cher questionneur,
Ce forum regroupe des personnes intéressées par les mots de la langue française : leurs compétences s’arrêtent souvent là.
Si vous n’obtenez pas rapidement de réponse ici, nous vous conseillons de répéter votre question chez les linguistes, c’est-à-dire dans w:fr:Projet:Langues/Café des linguistes.
Bon courage ! Alphabeta (discussion) 11 février 2015 à 17:36 (UTC)
Il y a plein de contributeurs ici qui se passionnent pour des langues autres que le français, c’est tout à fait le bon endroit pour poser la question.
Par contre il faudrait un peu plus de précision,  : acholi, kiganda, kiswahili, konjo, lusoga, luganda, il y a de nombreuses langues en Ouganda… --GaAs 11 février 2015 à 17:42 (UTC)
Dont acte Sourire. Mais Wiktionnaire:Questions sur les mots/janvier 2015#akandoro n’a pas encore reçu de vraie réponse, d’où mon conseil. Alphabeta (discussion) 11 février 2015 à 18:41 (UTC)
Oui, la présente page, tout comme le projet, concerne en théorie tous les mots de toutes les langues. Mais à condition de trouver quelqu'un qui sait répondre... Et le problème est exactement le même sur Wikipédia. Poser la question à plusieurs endroits augmente donc les chances d'avoir une réponse. Lmaltier (discussion) 11 février 2015 à 20:27 (UTC)
@Alphabeta, le problème est que les langues africaines sont très sous-représentées sur le Wiktionnaire (et c’est mal, et je ne sais pas améliorer celaTriste). Mais si tu as une question au-dessus de la ceinture du cercle polaire, je peux te dire que tu auras une réponse immédiate.Clin d’œil --GaAs 12 février 2015 à 19:13 (UTC)
<conflit d’édition> En effet, l’Afrique et les langues d’Afrique ne sont pas encore très intégrées au Wiktionnaire. Normalement, vous auriez pu trouver l’info en fouillant dans Catégorie:Langues d’Ouganda en français mais la catégorie est encore en construction, pour le dire poliment. Par ailleurs, il y a des choses étranges en regardant un peu : le luganda utilise un code à deux lettres au lieu de trois, le swahili est confondu avec le kiswahili. Ce n’est pas ma priorité en ce moment, et je connais pas très bien la zone, mais faudrait que quelqu’un s’y penche un jour Sourire Eölen 12 février 2015 à 19:16 (UTC)
Pour revenir à la question, missino est une coquille pas inhabituelle pour mission en anglais, hors l’anglais est la première langue officielle de l’Ouganda, ne serait-ce pas la réponse ? --GaAs 12 février 2015 à 19:17 (UTC)

Métalyse[modifier]

s.v.p c,est quoi metalyse?

Métalyse est le nom commercial d'un médicament. Son principe actif est le ténectéplase. Lmaltier (discussion) 11 février 2015 à 21:34 (UTC)
Il faudrait faire une métanalyse à ce sujet. --GaAs 12 février 2015 à 19:49 (UTC)
En tout cas on trouve mentionné « ténectéplase (Metalyse) » dans l’article w:fr:Thrombolyse#Médicaments thrombolytiques de l’encyclopédia Wikipédia. Alphabeta (discussion) 14 février 2015 à 19:11 (UTC)

drogues naturelles[modifier]

Définition

→ voir drogue et naturel. L’accolage des deux mots tente sans doute de prétendre qu’il y a une différence avec les « drogues de synthèse ».
Tiens, il ne manque plus que l’invention de la « cocaïne bio ». --GaAs 12 février 2015 à 19:07 (UTC)
J'y comprends rien : comment qu'on fait du paradis artificiel avec de la drogue naturelle ? Esque le contraire c'est possible ? --François GOGLINS (discussion) 12 février 2015 à 19:41 (UTC)
Mort de rire--GaAs 12 février 2015 à 19:51 (UTC)
On peut jeter un sur œil sur : w:fr:Drogue#Opposition drogues de synthèse et naturelles. Alphabeta (discussion) 14 février 2015 à 19:36 (UTC)

copier coller[modifier]

Je souhaiterais copier une expression de wiktionnaire dans un dossier. Comment faire s'il vous plait? — message non signé de 83.112.243.165 (d · c) du 12 février 2015 à 13:24‎

Vous pouvez copier-coller ce que vous voulez, même sans demander, mais il faut citer les auteurs (ou au minimum la page du Wiktionnaire, afin de pouvoir retrouver les auteurs), voir http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/ (c’est le contrat de réutilisation du Wiktionnaire) --GaAs 12 février 2015 à 18:54 (UTC) Réponse mise aussi sur la pdd du questionneur.

la tragedie grecque[modifier]

Qu'est-ce que ça veut dire hétérogene hétérogène[modifier]

qu'est-ce que ça veut dire hétérogene — Qu'elle est le contraire de psychoter ???

Voir à hétérogène et puis voir les antonymes de psychoter, s'il y en a. --François GOGLINS (discussion) 13 février 2015 à 18:09 (UTC).
Et "Qu'elle" s’écrit "quel". --GaAs 13 février 2015 à 19:18 (UTC)

POINTEUR QUAI[modifier]

Qu'est ce que c'est?

De ces 2 mots, l'un est substantif & l'autre est adjectif. Je ne vois pas bien qui est quoi. Tentez la décomposition en ses parties avec pointeur & quai. --François GOGLINS (discussion) 13 février 2015 à 18:12 (UTC).
François GOGLINS, les deux sont substantifs, selon l’usage le plus courant. --GaAs 13 février 2015 à 20:20 (UTC)

médicaments:[modifier]

antitetanique -> antitétanique[modifier]

je veux être enculé[modifier]

de ces pendant 1 coit[modifier]

je cherche l orthographe du mot EFECTASE merci d avance

extase ? (extase sexuelle = petite mort)-- Béotien lambda 14 février 2015 à 08:17 (UTC)
Ou est-ce peut-être « épectase » entendu hier dans Motus (et repris dans le Zapping) ? --Moyogo (discuter) 14 février 2015 à 08:51 (UTC)
C’est bien, à l’évidence, épectase, terme qui a aussi les honneurs de l’encyclopédie en ligne Wikipédia (voir l’article w:fr:épectase). Alphabeta (discussion) 14 février 2015 à 18:27 (UTC). PS : J’ai profité de l’occasion pour rajouter dans l’article encyclopédique w:fr:épectase le lien qui manquait vers l’entrée fr:épectase du Wiktionnaire... Alphabeta (discussion) 14 février 2015 à 18:41 (UTC)
Et moi j’ai failli mourir en lisant
  • de ces pendant 1 coit
au lieu de
  • décès pendant un coït
Alphabeta (discussion) 15 février 2015 à 20:26 (UTC)
Il faudrait déjà que le mot en titre soit coït avec tréma, Alphabeta, ce qui n’est pas le cas.
La réponse est donc sans doute : restons cois. --GaAs 15 février 2015 à 23:16 (UTC)
Béotien lambda, Moyogo, Alphabeta, même remarque : en l’absence de tréma, la question est indécidable. --GaAs 15 février 2015 à 23:25 (UTC)
Je viens de consulter l’entrée fr:coit : eh bien il s’agit en ancien occitan ou en catalan de l’équivalent du français coït. La question est donc parfaitement décidable : le questionneur doit être du Midi voilà tout. Alphabeta (discussion) 16 février 2015 à 15:04 (UTC)

buette[modifier]

que signifie buette ?

cf brassens, supplique pour etre enterre sur la plage de sete

merci

Dans
je n’ai pas trouvé le mot buette
mais le mot butte figure dans le premier vers de l’antépénultième strophe de la transcription des paroles fournie (je n’ai pas été à même d’écouter le son).
Alphabeta (discussion) 16 février 2015 à 15:39 (UTC)

hermitage ou ermitage[modifier]

peut on me donner l'esplication: à savoir pourquoi l'on trouve ce mot écrit de 2 façons différentes

J'imagine que c'est l'influence de l'anglais qu'on voit parfois le mot écrit avec un h. Mais je ne sais pas pourquoi il y a un h en anglais. Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 20:46 (UTC)
Le du Cange [3] donne déjà deux graphies en latin eremitagium et heremitagium, de même pour les mots apparentés eremita et heremita ou [4] eremus du grec ἔρημος et [5] heremus.
Dans le Gaffiot, on retrouve deux graphies latines [6] hērēmus et [7] ĕrēmus « désert, solitude » du grec ἔρημος (avec un esprit doux donc l’absence de /h/), mais uniquement ĕrēmita « ermite » du grec ἐρημίτης (sans esprit doux ni rude).
En français, le dictionnaire de l’Académie française contient les deux formes dans plusieurs éditions, jusqu’à la 7e édition de 1878, pour ne trouver ensuite que ermitage à partir de la 8e édition de 1932 ; voir : ermitage (7e édition [8]) et hermitage.
--Moyogo (discuter) 16 février 2015 à 06:29 (UTC)
« mais uniquement ĕrēmita « ermite » du grec ἐρημίτης (sans esprit doux ni rude) » : qué, « sans esprit doux ni rude » ?… Notons que selon Gaffiot, on a un « ē » dans hērēmus et un « ĕ » dans ĕrēmus… Je trouve bien un ἑρημίτης (esprit rude) dans un texte en grec moderne “classique” (ouf ! il est encore pratiqué ! tu m’étonnes, il commence par citer… Alain de Benoist…). --Budelberger 16 février 2015 à 07:24 (UTC). (Tout cela ne serait-il pas du dorien ?…)

Madère[modifier]

Bonjour, petite question concernant le mot déjà cité dans le titre : doit-il s'accorder avec la préposition « en Madère » ou avec « à Madère » ? --77.198.150.92 14 février 2015 à 20:27 (UTC)

Je réponds de façon intuitive : à Madère. Alphabeta (discussion) 14 février 2015 à 20:36 (UTC)
Explication tout aussi intuitive :
  1. Chypre : sans article défini : d’où à Chypre
  2. la Crète : article défini : d’où en Crète
Alphabeta (discussion) 14 février 2015 à 20:38 (UTC)

Oui, on dit à Madère, jamais en Madère. Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 20:41 (UTC)

OK merci de vos réponses. --77.198.150.92 14 février 2015 à 22:58 (UTC)
Et à l’appui de « ma » « théorie » j’invoque d’autres îles de la Méditerranée :
  1. Capri : sans article défini : d’où à Capri
  2. la Corse : article défini : d’où en Corse
  3. l’Eubée : article défini : d’où en Eubée
  4. Ibiza : sans article défini : d’où à Ibiza
  5. Malte : sans article défini : d’où à Malte
  6. Lampedusa : sans article défini : d’où à Lampedusa
  7. Majorque : sans article défini : d’où à Majorque
  8. Minorque : sans article défini : d’où à Minorque
  9. Rhodes : sans article défini : d’où à Rhodes
  10. la Sardaigne : article défini : d’où en Sardaigne
  11. la Sicile : article défini : d’où en Sicile
Alphabeta (discussion) 15 février 2015 à 20:14 (UTC)
En (sans article). Mais à la Réunion (avec article), et à Mayotte (sans article)…
Le français devrait être supprimé.Mort de rire--GaAs 15 février 2015 à 20:57 (UTC)
Alphabeta, tu es là ? --GaAs 15 février 2015 à 23:38 (UTC)
« Alphabeta, tu es là ? --GaAs 15 février 2015 à 23:38 (UTC) » : moi la nuit je dors... Mort de rire
Je m’en étais tenu à la Méditerranée (même si Madère ne s’y trouve pas)...
Et je pose une question incidente : l’utilisation des prépositions en et à pour marquer le lieu où l’on est et le lieu où l’on va a-t-elle déjà été traitée quelque part (comme je le suppose) ? Au moins pour les îles.
Alphabeta (discussion) 16 février 2015 à 14:47 (UTC)

hôtesse de charme .[modifier]

Lave linge[modifier]

Quel nom donné t'on au Quebek a un lave linge orthographe catastrophique, voir ci-dessous

Cher questionneur 2a02:2788:824:742:ec7f:7bed:e92a:afd7 (d · c · b),
Je me permets de réécrire votre question
  • Quel nom donné t'on au Quebek a un lave linge
de la façon suivante
  • Quel nom donnait-on au Québec à un lave-linge ?
ou bien (j’hésite un peu dans l’interprétation de votre graphie)
  • Quel nom donne-t-on au Québec à un lave-linge ?
Cordialement. Alphabeta (discussion) 16 février 2015 à 19:03 (UTC)
Cher questionneur,
La réponse est laveuse, au vu du sens 4 (propre au Québec) figurant dans l’entrée fr:laveuse.
Hors Québec on emploie les termes machine à laver ou lave-linge.
Cordialement. Alphabeta (discussion) 16 février 2015 à 19:14 (UTC)

à et de[modifier]

est ce qu'on dit l'ami à mon fils ou l'ami de mon fils

L’ami de mon fils. --Lyokoï (discussion) 16 février 2015 à 21:34 (UTC)
Le taureau va à la vache, mais chez son ami. Je sais, ce n’est pas la même question, mais avouez que c’est similaire. --GaAs 16 février 2015 à 22:33 (UTC)
J’ai appris à l’école la distinction entre  :
  • la grand-mère à Jacques : forme populaire
  • la grand-mère de Jacques : forme normale
Alphabeta (discussion) 17 février 2015 à 13:27 (UTC)
Et l’entrée fr:à signale bien cet usage populaire : voir le sens «  10. c. ii.  », avec entre autres l’exemple suivant : « Ça, c’est la maison à mon père. » En style plus soutenu cet exemple pourrait être traduit par : « Voici la maison de mon père. » Alphabeta (discussion) 17 février 2015 à 14:05 (UTC)

bourré comme un coin[modifier]

Ne serait-ce pas plutôt bourré comme un coing (lien rouge) ? En tout cas, pour ce titre-là, c'est bien cette orthographe qui est retenue. Il y a aussi pété comme un coing (lien rouge) et pété comme un coin (lien rouge) qui se trouvent en balance ici. Des avis sur ces choses avant que je crée / agrémente ces pages ? Cordialement, ChoumX (discussion) 17 février 2015 à 00:18 (UTC).

Dans le doute, les quatre sont là, désormais. Cordialement, ChoumX (discussion) 19 février 2015 à 08:03 (UTC).
D'ailleurs, y a-t-il un thésaurus relatif à l'ébriété ou à l'ivresse ? La section "synonymes" de la page "ivre" est bien fournie... Cordialement, ChoumX (discussion) 19 février 2015 à 08:13 (UTC)
Oui, ChoumX, il est ici : Thésaurus:ébriété/français. — Eiku (d) 19 février 2015 à 08:28 (UTC)
Vu, merci. Et pour éviter redites et oublis, ne devrait-on pas renvoyer de manière systématique les gens vers ce thésaurus ? pour l'instant, je me suis contenté de compléter la section "synonymes" de l'article ivre, mais du coup ça crée un décalage avec ce thésaurus. D'avance merci de l'avis avant que je ne migre le premier vers le deuxième. Cordialement, ChoumX (discussion) 20 février 2015 à 08:24 (UTC).
Et pour compléter, s'appuie-t-on sur ce site ? Cordialement, ChoumX (discussion) 20 février 2015 à 08:26 (UTC).

DIFFICULTE[modifier]

doit on dire : "difficultés à libérer des salariés" ou "difficultés pour libérer des salariés"

Avec le contexte (genre la phrase complète) ce serait plus simple de vous répondre. --Lyokoï (discussion) 17 février 2015 à 19:14 (UTC)

comment appel t-on quelqu'un qui charge le telephone[modifier]

comment appel t-on quelqu'un qui charge le telephone

Je doute qu’il existe réellement un métier pour ça…
Autrefois on évoquait un autre métier improbable : remplisseur de briquets. Les briquets étaient alors à essence. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 19:13 (UTC)

Prononciation du mot "Achéron"[modifier]

Comment doit-on prononcer : ACHéron

Titre de la section réécrit en lettres normales par qqun de sensé. --GaAs 17 février 2015 à 22:36 (UTC)

L’entrée fr:Achéron donne la vedette à la prononciation \a.ke.ʁɔ̃\ mais signale aussi la prononciation \a.ʃe.ʁɔ̃\. Alphabeta (discussion) 17 février 2015 à 13:51 (UTC)
Je dirais qu'il est quand même préférable (si l'on veut être compris par le plus grand nombre) de prononcer \a.ke.ʁɔ̃\ (a-ké-ron). — SimonGlz (discussion) 17 février 2015 à 14:18 (UTC)
Je dirais même plus, la prononciation \a.ʃe.ʁɔ̃\ relève du nawak, et je vais :
  • l’enlever,
  • mentionner cette discussion sur la pdd de l’article.
--GaAs 17 février 2015 à 22:44 (UTC)
J'ai pas osé le proposer si tant est que cette prononciation est effectivement foireuse (j'entends déjà les accusations de fascisme, normativisme, atteinte aux principes du WT et au travail d'autrui, etc.). Merci GaAs Clin d’œil. — SimonGlz (discussion) 17 février 2015 à 22:50 (UTC)
SimonGlz, je ne l’ai finalement pas enlevée, vu les références. Par contre j’ai bien créé Discussion:Achéron. --GaAs 17 février 2015 à 22:52 (UTC)
Hum effectivement. Pour une fois qu'un truc foireux est référencé, on va pas se plaindre. Question un peu naïve, Revserso est-il une référence si solide que ça ? (La question est générale et ne vise pas spécialement cet article). — SimonGlz (discussion) 17 février 2015 à 22:56 (UTC)
Autre référence : Pierre Fouché (1891-1967), Traité de prononciation française, Klincksieck, Paris, 1959, voir en page 328 la remarque II (assez substantielle) consacrée à Achéron. Comme on ne peut rien recopier dans le Wiko, merci à qui fournira un lien. Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 18:45 (UTC)
Ils ont peut-être bien recopié le Littré, pour ce mot. Marc Alexandre Caminade, Premiers éléments de la langue française, 1803, signale qu'on peut l'entendre avec le son k chez les chanteurs, mais que normalement c'est le son ʃ. J'imagine donc que ce n'est pas foireux, seulement ancien, que la prononciation a évolué, tout simplement. Note : j'ai retransmis ici un renseignement sans pour autant recopier. Lmaltier (discussion) 18 février 2015 à 18:53 (UTC)
Notification Lmaltier : Merci de nous procurer un lien pour le cas où vous auriez lu Marc Alexandre Caminade en ligne (sur Gallica par exemple). Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 17:08 (UTC)
voir page 475 (note 2 en bas de page) de https://books.google.fr/books?id=hqQPAAAAQAAJ&pg=PA431&dq=%C3%A9l%C3%A9ments+caminade&hl=fr&sa=X&ei=DhrmVPy_BIS2UcKng6gF&ved=0CCIQ6AEwAA#v=onepage&q=%C3%A9l%C3%A9ments%20caminade&f=false Lmaltier (discussion) 19 février 2015 à 17:15 (UTC)
Bon tâchons de résumer Pierre Fouché (1891-1967) : les personnes cultivées prononcent aujourd’hui avec [k] mais il n’en a pas été toujours ainsi (Lulli et Racine n’étaient pas d’accord sur ce point). L’existence du dérivé achérontique (lien rouge pour l’heure) est signalée. Mais je répète que je n’aprécie que moyennement le recours à la paraphrase. Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 19:06 (UTC)
Il ne faut surtout pas essayer de paraphraser. Mais on peut fournir le renseignement avec ses propres mots : il entre dans la tête via des mots, mais il ne faut pas tenir compte de ces mots, il faut les oublier, et le faire ressortir de sa tête à sa façon. Lmaltier (discussion) 18 février 2015 à 19:11 (UTC)
Je passe mon tour. Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 19:22 (UTC)
Pierre Larousse (1817-1875), Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, tome 1 (1866), page 68, colonnes 3-4 : « ACHÉRON n. pr. m. (a-ké-ron, ou a-ché-ron ; cette dernière prononciation qui figure dans le dictionnaire de l’Acad., a été adoptée au Théâtre-Français. Malgré ces deux autorités, beaucoup préfèrent a-ké-ron [...] ». PCC Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 19:51 (UTC). PS : Voici en prime un lien vers le facsimilé de la page 68 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50723k/f69.image.r=.langFR . Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 20:17 (UTC). PPS : fait Fait : info mise dans l’entrée. Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 20:30 (UTC)
Dans le tome 1 de son Grand Dictionnaire publié en 1866, Pierre Larousse fait normalement référence à la sixième édition du dictionnaire de l’Académie publiée en 1835. Mais voilà : dans le facsimilé de la page 22 (du tome 1) de cette sixième édition : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50407h/f54.image : la prononciation d’« Achéron » n’est pas indiquée ! Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 16:54 (UTC)
Pour le cas où Pierre Larousse aurait consulté le « brouillon » de la septième édition du dictionnaire de l’Académie (édition publiée en 1878 et dont la rédaction devait être donc bien avancée en 1866) j’ai aussi consulté le facsimilé de la page 21 (du tome 1) de cette septième édition : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k504096/f84.image : la prononciation d’« Achéron » n’est toujours pas indiquée ! Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 17:02 (UTC)

Ramasse en russe[modifier]

Bonsoir, Je ne parle ni n'écris le russe et l'expression ou le groupe de mots collectés dans les un Dictionnaire russe français pour Ramasse c'est à dire « дойти родъ саней па го » reste pour moi un mystère et je pense qu'il y a 999,99 chance sur cent qu'il s'y glisse une erreur, qui pourrait m'aider? merci beaucoup.Si vous connaissez des traductions en d 'autres langues ( arabe etc..) vous êtes les bienvenus ... --Castorepollux (discussion) 17 février 2015 à 19:24 (UTC)

à la ramasse ? Non, sans doute pas. --GaAs 17 février 2015 à 22:37 (UTC)
Ni le françé, apparemment. --Budelberger 17 février 2015 à 22:55 (UTC).
B’en mince ! comme tout le monde, je suppose, j’avais cherché – en vain – les mots russes indiqués par le demandeur. Je retente aujourd’hui, et ô surprise, ça sort en tête de recherche, la toute première ! Et on trouve bien le bouquin – vite téléchargé, parce que je me méfie de Google, qui marche beaucoup moins bien qu’avant, qui ne trouve plus rien, qui ne sait plus gérer pleinement les graphies approximatives, tout ce qu’il savait faire parfaitement il y a encore peu. Donc, le texte exact est : « Ramasse, f. лы́жи, ро́дъ сане́й па го–ра́хъ. », soit simplifié : « Ramasse, f. лыжи, родъ саней па горахъ. » (Je suppose que « па » est la graphie “phonétique” de « по »… une sorte de biélorussisation ancienne du russe ?…). J’ignorais absolument ce qu’était une ramasse, c’était encore moins clair en popoff. --Budelberger 28 février 2015 à 22:09 (UTC). (Je n’ai que le plus parfait mépris pour ces demandeurs incapables d’écrire en françé, et de produire autre chose qu’un gloubi-boulga à l’appui de leur déchet, dont l’avenir de toute façon ne les intéresse pas, puisqu’on ne les revoit jamais. À mon avis, ils sont incapables de retrouver la page sur laquelle ils ont déversé leur bibine. Mon Dieu, faites-moi penser à regarder ailleurs la prochaine que ce Castorepollux (d · c · b) commettra quelque chose ! Merci à Vous.)
Johann Adam Erdmann Schmidt donne à лы́жа le sens de « raquette » ; il ignore celui de « course » pour ро́дъ – comme tous les Wiktionnaires… – ; са́ни vaut « traîneau » ; па est ignoré, по est connu comme préposition ; enfin, гора́ – il y a un sérieux problème dans le tableau de la déclinaison… une constante, dans les pages russes… – est « montagne ». Dans l’autre sens, « course » est absent, « raquette » est лы́жи (f. pl.), « traîneau » est са́ни (f. pl.) ; « dans », « sur »… sont по, pas па, et « mont », « montagne » sont гора́. --Budelberger 1 mars 2015 à 00:29 (UTC).
Et pour cause… ce sens de ро́дъ n’existe pas ! je me suis fait avoir par la traduction Google qui me dit ceci : « лыжи, род саней по горах : ski, course de traîneaux sur les montagnes », alors qu’il faut comprendre – je me demande d’où sort ce « course » ; par complément naturel de « traîneau » ?… – « лыжи, род саней по горах : лыжи, sorte de traîneau [utilisé] en montagne »… C’est ainsi que Schmidt définit « Ramasse  :  лыжи – c’est à dire raquettes (en 1842, le sens de « skis » ne devait pas être répandu…) –, sorte de traîneau utilisé en montagne » ; bref, le mot n’existe pas en russe, ni en aucune langue connue ; faut dire que faut pas être net pour concevoir et utiliser c’t engin. --Budelberger 1 mars 2015 à 07:40 (UTC).

[À partir d’ici, décrémenter d’un niveau l’indentation des réponses… Le risque est trop grand de le faire moi-même.]

Mon coloc russe me dit ceci :
  • Déjà l’écriture de "ъ" à la fin des mots après une consonne a été abolie il y a bien longtemps (à peu près un siècle). Donc si c’est réellement écrit comme ça, c’est une ancienne grammaire russe.
  • Ensuite "саней" c’est la déclinaison de "сани" (« traineau »).
  • Après па го n’ont pas de signification actuellement, mais il existe по signifie jusqu’à (et sur dans quelques cas).
  • дойти, signifie aller jusqu’à.
  • Enfin род signifie soit lignée soit genre (masculin ou féminin), soit sorte, type.
Au final, il y a beaucoup de chance qu'il y ait une erreur. Est-ce que tu peux mettre un lien ou une image de document en question ? --Lyokoï (discussion) 18 février 2015 à 20:21 (UTC)
Au passage : le signe dur a en effet été supprimé à la fin des mots par les bolcheviks mais a sans doute été conservé par les Russes blancs exilés. Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 20:40 (UTC)
Hein ? Sans remettre en question ton affirmation, j’aimerais bien savoir d’où tu sors ça. --Lyokoï (discussion) 22 février 2015 à 16:09 (UTC)
L’orthographe apprise dans son enfance colle à la peau de tout être normalement constitué (Cavanna écrivait toujours grand’mère, comme tous les académiciens ses contemporains, même ceux qui édictaient des règles avec le trait d’union – un peu comme les thuriféraires de l’euro qui dans leurs réunions de travail continuaient à discuter en francs, avant de convertir in fine… – ; mais ce n’est pas le cas de cet infâme Vassilis Alexakis qui, dans sa Langue maternelle (1995), raconte son retour en Grèce et la prise de connaissance de la décision officielle de 1982 des Rocard-Jospin locaux d’écrire le grec dans le hideux système monotonique que personnellement je ne parviens pas à lire, tellement i’ m’ dégoûte ! oukase auquel il s’empresse d’obéir immédiatement, faisant table rase des années passées à assimiler esprits et accents du polytonique !). Donc, je ne serais pas étonné que de même qu’en Grèce le journal Hestia maintient une sorte de grec polytonique (sans accent grave !…), les publications russes de l’Occident aient conservé la coûteuse coutume (15 % de l’espace d’un livre, je crois…) du “ъ” final, au moins jusques à la fin de la mort du dernier Blanc. --Budelberger 22 février 2015 à 16:53 (UTC).
L’exemple que je cite toujours : Soekarno a réformé la graphie de l’“indonésien”, mais n’a jamais signé Sukarno… Quant à Obwana, je me demande ce qu’il faisait de son nom local de « Barry Soetoro »… B’en, quand il faisait un faux aux USA – demande de bourse universitaire à titre d’étudiant étranger –, c’était sous la graphie Soetoro… Quel conservateur, en fait !…
Comme la plupart des demandeurs qui viennent déposer icitte leur petite crotte, celui-ci ne se remanifeste plus. On ne saura donc rien de plus de ce « дойти родъ саней па го » qui obsède tout le monde.
Budelberger 28 février 2015 à 17:56 (UTC). (Si le so-called Alphabeta (d · c · b) pouvait “prévisualiser” avant de “publier”, ça nous éviterait ces historiques des pages qu’il rend illisibles.)
Cher Budelberger (d · c · b), ne nous éloignons point trop de la langue russe. Pour les prévisualisations : hélas je ne dispose parfois que de systèmes qui s’effondrent facilement lorsqu’une prévisualisation est demandée. Je ne relève pas le « so-called ». Cordialement. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 18:43 (UTC)
Notification Lyokoï88 : merci de jeter un œil sur [[commons:File:Pensée Russe 1947.jpg]], une photo d’une « une » datant de 1947 de la Pensée russe. Pourriez-vous confirmer que c’est bien l’ancienne orthographe qui est utilisée dans ce document ? Merci d’avance. Alphabeta (discussion) 26 février 2015 à 16:43 (UTC) [[File:Pensée Russe 1947.jpg|thumb|Photo commons:File:Pensée Russe 1947.jpg]]. Alphabeta (discussion) 26 février 2015 à 16:48 (UTC)]]
Mon coloc m’a donné plus de précision sur cette réforme du russe. Elle a eu lieu en 1917-18 et les derniers textes imprimés dans l’ancienne orthographe en Russie date de 1929. La une que tu me présentes est la première une de ce journal éditée à Paris après une grande période d'inactivité. On y décèle deux titres comportant l’ancienne orthographe. On a cherché à savoir ce qui se passe au sujet de ce journal et on a trouvé une réponse à vos questions : l’ancienne orthographe russe fut encore édité par les immigrés jusqu’à la fin des années 40, néanmoins le titre au centre du journal (et pas celui du journal, qui a conservé son orthographe uniquement par effet de style) présente un problème car si on y trouve bien un symbole ancien, il en manque d’autres qui aurait dû être appliqué aussi pour coller à cette ancienne orthographe. Une hypothèse est qu’il se trouve à la limite de la fin de cette réforme à l’étranger. Mais une autre donnée est à prendre en compte. Le journal est très conservateur et très proche de l’église orthodoxe, or celle-ci édite toujours des textes avec l’ancienne orthographe, même si cette dernière n’est lu que par des gens du milieu (histoire, linguiste…) et des aficionados. Il est donc normal de trouver de temps en des texte en ancienne orthographe dans ce journal. Donc pour faire un bilan de l’ancienne orthographe russe :
* Réforme en 1918 et disparition officielle en Russie en 1929.
* Conservation jusque dans la fin des années 1940 à l’étranger par la diaspora russe, mais abandonnée par cette dernière depuis.
* Conservation dans certain écrit historique et religieux toujours édité par l'église orthodoxe à des fins commémoratives ou de recherche.
Voilà, j’espère qu’avec tout ça, ce sera clair. --Lyokoï (discussion) 26 février 2015 à 19:08 (UTC)
Merci d’avoir réussi à déchiffrer et d’avoir rétabli cette source que j’avais supprimée faute de réussir à la lire.
Merci aussi à votre colocataire.
Tout semble clair à présent.
On suggère aussi à nos amis wiki-encyclopédistes de rajouter dans l’article encyclopédique w:fr:Orthographe russe avant 1918 un paragraphe relatif au déclin progressif de l’usage de l’orthographe antérieure à la réforme de 1917-1918.
Cord. Alphabeta (discussion) 26 février 2015 à 20:01 (UTC)
Notification Lyokoï88 : : à propos du « [titre] du journal, qui a conservé son orthographe uniquement par effet de style » : pour l’heure je n’ai pas trouvé le trait archaïque qui rendrait ce titre « Русская Мысль » contraire à la nouvelle orthographe russe. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 13:43 (UTC)
C’est cette lettre : ь. --Lyokoï (discussion) 27 février 2015 à 14:04 (UTC)
À tous et à Notification Lyokoï88 : je déclenche le signal d’alarme : ce que je lis (nom en russe et valeur du caractère) d’une part dans fr:ь#ru ne correspond pas à ce que lis d’autre part dans en:ь#Russian et dans w:fr:ь (informations relatives au russe). Ce que dit fr:ь#ru m’a l’air de correspondre en réalité au caractère ѣ (le « cygne blanc » de la typographie russe), mais je préfère que ce soit un russiste qui relise fr:ь#ru car il s’agit sans doute d’une question de formulation (ь peut-il être lui-aussi appelé « iat » ?). De plus j’ai bien trouvé le mot мысль (sous cette seule orthographe et au sens de « pensée, réflexion, idée, etc. ») dans les petits dicos russe-français-russe que je viens de consulter (des dicos récents je précise). Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 15:59 (UTC). PS : Je viens de demander dans Wiktionnaire:Proposer un mot/février 2015#section russe de мысль la création d’une section pour le russe au sein de l’entrée мысль qui ne comporte pour l’heure qu’une section, pour le vieux slave. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 19:08 (UTC). PPS : Voir aussi l’autre relance que j’ai effectuée : Wiktionnaire:Questions sur les mots/mars 2015#Le signe ь peut-il être appelé « yat’ »  ? Alphabeta (discussion) 7 mars 2015 à 14:39 (UTC).
Je plaide coupable ! J'ai mal compris mon coloc, et je vous ai induit en erreur. Au temps pour moi, la lettre ь n’est pas archaïque et est bien utilisée. Après vérification auprès de l’intéressé, je vous présente mes plates excuses. --Lyokoï (discussion) 28 février 2015 à 00:23 (UTC)
Notification Lyokoï88 : PS : On me dit aussi qu’il existerait à Paris une épicerie russe ayant pour enseigne Гастрономъ avec un ъ (signe dur) final de mot, à lire « Gastronom ». Mais là il s’agit peut-être d’un archaïsme orthographique à finalité commerciale (comme on a en français des enseignes du type l’Auberge du Roy, avec roy au lieu de roi). Alphabeta (discussion) 26 février 2015 à 17:02 (UTC)
Pour l’enseigne, mon coloc me dit que c’est clairement un effet de style, qu'il y en a beaucoup comme ça et même en Russie maintenant (donc à éliminer de l’équation). --Lyokoï (discussion) 26 février 2015 à 19:08 (UTC)
En tout cas on peut voir la photo de la devanture de ce magasin situé à Paris dans http://www.monnuage.fr/point-d-interet/12-gastronomie-russe-a104818 , magasin appelé « Гастрономъ 12 (Gastronomie Russe) » dans cette page. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 13:23 (UTC)
Dans ce journal parisien plus ancien (1938), on a un beau double emploi : « ъ » et « і » dans « ✝ Полковникъ К. М. Шумскій » (« ✝ Colonel C. M. Choumski » !
Russie illustrée, no 30, 1938
. --Budelberger 26 février 2015 à 22:24 (UTC).

Ayons aussi une pensée pour les Russes blancs (et leurs descendants) décédés bien après 1918 et reposant en France sous des inscriptions comportant souvent le signe dur (ъ) en fin des mots  : voir par exemple le cliché commons:File:Nikolai Yudenich grave.JPG du tombeau (situé dans le cimetière russe de Nice) du général Nikolaï Ioudenitch (décédé en 1933) et d’une parente (décédée en 1962, une parente je suppose, son épouse peut-être, mais mon russe est incertain) : pour l’un et l’autre le nom de famille est graphié Юденичъ avec le le signe dur (ъ) final. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 17:57 (UTC)

Cliché commons:File:Nikolai Yudenich grave.JPG. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 18:01 (UTC)
Non, moi j’y pense pas. Encore une fois, utilisation du « і », dans « главнокомандующій », « Генералъ-отъ-инфантерiи » – avec une forme ancienne du « ф » – ; quant à la Dame, c’est évidemment Madame, née Жемчужникова. On en saura plus sur eux en lisant ces Portraits historiques. --Budelberger 27 février 2015 à 18:42 (UTC).
Après vérification, le « і » est bien archaïque, mais conservé sur cette pierre tombale vraisemblablement grâce à la visibilité de l’homme enterré. Quand au « ф », ce n’est pas une forme ancienne qui se trouve sur cette inscription. --Lyokoï (discussion) 28 février 2015 à 00:23 (UTC)

Vive « la Sainte Россія » : il serait bon de créer une entrée Россія (lien rouge pour l’heure) en s’aidant de en:Россія. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 18:51 (UTC)

Non, pas vive. J’ai fait un essai, à partir de la page 736 et Wikipédia. Est-ce que ça a un sens ?… --Budelberger 1 mars 2015 à 01:16 (UTC).
« Vive ! » au moins pour le fait que, durant la Grande Guerre la Россія fut une fidèle alliée de la France, à la différence de la Россия bolchévique. La modif de fr:Ypres me convient : mais il faudrait peut-être préciser d’une façon ou d’une autre quelle est la forme « d’avant 1917-1918 » ; mais voilà il faut demander à Lmaltier (d · c · b) qui est le gardien vigilant des normes du Wiko. Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 14:07 (UTC). PS : Au passage : Je n’ai pas trouvé d’équivalent français de en:Category:Russian pre-1918 spellings. Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 14:13 (UTC)

Pour poursuivre la tournée les lieux de repos, voir le cliché commons:File:Tombe FF Ioussoupov, Irina Alexandrovna de Russie, Zenaïda Ioussoupova.jpg de la tombe du prince Félix Ioussoupov (1887-1967) située dans le cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois : sur la plaque le nom de famille est écrit «  Юсуповъ  » (avec un signe dur (ъ) final) en russe et « Youssoupoff » en français. Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 19:31 (UTC) PS : J’ai du mal à lire le signe final du prénom et du prénom du père... Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 19:31 (UTC)

“Blancs” ou soviétiques, pour moi, c’est la même acabite. « Феликсъ Феликсовичъ » ? Quoique le petit trait horizontal du ъ soille faiblement gravé et photographié, je crois qu’il est bien là. (Et dans ce cas, on dit « prénom et patronyme », le patronyme étant construit à partir du prénom du – tiens ! patriarcat dit l’Autre, déjà ? limitons-le – prénom du père.) --Budelberger 1 mars 2015 à 23:58 (UTC).

Revenons dans le cimetière russe de Nice : voir le cliché commons:File:Bekhteev tomb.jpg d’une tombe où l’on trouve mentionné (en bas de la stèle) un personnage (1879-1954) qui a sa notice dans le Wikipédia russe (w:ru:Бехтеев, Сергей Сергеевич). Le nom de famille figurant sur la tombe est : «  Бехтѣевъ  » avec un iat (ѣ) et un signe dur (ъ) final, correspondant à « Бехтеев » en graphie d’après 1917-1918 (iat (ѣ) remplacé par е et suppression du signe dur (ъ) final). Le nom complet figurant sur la tombe est : « Сергѣй Сергѣевичъ Бехтѣевъ » (cette fois le signe dur se laisse mieux lire dans la finale -вичъ), correspondant à « Сергей Сергеевич Бехтеев » en graphie d’après 1917-1918. On a des traces d’utilisation de l’ancienne orthographe par les Russes blancs après la fin des années 40. Alphabeta (discussion) 2 mars 2015 à 16:46 (UTC)

L’Honorable Anonyme Alphabeta (d · c · b) ne se réfère qu’aux noms propres, mais notons qu’ici, toute l’inscription de 1933-1954 est en graphie pré-1918. Donc, ça est plus que des traces – lesquelles seraient à mon sens du Soekarno dans un texte indonésianisé… --Budelberger 2 mars 2015 à 17:46 (UTC). (Moi, tout ce qui fait chier les modernistes me convient parfaitement.)
Mon maître à penser Budelberger (d · c · b) pourrait-il préciser quelle est cette « inscription de 1933-1954 » ? Dans commons:File:Bekhteev tomb.jpg (tombe commune à trois personnes, décédées en 1933, 1950, 1954) j’aperçois (en écarquillant les yeux certes) des signes durs partout où il fallait en mettre avant 1817-1918. Alphabeta (discussion) 2 mars 2015 à 18:27 (UTC)
Je dirai qu'à l’instar des noms de famille français, les noms de famille russes ont une inertie très important quant à leur orthographe… --Lyokoï (discussion) 2 mars 2015 à 18:38 (UTC)
Notification Lyokoï88 :
On pense au contraire qu’en Union soviétique tous les «  Поповъ  » sont devenus des «  Попов  », d’autorité.
Quand aux lettres supprimés j’imagine qu’elles ont fini par être retirées des mains des ouvrier typographe : plus moyen donc de les employer.
Hors de l’Union soviétique le recours à l’ancienne orthographe par les Russes blancs avait un sens politique.
Alphabeta (discussion) 2 mars 2015 à 20:36 (UTC)
Je ne parlais qu’uniquement des russes à l’étranger, dont j’ignore quelle est l’importance de la raison politique quand à la conservation de leur orthographe. J’ai confirmation par mon coloc que les noms de familles russes sont aussi passés à la moulinette de la réforme. --Lyokoï (discussion) 2 mars 2015 à 22:08 (UTC)
Notification Lyokoï88 :
Précisons que les Russes à l’étranger sont confrontés à la transcription de leur nom en alphabet latin.
a) Les Russes blancs exilés en France ayant Поповъ (lien rouge pour l’heure) pour nom de famille se sont souvent fait enregistrer sous le nom de Popoff (lien rouge pour l’heure) (même nombre de lettres dans les deux langues) par l’état civil français, forme transmise à leurs descendants.
Michel Popoff (1942- ; noter la forme française du prénom) par exemple est possiblement le descendant d’un Russe blanc.
b) Les « Nouveaux Russes » présents en France par la suite ayant Попов comme nom de famille transcrivent généralement leur nom de famille en Popov .
Cord. Alphabeta (discussion) 3 mars 2015 à 20:48 (UTC)
Quant aux Popoff (lien rouge pour l’heure) des états civils occidentaux, ils voient maintenant leur nom de famille transcrit Попофф (lien rouge pour l’heure) en Russie... Alphabeta (discussion) 4 mars 2015 à 14:40 (UTC)
Ah ! que c’est merveilleux, l’Administration ! la seule véritable Internationale ! de la connerie… Alors, on murmure que des Russes rouges passés au Blanc rétrovertiraient leur nom soviétisé en Попоффъ, voire, pour les plus extrémistes des Rouges-Bruns, Попофъфъ !… --Budelberger 4 mars 2015 à 15:02 (UTC). (Ne serait-il pas possible de scinder ce § en au moins deux sous-§, pour des questions de lisibilité, et des modifications plus aisées ? ah ! b’en non… ce ne serait « pas conforme aux habitudes du Wiktionnaire »…)
Pour le -off et le -офф c’est quand même un peu plus complexe, voir Sergueï Sakhno, « Nom propre en russe : problèmes de traduction », décembre 2006 : en ligne [9] (.pdf), pages 1-4. Alphabeta (discussion) 4 mars 2015 à 15:48 (UTC)
Excellent ! je n’ai pas encore tout lu… mais j’adore le final Papou de ces analphabètes de Biélorusses officiels – hélas ! promptement imités par les internétiques silésianistes… Il n’y aura jamais assez de balles rouillées dans ce monde courbe pour fusiller proprement tous ces vandales. --Budelberger 4 mars 2015 à 16:54 (UTC). (Ce qui me fait penser d’ailleurs à créer rien que pour faire chier quelques entrées de biélorusse en graphie latine… En cherchant bien, on devrait même trouver de l’ukrainien en graphie latine !)
À Budelberger (d · c · b). Pour le -офф représentant -off, le cliché commons:File:Piatnitskoe Cemetery 280811 Holy Trinity Church(3).jpg constitue une attestation « épigraphique ». Il s’agit du cliché d’une plaque où j’entrevois que l’on remercie une société Смирнофф d’avoir effectué des travaux dans une église en 1994-1995. Il s’agit de la société qui diffuse la vodka Smirnoff et qui fut fondée par Piotr Arsenievitch Smirnov (1830-1898) (Пëтръ Арсеньевичъ Смирновъ ; Пëтр Арсеньевич Смирнов selon la réforme orthographique de 1917-1918). On lit sur la plaque la séquence « Пьер Смирнофф » : je me suis demandé si Пьер ne transcrivait pas le français Pierre ... mais je ne connais pas la langue russe. En tout cas j’offre un grand verre de vodka à ceux qui ont participé à cette cette rubrique, qui ont tous bien travaillé. Alphabeta (discussion) 6 mars 2015 à 16:33 (UTC)
On peut supposer que dans les éditions scientifiques, critiques, la graphie originelle soit/est conservée. Quoique avec les bolshevik, rien ne m’étonnerait. --Budelberger 2 mars 2015 à 22:30 (UTC)
Qué? j’ cause pas françé ? l’inscription – en fait, les trois inscriptions – contient ѣ, і – avec et sans point – et -ъ. --Budelberger 2 mars 2015 à 18:48 (UTC).
Je reconnais mon erreur ô Budelberger (d · c · b) : nous sommes d’accord sur le fond. Mais voilà mon niveau scolaire m’empêche parfois de saisir du premier coup ce que vous daignez m’expliquer... Clin d’œil Alphabeta (discussion) 2 mars 2015 à 20:25 (UTC)
Eh bien ! ô Budelberger (d · c · b) daignera moins, moins souvent, moins longtemps. Avec circonspection, selon son antique et bonne manière. --Budelberger 2 mars 2015 à 22:30 (UTC). (On ne saura pas ce que l’Universel Coloc’ – expansif sur la graphie des noms de famille – dit du final « Ramasse, f. лыжи, родъ саней па горахъ. », en particulier de l’emploi – attesté par ailleurs – de la graphie па de la préposition по. Nous mourrons idiots. Vous, je sçée pas, mais moi, sûr.)
Un mois plus tard, je découvre la discussion, et finalement, je pense que la solution est bien celle là « лыжи, родъ саней па горахъ » --Castorepollux (discussion) 8 mars 2015 à 16:18 (UTC)
Non ?!… Monsieur est bon, Monsieur est trop bon ; Monsieur sait quoÿ ? la bonté de Monsieur le perdra. --Budelberger 8 mars 2015 à 16:59 (UTC).
On signale au passage que la traduction de commons:File:Piatnitskoe Cemetery 280811 Holy Trinity Church(3).jpg
peut être consultée dans
w:fr:Wikipédia:Oracle/semaine 11 2015#Traduction d’une inscription en russe demandée.
Alphabeta (discussion) 12 mars 2015 à 18:59 (UTC)
J’ai trouvé ça : Bernard Comrie & Gerald Stone, The Russian Language since the Revolution, Oxford at the Clatendon Presse, 1978, X pages + 258 pages, ISBN 0-19-815648-0 , page 212 : « Attempts to retain the old orthography in Russia were short-lived indeeed. [...] Outside Russia, on the other hand, certains émigré groups have continued to use the old orthography intact even to the present day, and there are said to have been attempts to revive the old spelling in German-occupied Russian territory during the Second World War (Istrin 1963: 154). » PCC (mais s’agissant d’une recopie faite à la main il est prudent de se reporter à l’original sur papier). Alphabeta (discussion) 13 mars 2015 à 13:14 (UTC)

Toronto[modifier]

On l'appelle en anglais, the Big smoke. Comment dirait-on en français? Merci. Marie-Jo

Je ne sais pas. Par contre on devrait créer un article Marie-Jo, ça c’est sûr. --GaAs 17 février 2015 à 22:40 (UTC)
Encore heureux qu'il ait fait beau, que la Marie Joseph soit un bon bateau... --Pjacquot (discussion) 18 février 2015 à 09:21 (UTC)
Big Smoke sur Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg est intéressant, il dit en particulier que Big Smoke peut s’utiliser pour désigner n’importe quelle grand ville. --GaAs 18 février 2015 à 17:11 (UTC)
Chère Marie-Jo,
Je tiens à répondre précisément à votre question : « the Big Smoke » (lien rouge pour l’heure) se dirait « la Grosse Fumée » (lien rouge pour l’heure) en français.
Dans le Wiktionnaire nous avons déjà « the Big Apple » (appellation propre à New York) et son équivalent français « la Grosse Pomme ».
Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 17:43 (UTC)
J'imagine que Grosse Fumée restera toujours rouge en français, puisque ça ne semble pas s'employer, ce n'est donc pas la réponse. J'ai vu une traduction la Grande Enfumée (en parlant de Londres) mais je ne pense pas qu'il y ait une traduction traditionnelle. Lmaltier (discussion) 18 février 2015 à 20:34 (UTC)
Le « Comment dirait-on en français? » visait-il une expression réellement en usage ? Dans le cas contraire une trado mot à mot doit faire l’affaire. Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 20:44 (UTC)
Dans ce cas, c'est trompeur de créer un lien "rouge pour l'heure". Lmaltier (discussion) 18 février 2015 à 20:46 (UTC)
Précisons : le Canada étant un pays bilingue, toute expression anglaise se rapportant à ce pays peut et doit être traduite en français, cette traduction étant libre si aucune traduction en usage n’a pu être mise en évidence. Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 15:06 (UTC)
Pour prendre un exemple : Dans w:fr:Toronto#Histoire on lit : « La périphrase française usuelle pour Toronto est la Ville-Reine. » Il suffit bien que son équivalent anglais existe pour rendre licite l’expression « la Ville-Reine ». Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 15:18 (UTC)
Alors là, je suis vraiment surpris... Enfin, ça donne l"occasion de rappeler quelque chose de fondamental : nous n'acceptons pas que quelqu'un crée ici un mot qu'il vient de créer, il faut que le mot existe, soit effectivement déjà utilisé. Si on peut créer Ville-Reine, c'est uniquement parce que c'est une périphrase française usuelle pour Toronto. Lmaltier (discussion) 19 février 2015 à 17:10 (UTC)
Cher Lmaltier & cher maître en wikilexicologie,
w:fr:Toronto#Histoire ne sourçait nullement le terme français « la Ville-Reine ». Mais w:en:Name of Toronto#Nicknames (que je viens de « découvrir » maintenant) source correctement ce terme français « la Ville-Reine ».
w:en:Name of Toronto#Nicknames ne donne pas pour l’heure d’équivalent français à « the Big Smoke ». Une enquête serait la bienvenue d’autant que les francophones (les Franco-Ontariens) semblent actifs dans cette ville.
En attendant je ne sais si des principes (qui honorent ceux qui les professent) peuvent s’opposer à la défense de la langue française là où elle a besoin de l’être (même si c’est c’est mieux que ces principes soient respectés).
Cordialement. Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 18:39 (UTC)
J’ai appelé les Franco-Canadiens et les Franco-Ontariens à la rescousse en signalant la présente discusssion dans w:fr:Discussion Projet:Canada#Traduction de « the Big Smoke » en français et dans w:fr:Discussion Portail:Franco-Ontariens#Traduction de « the Big Smoke » en français... Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 19:01 (UTC)
Quand on voit à quel point certains veulent supprimer même des mots réellement utilisés, je n'ose pas imaginer leur réaction ici. Et c'est une occasion de rappeler autre chose : le projet n'a jamais eu pour but de défendre la langue française (ou une quelconque autre langue). Et heureusement pour le français, ça lui ferait plus de mal que de bien (la Renaissance a fait du latin une langue morte parce qu'elle voulait défendre sa pureté). Ceci dit, je suis persuadé que, si on s'en tient à une très stricte neutralité et à l'application de notre principe de base (tous les mots de toutes les langues), les renseignements que nous fournissons seront un jour tellement complets que notre site deviendra incontournable. Ils seront plus complets que ceux des wiktionnaires qui appliquent moins bien ces principes. Et comme il est écrit en français, on ne peut pas imaginer une meilleure défense du français. Lmaltier (discussion) 19 février 2015 à 19:42 (UTC)
Comme quoi, Wikipédia n'a pas le monopole de l'Oracle Mort de rire. — SimonGlz (discussion) 19 février 2015 à 21:22 (UTC)
Je n’ai pas trouvé ce qu’il y a de risible mais je vais chercher c’est promis Mort de rire et je laisse Lmaltier à ses principes de base et autres wikiréglements : à chacun ses moutons (ils n’en seront que mieux gardés comme ont dit). Cordialement à tous dans l’attente qu’un Franco-Ontarien daigne se manifester... Alphabeta (discussion) 20 février 2015 à 20:37 (UTC)
Les principes, c'est important. Ceux de Wikipédia ont choqué, ils ont été très contestés, mais Wikipédia a tenu bon, et c'est comme ça que c'est devenu une réussite. Sans des principes à respecter, je ne vois pas un wiki tenir longtemps. Lmaltier (discussion) 22 février 2015 à 15:59 (UTC)
Notification Lmaltier : Englobez-vous dans votre admiration ce merveilleux principe de Wikipédia ordonnant d’éradiquer complètement le signe «  » ? Cordialement. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 16:15 (UTC)
 ???? Ce n'est absolument pas un principe de Wikipédia. Je parlais des principes définis par la fondation aux débuts de Wikipédia, et qu'il me semble évident que nous partageons, par exemple la possibilité de modifier avec la modification immédiatement visible à tout le monde, et cela même de façon anonyme, la neutralité de point de vue, etc. Lmaltier (discussion) 27 février 2015 à 17:26 (UTC)
Certes. Je partage avec vous une même foi envers ces PF (principes fondateurs). L’ennui est que souvent c’est une (basse) réglementation qui est appliquée plutôt que les beaux principes... Alphabeta (discussion) 5 mars 2015 à 15:34 (UTC)

Regrer[modifier]

Comment ecrire une bonne lettre d'excuse a un haut admistrateur?

En commençant par apprendre l’orthographe, peut-être ?
→ voir regret
Pour le reste (une fois que vous aurez appris l’orthographe), le Wiktionnaire n’est pas compétent pour rédiger des lettres. --GaAs 17 février 2015 à 23:01 (UTC)
Il doit sans doute exister un site spécialisé dans la correspondance auquel on pourrait renvoyer le questionneur. Qui connaît ?
Autrefois on éditait des livres contenant de modèles de lettres pour toutes les circonstances. Ceux édités en France avant 1981 comportait un modèle de Lettre au président de la République pour demander la grâce d’un mari condamné à mort...
Alphabeta (discussion) 18 février 2015 à 17:33 (UTC)
Je pense que le Wiktionnaire pourrait recenser (catégoriser ou thésauriser) des formules toutes faites utilisées dans divers types de correspondance (courrier formel, courrier informel, e-mail, etc.), mais comme le dit GaAs, il n’est pas là pour fournir des modèles de lettres. — Eiku (d) 18 février 2015 à 17:40 (UTC)
Tout ça ne nous dit pas ce qu'est un « haut administrateur » : on peut songer à un admin du Wiktionnaire mesurant plus de 2,10 m, ou encore à un admin du Wiktionnaire éditant celui-ci depuis son bivouac au sommet du mont Blanc...
OK, je --------------------------> [ ] Sourire Hégésippe | ±Θ± 23 février 2015 à 08:06 (UTC)

café ou bar[modifier]

baccari

Bonsoir, soit vous vouliez parler de bacardi (maison de spiritueux) auquel cas je vous renvoie vers la page Wikipédia consacrée (bacardi), soit vous cherchiez la signification de bacari (mot italien manquant au Wiktionnaire). Ce site indique que « Un bacaro (NB : singulier de « bacari ») est une osteria traditionnelle vénitienne, qui est comme un bar avec amuse-bouche [...] ». Si vous parlez italien, je vous renvoie à l'article Wikipédia détaillé, ou si vous préférez, sa version anglaise (la version française ne dispose pas d'article). — SimonGlz (discussion) 18 février 2015 à 23:36 (UTC)

beton[modifier]

comment sappelle lhomme qui ramene le beton?

Qui ramène ? J’imagine qu'il fait pas ça à la main, donc ce doit être un camionneur… --Lyokoï (discussion) 18 février 2015 à 18:36 (UTC)

Et une personne qui ramène son breton : un bretonnant. Lmaltier (discussion) 18 février 2015 à 20:29 (UTC)

Et une personne qui ramène sa fraise : un fruit rouge. --GaAs 19 février 2015 à 20:28 (UTC)

Comment appelle t’ont les mots commençant par leurs initiales comme: T.I.R ou O.N.U.[modifier]

Des sigles. --Lyokoï (discussion) 18 février 2015 à 19:50 (UTC)

Précision : l'on parle d'acronyme lorsqu'on prononce l'abrègement comme un mot, c'est le cas de « OVNI », et bien souvent de « ONU » (bien que nous indiquions également pour ce dernier la prononciation lettre par lettre, propre aux sigles). D'autres cas sont équivoques, comme PIB. — SimonGlz (discussion) 18 février 2015 à 21:08 (UTC)
Du plus particulier au moins particulier : un acronyme est un type de sigle, qui est un type d’abréviation. Sauf erreur de ma part. — Eiku (d) 18 février 2015 à 21:37 (UTC)
Je dirais plutôt : l'acronyme est un type de sigle, qui est un type d'abrègement (cf.qui lui est une abréviation la note d'abréviation). — SimonGlz (discussion) 18 février 2015 à 21:55 (UTC)
D'après la note, tu n'aurais néanmoins pas tort de me répondre que l'abrègement est un type d'abréviation Clin d’œil. — SimonGlz (discussion) 18 février 2015 à 21:59 (UTC)
Bien vu ! À propos, est-ce que la tendance à ne plus mettre les points (sans pour autant prononcer comme un acronyme) a un nom ? Pour illustrer égocentriquement, j’écris presque toujours OMS, CSA, CIO (mais prononce [o.ɛm.ɛs], [se.ɛs.a] et [se.i.o]). — Eiku (d) 18 février 2015 à 22:27 (UTC)
Je me posais justement la question... Mon impression est que la mode est à ne pas mettre de points alors que la norme le voudrait (puisque le mot est abrévié par apocopation de tous les phonèmes finaux et pas seulement abrégé des phonèmes centraux, auxquels cas le point n'est pas de mise, e.g. « Mme »). Mais peut-être que quelqu'un aura un avis plus éclairé sur cette question au-delà de l'effet de mode ! — SimonGlz (discussion) 18 février 2015 à 23:22 (UTC)
Wououh, j'ai l'apocope qui se dilate, le phonème dans le talon, l'acronyme bien trop mou, ah qu'il est dur de parler le français.
J’ai la même impression. Classiquement, l’intérêt du point est tout bête : il permet de prononcer le mot sans hésitation, c’est-à-dire lettre par lettre s’il y a des points (A.N.P.E., B.I.T., C.E., O.U.A., R.A.F.) et « normalement » sinon (INRA, OPEP, OTAN). D’ailleurs, il me semble que l’on retrouve cela en dehors du contexte des sigles : l’écriture du mot b.a.-ba en témoigne. D’aucuns pensent que les points sont inutiles car chacun sait bien comment on prononce les sigles et acronymes. Perso, n’étant pas routier, je ne sais pas comment prononcer « TIR ». J’ai toutefois l’impression que l’argument principal pour la suppression des points est d’ordre esthétique : « c’est moins lourd ». Why not. Il y a une synthèse que je trouve bien faite sur les sigles et acronymes sur cette page.  ( ) — 19 février 2015 à 20:45 (UTC).
Je suis assez d'accord avec toi, les points permettent d'enlever l'ambiguïté de la prononciation. Néanmoins, au-delà de l'esthétique (qui joue surement un rôle), il y a surement une part de commodité à omettre les points pour le vocabulaire « courant » (je pense à PIB, que personne n'écrit avec de points, mais en l'occurrence l'exemple est ambigu), et d'autres part les cas où la prononciation acronymique n'est de toute façon pas possible, rendant l'usage des points superflu (je pense à PNB). — SimonGlz (discussion) 19 février 2015 à 21:06 (UTC)

place de l'adverbe rien[modifier]

Dit on: je n'ai rien appris de nouveau ou je n'ai appris rien de nouveau? merci pour la réponse.

Bonjour, la première proposition (« je n'ai rien appris de nouveau ») sonne plus naturelle. — SimonGlz (discussion) 19 février 2015 à 09:09 (UTC)
SimonGlz, àmha les deux ne signifient pas tout à fait la même chose. --GaAs 19 février 2015 à 20:15 (UTC)
Je me suis très (trop) rapidement posé la question aussi... Mais je ne saurais dire la différence. Proposition : la première signifierait littéralement que je n'ai pas appris quelque chose de plus par rapport à ce que je sais déjà au sens large (la négation porte sur l'apprentissage). La seconde signifierait que je n'ai rien appris de nouveau, dans le sens d'une connaissance nouvelle, récente, que je connaissais déjà, fût-ce depuis peu (la négation porte sur le caractère nouveau de la connaissance apprise). Mais je divague peut-être. T'as une idée ? — SimonGlz (discussion) 19 février 2015 à 20:56 (UTC)

lithiase[modifier]

c'est quoi lithiases quels sont les symptome

Bonjour, pour la définition, reportez-vous à l'entrée lithiase (également accessible par la boite de recherche en haut à droite des pages du Wiktionnaire), pour les synonymes, je vous renvoie à la section correspondante de l'entrée. — SimonGlz (discussion) 19 février 2015 à 17:02 (UTC)
Et pour les symptômes, essayez Wikipédia. Lmaltier (discussion) 19 février 2015 à 17:12 (UTC)
Conflit d’accès.
Cliquez sur : w:fr:lithiase .
Alphabeta (discussion) 19 février 2015 à 17:14 (UTC)

bourrasser[modifier]

Définition du verbe bourrasser en patois berrichon svp merci

Vous pouvez toujours voir bourrasser, qui donne le sens du mot au Canada. Est-ce que cet usage est berrichon d'origine, je ne sais pas. Lmaltier (discussion) 19 février 2015 à 19:58 (UTC)
Le Berry, c’est là que se trouve le trou du cul du Monde, ou pas ? --GaAs 19 février 2015 à 20:13 (UTC)

proverbe[modifier]

que veut dire ceux qui en font le plus ,n'arrive pas a grand chose

&laqno[modifier]

Bonjour, Que veut dire ce mot trouvé en interprétation radiologique?

Cordialement

Beûar, Aboulez un scan, ça paraît être un codage informatique défaillant délirant à base de « left quote », “arabic”… --Budelberger 28 février 2015 à 17:12 (UTC).

Chercher un mot[modifier]

Comment appel t'on quelqu'un qui mort la main qui lui a était tendue

— message non signé de 78.204.41.108 (d · c) du 2015-02-20T13:18‎

Un ingrat, un vilain (« oignez vilain, il vous poindra ; poignez vilain, il vous oindra »), et certainement bécou d’autres --Budelberger 21 février 2015 à 20:04 (UTC).

Qui mord, merci. C’est le verbe mordre, qui n’est pas un cadavre. --GaAs 22 février 2015 à 18:18 (UTC)

C'est plutôt ingrat que vilain. Précisons quand même (au cas où) que, si vilain peut éventuellement s'appliquer dans ce cas, ce n'est pas du tout dans le sens utilisé par le proverbe cité, même si le sens du proverbe se rapproche directement de la question. Lmaltier (discussion) 25 février 2015 à 21:00 (UTC)

Comment s'appelleNT les personnes qui sont sur des chars le jour du carnaval et qui jetteNT des objets ?[modifier]

En faite je joue a un jeu et l'a je suis complètement bloqué au faite alors je me disait que quelqu'un pourrait connaître la raiponce a ma question. La question est: Comment s'appelle les personne qui sont sur des chars le jour du carnaval et qui jette des objets. — message non signé de 85.28.111.190 (d · c) du 2015-02-20T16:52‎

salut moi non plus je ne connais pas la reponce a la question je suis bloquer au meme endroit que toi — message non signé de 2.9.8.246 (d · c) du 2015-02-21T12:58‎
carnavalier est trop générique pour convenir. Vu(es) les huiles qui jettent des harengs sur la foule à Dunkerque, je me demande si la réponse n’est pas notable… Sinon, il y a bien charretier, ou, plus précieux, aurige ! --Budelberger 21 février 2015 à 16:50 (UTC).

rapport entre copiste et abondance[modifier]

rapport entre copiste et abondance

On se creusant un peu la cervelle on se dit que les moines copistes du moyen âge ont pu disposer d’une abondance (au sens 4 indiqué par l’entrée fr:abondance du Wiktionnaire : « [m]élange d’un peu de vin et de beaucoup d’eau ») pour se désaltérer... Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 15:04 (UTC)
Et je crois me souvenir que l’on trouve parfois en fin de parchemin la mention da mihi potum (« à boire ») par laquelle le copiste réclamait à boire après son dur labeur... Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 19:26 (UTC). PS : Il faudrait peut-être créer une entrée da mihi potum (lien rouge pour l’heure). Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 19:30 (UTC)

Une autre idée peut-être moins tirée par les cheveux : les copistes étaient généralement des moines. Or, il se trouve qu'il y a une abbaye à Abondance : voir w:Abbaye d'Abondance. Lmaltier (discussion) 21 février 2015 à 19:37 (UTC)

Berger Hollandais[modifier]

f til baucou de dégua en aparte

Syl ia dégun, ouais. --Budelberger 21 février 2015 à 00:36 (UTC).
Au questionneur : cette question d’ordre encyclopédique et non lexicographique est à répéter dans le forum encyclopédique Oracle : cliquez donc sur w:fr:Wikipédia:Oracle et suivez les instructions données. Bon courage ! Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 14:54 (UTC)
Si on répond au “questionneur”, “on” répond au niveau immédiatement suivant, icitte avec un seul « : »… --Budelberger 21 février 2015 à 19:34 (UTC). (Mais, je le reconnais, fô sortir de Saint-Cyr pour le sçavoir…)
Là, je réponds au “questionneur”, pas aux intermédiaires inutiles. --Budelberger 21 février 2015 à 19:34 (UTC).
J’ai simplement voulu dire que ça n’était pas à Budelberger (d · c · b) que je demandais de cliquer sur un lien, mais à celui qui avait posé la question, qui pour tout simplifier était resté anonyme : le plus opportun a paru de le désigner comme le « questionneur ». Pourquoi diable prendre la mouche pour rien ? Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 19:48 (UTC). PS : Je viens de vérifier dans l’histo : ce questionneur est 195.88.208.147 (d · c · b) : c’est donc ainsi que je le désignerai désormais si j’ai besoin de le faire... Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 19:52 (UTC)
Je ne suis pas convaincu qu’un “questionneur” désire absolument rester anonyme ; il suffit de voir la qualité technique générale de leurs demandes pour se faire une idée de leurs compétences informaiques, donc “Créer un compte” doit leur être une sorte de Graal. D’où suggestion – peut-être à déporter (au sens italo-zemmourien…) sur la page technique idoine… – : lorsqu’une IP intervient sur une page de discussion, lui proposer de s’identifier « pour le coup », ou avec ouverture d’un compte définitif, avec possibilité de refus aux deux propositions. --Budelberger 22 février 2015 à 16:04 (UTC).

Comment appelle-t-on un mot qui se compose d'une seule lettre[modifier]

Comment appelle-t-on un mot qui se compose d'une seule lettre

De façon intuitive j’allais répondre qu’un mot composé d’une seule lettre est un mot unilitère, un mot unilittère, un mot monolitère ou un mot monolittère que cette lettre soit une voyelle ou une consonne. Mais voilà les entrées « unilitère » et « monolitère » semblent indiquer que ces termes ne seraient à employer que lorsque la lettre est une consonne... Alphabeta (discussion) 21 février 2015 à 14:49 (UTC)
Alphabeta, c’est un cas plutôt ordinaire en chinois, ne serait-ce pas une piste ? --GaAs 22 février 2015 à 18:12 (UTC)
Sauf qu’en chinois il n’y a pas de lettres mais des caractères (et si les mots d’un caractère sont ordinaires en chinois, ceux de plus d’un caractère ne le sont pas moins, cf. Catégorie:Noms communs en chinois).
De toute façon, vu le faible nombre de mot d’une seule lettre et leur rareté (à part ô et à, y a-t-il d’autres mots d’une lettre courant ?), je doute qu’il y a un nom spécifique. Cdlt, VIGNERON * discut. 23 février 2015 à 14:45 (UTC)
Un mot-graphème, ou un mot monogrammatique, hélas ! le sens est déjà pris pour autre chose… --Budelberger 22 février 2015 à 23:27 (UTC).

quel est le point commun entre un plaidoyer, un réquisitoire et un débat[modifier]

quel est le point commun entre un plaidoyer un réquisitoire et un débat

Dans les trois cas, on donne des arguments (enfin, on devrait, normalement). Lmaltier (discussion) 21 février 2015 à 19:02 (UTC)

Sens du mot néozadisme[modifier]

Je ne parviens pas à trouver le sens de ce mot

Je pense que c'est simplement une dérivation de ZAD en zadisme (on trouve plus couramment zadiste pour parler des individus, le suffixe -isme renvoie ici au mouvement dans son ensemble, au concept) avec le préfixe néo-. Mais n'est-il pas un peu tôt pour parler de néo alors que le mouvement et le mot eux-mêmes sont biens jeunes ? — SimonGlz (discussion) 22 février 2015 à 13:10 (UTC)
Mais non, SimonGleyze (d · c · b), il n’est jamais trop tôt pour prendre un train en marche : c’est ce que le ministre junior Macron reproche à Estrosi de faire : profiter de la vague – et de la bonne perception auprès de la voirie publique – du zadisme pour en prendre le train opportuniste en faveur de ses petites affaires. Rien à voir, donc, avec le néonazisme, censé, lui, édulcorer le nazisme de ses défauts… --Budelberger 22 février 2015 à 15:48 (UTC). (Dis donc, Simon, tu vas fêter ton un an tes un an ton premier anniversaire dans cet antre de la perversité ! Décompte : J-10,2422…)
Et Eh oui déjà presque une année… Je me sens déjà vieux con comme si j'y étais depuis 10 ans, donc je suppose que je suis sur la bonne voie Mort de rire. — SimonGlz (discussion) 22 février 2015 à 16:42 (UTC)
Ah ! l’“étudiant” – suffisamment rare icitte pour mériter la majuscule : l’“Étudiant” – ignore la graphie eh oui ?… quoique dans ce cas très particulier « et oui » convienne presque : « Et, oui, déjà… »… --Budelberger 22 février 2015 à 18:36 (UTC). (Rassure-toi : pas encore assez de vandalisme, d’illettrovandalisme, de psychopathovandalisme – associer les noms kivonbien à ces deux derniers… – à ton actif pour mériter l’attention et la considération. T’es pas près d’être coopté, mon pote.)
Effectivement mon intention était plutôt dans l'interjection que la conjonction, je corrige. Mais je ne suis pas le seul étudiant du WT ! (Dommage, je me serais fait à la majuscule...) — SimonGlz (discussion) 22 février 2015 à 19:07 (UTC)
« Eh oui » s’accompagne très souvent – normalement ? – du “!”, que j’hésite souvent-t-à placer : « Eh ! oui… déjà presque une année… », « Eh oui ! déjà presque une année… », « Eh oui, déjà presque une année !… ». --Budelberger 22 février 2015 à 19:31 (UTC). (La majuscule n’avait rien à voir avec l’unicité de l’étudiant, mais tout avec sa science, infuse, dans cet océan d’IGNARROGANCITUDE local.)

peka (russe) Arrec/Erreka(Gascon/basque)[modifier]

Il-y-a-t-il un lien linguistique ou étymologique entre ces termes qui désignent ruisseaux ou rivières ?

Et entre le chameau français et le désert chinois ?… (Ou la mère et la mer, mêmes langues ?). Le nostratique est peut-être la réponse que vous attendez… --Budelberger 22 février 2015 à 23:44 (UTC).
Réponse : NON. Ou alors il faut remonter AVANT l’indo-européen, ce qui est impossible à l’heure actuelle des recherches linguistiques (ou sinon complètement farfelu). --Lyokoï (discussion) 24 février 2015 à 14:58 (UTC)
C’est Budelberger qui a raison : cette hypothèse est du pur délire. Ce qui nous autorise, nous qui sommes préposés aux réponses sur cette page, à répondre n’importe quoi : puisque les questionneurs s’autorisent à poser des questions délirantes, je me donne le droit de donner des réponses délirantes. --GaAs 24 février 2015 à 22:26 (UTC)
Quelques précisions quand même :
Le mot russe est considéré comme de même origine origine indo-européenne que le latin rivus.
  • Extrait de rivus : Selon Lewis et Short, de l’indo-européen commun *ri (« couler ») qui donne aussi le grec ῥέω, rheô (« couler »), le latin ripa (« rive »).
  • Extrait de en:rivus : From Proto-Indo-European *h₃rih₂wós, from *h₃reyh₂- (“to flow; to move, set in motion”) + *-wós (whence Latin -vus).
  • C'est un peu différent, mais dans les deux explications, il y a la notion de couler.
Pour le mot basque erreka, je cite : dérivé du pré-latin rĕka, « sillon, ruisseau ».
  • et quand on clique sur rĕka : page sur l'indo-européen : *pr̥ḱ- Mot substratique signifiant sillon, ravin, ouverture dans le sol. (le mot raie est considéré comme en dérivant). en.wikt nomme ce mot indo-européen *pork̑os (cf. en:furrow).
Les sens de sillon / ravin / ouverture dans le sol / ruisseau et le sens du mot rivus qui vient de la notion de couler, sont quand même très proches. Et apparemment la consonne centrale est commune entre les deux racines. J'imagine qu'on ne peut donc pas exclure complètement un lien lointain entre ces mots tous d'origine indo-européenne, et que la question n'était donc pas si délirante que ça. Lmaltier (discussion) 27 février 2015 à 19:04 (UTC)
Un petit complément :
  • extrait de en:river : From Anglo-Norman rivere, from Old French riviere, from Vulgar Latin *riparia (“riverbank, seashore, river”), from Latin riparius (“of a riverbank”), from riparia (“shore”), from ripa (“river bank”), from Proto-Indo-European *rei- (“to scratch, tear, cut”).
  • Est-ce qu'il y aurait par hasard un rapport entre *h₃reyh₂ (de sens couler) et *rei (de sens scratch, tear, cut, sens qui fait vraiment penser à des sillons, même si la racine indiquée n'est pas la même...) ? Quand on voit que ripa est donné comme dérivé de *ri qui veut dire couler, et aussi donné ailleurs comme venant de *rei de sens scratch, tear, cut, on a tendance à penser que ces deux sens, pourtant bien différents, sont liés.
Comme je n'y connais absolument rien, ni à l'indo-européen, ni aux diverses notations utilisées pour le noter, je laisse ceux qui s'y connaissent réagir à ces questions. Lmaltier (discussion) 28 février 2015 à 22:28 (UTC)

etymologie[modifier]

etymologie mot paysan

Bonjour, veuillez consulter la section étymologie de notre entrée paysan. — SimonGlz (discussion) 23 février 2015 à 16:49 (UTC)

mal-en-point et mal en point[modifier]

Le premier terme est défini comme un adverbe par l'article qui lui est consacré, le second comme une locution adjectivale. Doit-on en déduire que cette différence de statut grammatical est intrinsèquement liée à la présence ou à l'absence des deux traits d'union ? Hégésippe | ±Θ± 23 février 2015 à 07:58 (UTC)

C’est en effet le cas. Sourire --Lyokoï (discussion) 23 février 2015 à 19:32 (UTC)
Lyokoï, tu veux dire que le trait d’union fait effectivement cette différence ? C’est assez rare en français (contrairement à l’anglais). HC, je partage ta perplexité. --GaAs 24 février 2015 à 22:12 (UTC) liens vers cette page mis dans les pdd des deux articles concernés.
Rare ? Il me semblait que c’était la règle pourtant… Tu ne trouveras aucune locution ayant pour séparation un tiret (l’inverse devrait être vrai aussi, mais j'ai plus de mal à l’affirmer). --Lyokoï (discussion) 24 février 2015 à 23:57 (UTC)
Notification Lyokoï88 : Locution ou pas, ce qui est étrange c’est que l’un soit adverbial l’autre adjectival. À mon avis les deux entrées sont adjectivales. Arcuz (discuter ?) 28 février 2015 à 15:57 (UTC)
Oh, je suis passé à côté de cette subtilité… Oui, je soutien que ces deux entrées sont adjectivales aussi. --Lyokoï (discussion) 2 mars 2015 à 11:56 (UTC)

Vocabulaire très employé dans les fourons resos & cafés[modifier]

Que signifie le mot VLAI en patois linbourgeois

J’imagine que vous vouliez dire limbourgeois avec un « m » ? Je ne voudrais pas paraitre agressif, mais il me semble que si vous ne savez pas écrire limbourgeois (le nom de votre langue ?), il est assez probable que le VLAI de votre question comporte aussi une faute, ce qui expliquerait le fait que vous ne le trouvez dans aucun dictionnaire. --GaAs 24 février 2015 à 22:05 (UTC)

il est assis sur une chaise[modifier]

"il est assis sur une chaise" ; est-ce que cette phrase est correcte ?

Bonjour, la phrase est tout à fait correcte (n'oubliez pas la majuscule et le point si nécessaire). — SimonGlz (discussion) 23 février 2015 à 16:45 (UTC)

Comment appelle-t-on une personne qui découpe spontanément toutes les fiches et recettes des magazines et les collectionne[modifier]

Bonjour, Comment appel t'on une personne qui a la manie de découper, spontanément toutes les recettes et fiches recettes de touts magazines, et qui les collectionnes....?

Un « collectionneur de fiches et recettes de magazines ». Ben oui. --GaAs 24 février 2015 à 21:51 (UTC)
Et puis on n’écrit pas « appel t'on », mais « appelle-t-on », du moins quand on sait écrire le français. --GaAs 24 février 2015 à 21:55 (UTC)

Achéron, plus haut, me fait penser à achillée[modifier]

En effet, alors que « tout le monde », en français, prononce \a.ʃil\ le nom du héros grec Achille, il se trouve que la prononciation de la plante achillée est variable, entre \a.ki.le\ et \a.ʃi.le\.

  • Puisqu’il faut une question Sourire : aurait-on une idée de la fréquence respective des deux prononciations \a.ki.le\ et \a.ʃi.le\ ?
  • Et pourquoi n’entend-on « jamais » la prononciation \a.kil\ pour le héros grec, voire dans la locution talon d’Achille ?

Ah zut, ça fait deux questions. Hégésippe | ±Θ± 24 février 2015 à 10:08 (UTC)

Tout part du χ grec qui se prononce \k\. Il est globalement retranscrit « ch » en alphabet latin (mais pas que…) et en français sa prononciation est souvent \k\. Mais, cette convention globalement admise des transcripteurs ne fonctionne que lorsque le transcripteur connait l’origine grecque du mot. De plus, il faut ajouter à cela que cette convention intervient environ à partir du XVe siècle où les écrits grecs originaux sont retrouvés. Pour les mots entrés dans le latin bien avant et dont on a pu faire le pont à ce moment là avec leurs racines grecques, la prononciation n’a pas évolué, c’est aussi valable si le mot est bien connu de la population et qu’un changement de prononciation n’est plus possible pour le reconnaître encore après (c’est le cas d’Achille je pense, passé tôt en latin et rapidement prononcé \ʃ\, le refaire se prononcer \k\ n’aurait aucun sens pour les gens). Partant de ça, je vais répondre précisément à tes deux questions :
  • Le TLFi donne un début de réponse. Selon lui plusieurs sources indiquent \ʃ\ mais l’Académie française, le Robert, le Larousse et l’Harrap’s préconise \k\, souvent en tant que seule prononciation indiquée. En terme de fréquence, on peut avoir un indice quand à la largeur des publics visés, dans les grands dictionnaires, seul le Littré préconise \ʃ\ face au quatre autres cité précédemment qui dispose d’une visibilité bien plus importe (surtout aujourd'hui), je dirai donc que \k\ est majoritaire à l’heure actuelle. Sache toutefois, que le débat à fait rage aussi pour ce mot en ce qui concerne ses deux ll, sont-ils mouillés ou non ? Encore une fois, les réponses sont très variables selon les ouvrages.
  • D’abord, en ce qui concerne la locution, vu qu’elle est apparue bien plus tardivement que le nom, il est normal qu’elle se prononce identiquement à lui. Le jamais, indique surtout que Achille est entré très rapidement dans la culture latine et qu'il n’a jamais été oublié depuis. Les Latins prononçaient tous le χ en \ʃ\ d’où leur transcription avec ch. Le nom s’est donc répandu depuis très longtemps avec cette prononciation qui a été gardée même lorsque les sources grecques ont été retrouvée à la Renaissance. Le terme botanique, lui, est entré durant cette période (1572) et sa prononciation fait encore débat aujourd’hui.
Voilà, j’espère avoir répondu à tes deux questions. Mort de rire --Lyokoï (discussion) 24 février 2015 à 14:54 (UTC)
Lyokoï, t’embête pas à répondre à Hégé, je l’ai bloqué indéf en 2007 2008 2009. Ah ? Bah non, zut, j’ai oublié de cliquer sur la souris !
User:Hégésippe Cormier, je suis très content que vous soyez à nouveau parmi nous, et je vous prie de me pardonner mon humour pas drôle. Et je vous prie de continuer à poser des questions ici, parce qu’elles sont à la fois intéressantes et utiles. --GaAs 24 février 2015 à 22:42 (UTC)
« Les Latins prononçaient tous le χ en /ʃ/ », d'où cela sort-il? C'est pour le moins curieux, le latin classique ne connaissant pas ce son... On considère généralement à ma connaissance que ch latin était prononcé comme une sorte de [k] mouillé (ch est prononcé [k] en italien), qui a plus tard évolué en [t͡ʃ] (en roman), puis [ʃ] dans les parlers les plus évolutifs. Cette commmunication est de 90.55.207.223 (d · c · b). Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 19:55 (UTC)
D’où cela sort-ce ? quand j’ai lu ça, j’ai eu la réponse immédiate aveuglante : d’un coloc’ romain versé en la matière. --Budelberger 27 février 2015 à 20:03 (UTC).
Perso je présenterais les choses de la façon suivante, moins fausses (j’espère) tout en restant simples :
En latin, la lettre c notait le son [k] en toute position : dans amicus aussi bien que dans son pluriel amici ; quoi de plus naturel, l’écriture latine a d’abord été phonétique en répondant au principe « une lettre = un son ».
Lorsque le latin s’est mis à emprunter de nombreux mots au grec ancien on a utilisé le bigramme ch (toujours en toute position) pour transcrire la lettre grecque χ notant un « k aspiré » donc approximativement [kh].
On peut supposer que dans l’usage courant on s’est vite contenté de prononcer ce ch d’origine grecque comme c c’est-à-dire [k].
C’est ce son [k] noté c ou ch qui par la suite s’est ébranlé devant e et i en commençant par se mouiller c’est-à-dire qu’il est devenu approximativement [kj].
C’est ce [kj] qui a connu une évolution spectaculaire dans les les langues romanes en aboutissant à [t͡ʃ] en italien et à [s] en français (le latin centum a donné cent prononcé comme sang et sans en français).
J’attends avec plaisir les remarques de Budelberger. Clin d’œil Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 20:36 (UTC)
Dépourvu de coloc’, Budelberger (d · c · b) est bien incapable de penser quoi que ce soille. Sauf qu’on passe ici alphabêtement d’emprunts grecs en latin à du plus pur des purs latins – donnant même son nom archaïque au groupe des langues « centum » vs « satem » – ; quant au propos péromptif « En latin, la lettre c notait le son [k] en toute position », il faut vite en aviser les anciens Romains qui, empruntant l’alphabet à leurs Maîtres étrusques dont la langue cette sotte est dépourvue des sonores kivonbien, utilisèrent le « C » tuscan pour noter leur /g/, et c’est ainsi que « Gaius » s’écrivit « C[aius] » et qu’Allah fut grand. --Budelberger 28 février 2015 à 01:05 (UTC).
Ouf on s’attendait à pire : le seul écart langagier relevé est cet « alphabêtement » (noter le flexe !).
Mais que veut dire « péromptif » (terme qui ne figure seulement pas dans le Wiktionnaire) : grâce à vous, ô Budelberger (d · c · b), je vais sans doute pouvoir accroître mon vocabulaire...
Laissons là le « satem » qui nous entraîne trop loin.
J’avais bien dit qu’on s’efforçait de rester simple. Je n’ai donc pas évoqué l’époque où le G n’existait pas encore en latin (c’est un C avec un trait supplémentaire), le C notant alors [k] mais aussi [g]. On peut aussi ajouter que, même à l’époque classique du latin, le C était concurrencé par K et Q.
Cord. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 15:19 (UTC)
Ô Budelberger (d · c · b) hésita longuement entre « alphabêtement » et « alphabêtaïquement », lequel eût peut-être fait un pneu trop judaïcömaçönnaïque pour le dit impétrant, même si…
Ô coloc’s de tous les pays, outre « Unite ! », je vous inviterais à méditer la péromptivité de ces statements : « En latin, la lettre c notait le son [k] en toute position » et « le C notant alors [k] mais aussi [g] » issus évidemment – ça crève les yeux – de deux penseurs issus de pensoirs différents, voire, si j’ose être à ce point péromptif sans filet de sécurité, antagonistes.
--Budelberger 28 février 2015 à 16:40 (UTC).
Je me suis suffisamment expliqué sur C/G en latin. Un « toujours » dans des explications se voulant simples peut être modulé à l’infini.
Pour péromptif je reste sur ma faim : pourquoi ne pas créer une telle entrée si ça existe vraiment.
Les allusions au coloc’ seraient plus drôles (ce « personnage » récurrent me fait penser à l’épouse d’un détective dans une série dont j’ai oublié le nom, épouse dont il est souvent question mais qu’on ne voit jamais) si elles étaient juste un peu moins méchantes.
Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 16:57 (UTC)
Merci de centraliser maintenant les réponses relatives à ce mot dans Wiktionnaire:Questions sur les mots/février 2015#péromptif. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 17:24 (UTC)
J’ose continuer :
Le χ prononcé quelque chose comme [kh] en grec ancien a évolué vers /x/ en grec moderne.
Néanmoins dans la prononciation dite érasmienne du grec ancien telle que pratiquée en France la lettre χ était prononcée [k] en toute position.
Ceux qui ont continué à pratiquer une langue latine devenue une langue morte ont aussi été confronté au problème de sa prononciation (il y a eu en s’en tenant à France trois prononciations du latin au vingtième siècle : la restituée ou universitaire, la vaticane et la traditionnelle).
Dans les prononciations du latin pratiquées en France, le groupe ch était prononcé [k] en toute circonstance, comme dans la prononciation érasmienne du grec ancien donc, à l’exception de la « restituée » où ceux qui la pratiquent s’efforcent sans doute de faire sonner le h et donc de prononcer [kh].
Revenons au français. Cette langue a connu une évolution (par rapport au latin) qui lui est propre puisque le c latin suivi de a a abouti au son [ʃ]. Comme il fallait bien noter ce son par quelque chose en français il l’a été par le groupe ch (chien vient du latin canis, champ de campus, cheval de caballus).
Le français s’est finalement doté d’une orthographe savante (« latinisante ») dans laquelle les mots empruntés (on parle de « mots savants ») au latin conservent le ch latin d’origine grecque, mais en le prononçant [k] (en toute position).
La règle en français est claire à l’exposé :
  1. ch se prononce [ʃ] en toute position pour les mots proprement français ;
  2. ch se prononce [k] en toute position pour les mots savants empruntés par le français au grec ancien par l’intermédiaire du latin.
Comme on voit cela suppose de distinguer les « mots savants » des autres, si bien que le ch « savant » a parfois été prononcé [ʃ] : voir la pronconiation d’Achille ou les hésitations relatives à la celle d’Achéron.
Malgré champ, le ch à prononcer [ʃ] provenant d’un c latin devant un a est souvent suivi en français par un e (cheval) ou un i (chien), si bien que le remplacement de la prononciation [k] par [ʃ] pour le groupe ch savant s’effectue peut-être plus facilement lorsque le groupe ch est suivi par un i ou par un e (même avec un accent : é, è, ê).
Ceci n’est brouillon pour un éventuel exposé futur et de nouvelles remarques sont naturellement les bienvenues (« Levez-vous, orages désirés ! »). Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 17:02 (UTC)
PS : Pour le ca latin je m’en suis tenu au ca- iniitial (cf. w:fr:Étymologie latine en français). Et j’aurais pu mentionner que chèvre vient du latin capra. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 19:02 (UTC)
L'évolution ca --> cha (de même ga --> ja [la voyelle étant instable comme dans 'gerbe']) est tout à fait normale dans les mots populaires en français (c'est un trait qui le distingue du normando-picard), 'champ' n'est en rien une exception, voir château, chasse, chat, chapeau, char, etc., etc. Quand [k]/[g] + a s'est maintenu c'est sous influente savante (ou d'une autre langue).
Cette communication est de 90.55.207.223 (d · c · b) : merci à lui d’apprendre à signer au moyen de 4 tildes. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 19:20 (UTC)
90.55.207.223 (d · c · b) a raison : les mots populaires français commençant par cha- (et provenant d’un ca- latin) sont légion.
On signale au passage des cas particuliers : 1) cho- : chose venant du latin causa 2) chau- : chaud venant du latin caldus.
Le double exposé figurant supra est à considérer comme un work in progress : destiné à stimuler les échanges il ne convient pas de s’appuyer aveuglément dessus.
Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 14:24 (UTC)
Et puis on a deux de figure :
  1. Un ch savant prononcé [ʃ] au lieu du [k] attendu : monarchie par exemple avec son [-ʃi].
  2. Un ch savant attendu qui conserve sa prononciation [k] mais qui est remplacé à l’écrit par autre chose (c, k, qu) : monarque par exemple.
Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 18:46 (UTC)
Et pour finir (?) je signale la source  : Nina Catach (sous la dir. de), Dictionnaire historique de l'orthographe française (DHOF), collection Trésors du français, Paris, Larousse, 1994 ISBN 2-03-340330-0, « § 104 Remplacement de ch [k] par c ... » (pp. 1162-1163) et « § 105 Évolution de prononciation ch (qu) [k] à [ʃ] ... » (p. 1163). Alphabeta (discussion) 2 mars 2015 à 15:35 (UTC)
Petit Larousse illustré 1905, par Claude Augé, réédition en fac-similé vers 2004 ISBN 2-03-530849-6 : en page 11 la prononciation du mot « achillée » est donnée sous la forme « (ki-lé) » ; pareil dans le fac-similé de la page 11 de l’édition de 1906 (?) : http://www.micmap.org/dicfro/search/petit-larousse/achillée 194.199.4.203 3 mars 2015 à 14:28 (UTC)

tergaux[modifier]

qui connait ce mot ?

Reverso connait, il faudrait donc le créer sur le Wiktionnaire. Mais honnêtement je ne crois pas une seconde à la définition de Reverso. --GaAs 24 février 2015 à 21:50 (UTC)
Bonjour, s'il s'agit de se questionner sur le sens synonyme de dorsal, apparemment c'est en usage en zoologie. Références : "des arcs tergaux et ventraux" dans un ouvrage de d'anatomie de 1835, "thorax et abdomen à plis tergaux marqués" pour un entomologiste de 1991, "à poil tergal", 1956 (mais qui est ce tergal, me direz-vous ?). Cordialement, ChoumX (discussion) 25 février 2015 à 08:11 (UTC).

Passage de frontiéres.[modifier]

Pour un voyage en septembre 2015.Es-ce que la Suisse et Italie accepteront ma carte d'identité aux frontières qui est valable jusqu'au 20 Mai 2015. Mais en France elle est encore valable 5 années.

Bonjour, nous sommes désolés mais votre demande n’a pas sa place ici. Le Wiktionnaire est un dictionnaire de langue, où l’on discute donc avant tout des mots ; pour les renseignements encyclopédiques, voyez plutôt sur l'Oracle de Wikipédia. Merci de votre compréhension. --Lyokoï (discussion) 25 février 2015 à 14:16 (UTC)
Si cela ne concerne qu'une évasion fiscale, veuillez contacter directement les services d'HSBC Switzerland. — SimonGlz (discussion) 25 février 2015 à 19:36 (UTC)

y a t il une legende sur les oreiles qui sifflent?[modifier]

Bonjour, nous sommes désolés mais votre demande n’a pas sa place ici. Le Wiktionnaire est un dictionnaire de langue, où l’on discute donc avant tout des mots ; pour les renseignements encyclopédiques, voyez plutôt sur l'Oracle de Wikipédia. Merci de votre compréhension. --Lyokoï (discussion) 25 février 2015 à 16:21 (UTC)
Pas tant que ça, puisqu’il existe bien en français l’expression avoir les oreilles qui sifflent Sourire Eölen 26 février 2015 à 00:50 (UTC)
Et la page correspondante donne précisément la réponse. Lmaltier (discussion) 26 février 2015 à 07:11 (UTC)

esclave[modifier]

pourquoi les esclaves a Rome sont devenu esclave ?

Ça c’est une question pour le forum encyclopédique Oracle, donc à répéter dans w:fr:Wikipédia:Oracle. Bon courage ! Alphabeta (discussion) 25 février 2015 à 19:31 (UTC)

la religion romaine[modifier]

bonjour je voudrais connaitre la définition du mot bancchanales

→ voir Bacchanales : attention à la forme exacte ! Alphabeta (discussion) 25 février 2015 à 20:08 (UTC)
Voir aussi w:fr:Bacchanales pour les renseignements d’ordre encyclopédique. Alphabeta (discussion) 25 février 2015 à 20:11 (UTC)

auto-apprêt, auto-apprêter, auto-apprêtage[modifier]

Quel est le sens précis de ces mots, que signifie précisément le préfixe auto- dans ce cas ? Quelqu'un sait-il ? Lmaltier (discussion) 25 février 2015 à 20:53 (UTC)

Personne qui s'émerveille de tout[modifier]

Comment appelle-t-on une personne qui s’émerveille de tout ce qu'il voit ?

Dans un sens religieux ? -- Béotien lambda 25 février 2015 à 22:49 (UTC)
Un béat, il me semble. --Lyokoï (discussion) 25 février 2015 à 23:13 (UTC)
Un ravi, dans un sens limité. -- Béotien lambda 26 février 2015 à 08:25 (UTC)

maitresse noire d'un monarque de france[modifier]

quel est le monarque de France dont la femme a enfant noir qu' elle a caché dans un couvent?

Hors sujet sur le Wiktionnaire, mais voyez la Mauresse de Moret. --Budelberger 26 février 2015 à 00:52 (UTC).

broderie de style[modifier]

broderie de style

Question ? --Lyokoï (discussion) 26 février 2015 à 10:49 (UTC)

TARAUDE[modifier]

"UNE QUESTION ME TARAUDE..." CORRECT ?

Si la question porte sur la casse, la réponse est non. On écrira simplement : « Une question me taraude ». Pour ce qui est de l'emploi figuré du verbe « tarauder », → voir tarauder. Cordialement, ChoumX (discussion) 26 février 2015 à 15:14 (UTC).

étymologie[modifier]

je souhaiterais connaître l'étymologie de mon nom de famille: Ciekanski je suis d'origine polonaise, né en France de parents polonais qui sont décédés depuis de nombreuses années. par avance, je vous remercie.

Bonjour, je trouve une réponse ici pour Ciekan, et pour le suffixe -ski. D'après ces deux site, Ciekan est un nom en rapport avec l’élément liquide, la particule -ski signifiant « fils de ». --Lyokoï (discussion) 26 février 2015 à 23:25 (UTC)
Je dirais tout d’abord que votre nom originel est « Ciekański » – « Ciekańska » pour les nanas de votre famille. Ça peut en effet dériver du mot « liquide », comme très bien d’un bled du nom de Ciekań s’il existe, dans ce cas vous seriez « celui qui vient de Ciekań ». Bref, pas facile de savoir. D’autant que les prêtres et autres scribes écrivant comme des halufs, le nom pourrait très bien être aussi « Czekański »… --Budelberger 27 février 2015 à 00:25 (UTC). (Le jour où je prends le pouvoir en Pologne, ça va chier : je remets tous les patronymes à zéro, et que ça saute.)

waterie[modifier]

Je ne trouve pas d'attestation, en français, de ce mot. Quelqu'un peu vérifier ? --Diligent (discussion) 26 février 2015 à 16:29 (UTC)

Bonjour, j'ai la mention dans un Dictionnaire universel de cuisine pratique de 2010, qui apparemment reprend le Littré, qui tire ça des Primes d'honneur (lesquelles ?) de 1869. Ah, les voici ! Cordialement, ChoumX (discussion) 26 février 2015 à 16:38 (UTC).
Bon, eh bien j’ai ajouté cette citation. Par contre, je pense que la liaison étymologique n’est pas justifiée, et qu’il ne s’agit pas de préparation culinaire mais de type de mise en culture mélangeant deux essences, c’est-à-dire un type de culture associée. Cordialement, ChoumX (discussion) 12 mars 2015 à 07:30 (UTC).

Abréviation de dizaine, douzaine, quinzaine...[modifier]

Bonjour, existe-t-il une abréviation pour les termes dizaine, douzaine, quinzaine, vingtaine... vous avez compris l'idée ! D'avance merci. Cordialement, ChoumX (discussion) 27 février 2015 à 08:38 (UTC).

Pas que je sache, ordinairement. En langage SMS, on pourrait par contre trouver 10n. — Automatik (discussion) 27 février 2015 à 11:34 (UTC)
Si elles existaient, si elles étaient usitées, ce serait évidemment « 10ne », « 12ne », « 15ne », « 20ne »… Et voyez comme la langue française est bien foutue, elles existent !… --Budelberger 27 février 2015 à 16:55 (UTC). (ChoumX (d · c · b) se charge de la création ?…)
Évidemment, les exemples que l’Honorable Anonyme ChoumX (d · c · b) livrera seront tirés de poétiques livres de comptes ; quoiqu’on ait  (dernière ligne) une attestation un peu plus rédigée. --Budelberger 2 mars 2015 à 13:00 (UTC).
Attestations :
Bonjour, voici l'exemple de création d'article pour 10ne. Cela convient-il ? quelques interrogations sur les différentes attestations :
  • Pour 10ne, l'attestation datant de 1858, on est bien dans le cas "français standard".
  • Pour l'attestation de 9ne, attention, il s'agit de l'abréviation de neuvaine dans son sens premier (acte de dévotion durant neuf jours), mais cela ne change pas le besoin de créer l'article.
  • Pour 12ne, quoique l'écrit rapporte des faits datant de 1576, on reste en français, on ne se trouve pas à de l'ancien français ? Quelle date charnière doit-on retenir pour le passage de l'un à l'autre ? La wikipédia donne un usage jusqu'au XIVe siècle.
  • Pour 15ne, quoique l'ouvrage se trouve daté de 1847, l'écrit date de 1692 (voir la p. 497) et emploie une orthographe que je pensais tombée en désuétude bien avant ! Est-ce du français ou du jersiais ?
  • Pour 20ne, l'ouvrage cite à compter de la p. 425 et jusqu'à la p. 442 un « état de ruine de l'Auxerrois à la suite des guerres de la Ligue » établi par « les commissaires délégués par les élus de la province de Bourgogne », établi en 1597 (voir p. 286 de l'ouvrage). L'attestation p. 439 reste du français.
  • Pour 30ne, il s'agit d'une correspondance de 1788. RAS.
  • Pour 40ne, il s'agit des titres de deux manuscrits, dont les textes font partie de la pièce 1077 du catalogue établi par la bibliothèque communale de Cambrai (p. 401), à savoir un incunable du XVe (p. 414). Il est mentionné p. 415 que « Ces actes sont pour la plupart en latin avec une traduction en langue romane ». Est-on donc encore dans le domaine du français ?
  • Pour 50ne, il s'agit du compte-rendu d'une séance de 1861 de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen. Mais apparemment, les« Frères de la 50ne » sont issus d'une lettre de 1444. Quid ?
  • Pour 60ne, il s'agit de la citation d'une lettre de 1844. RAS.
  • Pour 100ne, il s'agit d'un écrit publié en 1850. RAS.
Donc, au vu de ces éléments, si vous pensez que les articles correspondants doivent être orientés plus vers d'autres langues que le français, je suis à l'écoute. Cordialement, ChoumX (discussion) 3 mars 2015 à 08:16 (UTC).
Attention ! les attestations – une par article – ne visait pas à l’exhaustivité ! simplement une vérification d'un usage – et pas chez les gols des réseaux sociaux. D’ailleurs, vu(e) la difficulté d’obtention de certaines (« 10ne », par exemple, employée en physique, « 10Ne »), un examen minutieux des exemples choisis montrerait que j’ai recherché le plus souvent… « ijkne de » !… (Pour millier, je n’ai rien trouvé…) Je sçée que j’ai l’air d’un crétin, mais je ne suis pas idiot : j’ai très bien compris l’emploi de 9ne, mais comme dit l’un de nos plus prestigieux Honorables Anonymes, ChoumX (d · c · b), « cela ne change pas le besoin de créer l'article » – sans apostrophe courbe dans le texte… – ; d’ailleurs, j’y ajouterais bien une abréviation humoristique, « 14ne », si la ménagère d’Astérix et le Chaudron voulait bien réemployer son « Mettez-m’en une grosse. Quatorze quatorzaines. »… --Budelberger 3 mars 2015 à 15:34 (UTC) (Dingue ! quatorzaine existe !)

fait Articles créés. — TAKASUGI Shinji (d) 4 mars 2015 à 00:46 (UTC)

La correction la plus élémentaire voudrait qu’on laissât le proposant créer lui-même ces articles – avec talent –, ce que pour ma part je fis. --Budelberger 4 mars 2015 à 01:54 (UTC). (Il lui en reste deux, voire cinq : toujours ce plaisant avatar du missing middle dont ce projet est le ventre fécond.)
Boarf, je ne sais s'il faut y voir là de la correction ; nous trouvant sur un projet collaboratif, où est le mal ? Avec mes remerciements à Budelberger pour ses invitations et informations, et à TAKASUGI pour sa relecture et le travail accompli. Cordialement, ChoumX (discussion) 4 mars 2015 à 08:00 (UTC).
L’Honorable Anonyme ChoumX (d · c · b) préférerait « éducation », « savoir-vivre » ? c’est qu’il serait exigeant, le bougre. Il reste néanmoins quelques liens rouges (voir ci-dessus ; noter le plaisant « cinquain », sens 2… qu’on ne retrouve pas pour les autres pièces de poésie !). --Budelberger 4 mars 2015 à 14:13 (UTC).

fait Articles créés. Si vous voulez y jeter un coup d’œil, c’est sans doute à parfaire. ChoumX (discussion) 12 mars 2015 à 07:59 (UTC).

{{parfait}} Pour les abréviations rares, elles ne sont que supposées ; et comme c’est très difficile de rechercher des attestations… --Budelberger 12 mars 2015 à 13:07 (UTC). (Personne n’a jamais songé à abréger « millier » d’une entité aussi longue que lui : « 1000er » ?…)

Demande[modifier]

Quelques adjectifs designant celui qui aime la femme?

philogyne, terme assez rare. — Automatik (discussion) 27 février 2015 à 11:31 (UTC)
Et à un stade supérieur : gynécomane ; et au stade ultime de la connerie masculine : gynécolâtre… --Budelberger 27 février 2015 à 16:45 (UTC).

café[modifier]

comment s'appelle les machines a café dans les bar ?

→ voir percolateur. Alphabeta (discussion) 27 février 2015 à 13:45 (UTC)
C’est exact, Alphabeta, mais le terme courant est machine à café. --GaAs 27 février 2015 à 21:14 (UTC)
Je me suis renseigné dans mon café habituel : le fait est que la serveuse ignorait le mot percolateur...
Je signale qu’il existe une entrée percos donnée comme un pluriel, l’entrée perco (lien rouge pour l’heure) restant à créer : on suppose qu’on a affaire à une abréviation de percolateur.
Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 14:21 (UTC)

MUR REFEND[modifier]

le mur refend empeche toute infiltration d'eau?

Je n’ai pas trouvé dans le Wiktionnaire d’entrée mur refend (lien rouge) mais une entrée mur de refend...
... voilà pour le mot.
Pour l’éventuelle étanchéité on conseille de répéter la question dans le forum enclopédique Oracle : cliquez sur w:fr:Wikipédia:Oracle et suivez les instructions données.
Bon courage donc... Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 14:45 (UTC)
Il existe aussi un article encyclopédique w:fr:Mur de refend : je viens d’ajouter des liens réciproques entre l’article de Wikipédia et l’entrée du Wiktionnaire. Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 20:29 (UTC)

truffon[modifier]

bonjour , je désirerai savoir la définition du mot truffon en matière de truffes. Meerci

Tout ce que j’ai trouvé, c’est qu’il existe un gâteau appelé « truffon au chocolat » : voir http://www.ptitchef.com/recettes/truffon-au-chocolat-une-tuerie-fid-845235 . Alphabeta (discussion) 7 mars 2015 à 15:27 (UTC)

Depuis quelle date l'élastique est il utilisé et fabriqué?[modifier]

Je voudrais savoir depuis quand l'élastique a été découvert puis utilisé en particulier dans les vêtements.

Cette question d’ordre encyclopédique n’a pas sa place ici. On vous conseille donc de la répéter dans le forum encyclopédique Oracle : cliquez donc sur w:fr:Wikipédia:Oracle et suivez les instructions données. Bon courage ! Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 14:29 (UTC)

Windows[modifier]

Supprimer "video_DXGKRNL_fatal_error"?

Cher questionneur 86.219.242.138 (d · c · b),
Je n’ai pas vraiment compris votre question, mais...
... comme elle ne porte pas sur les mots (nous sommes ici dans le forum d’un dictionnaire en ligne) nous vous suggérons de la répéter dans w:fr:Wikipédia:Oracle. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 17:15 (UTC)

péromptif[modifier]

Que signifie péromptif (lien rouge pour l’heure), terme que je viens de rencontrer sous la plume d’un bon auteur ? Merci d’avance. Alphabeta (discussion) 28 février 2015 à 17:20 (UTC)

Tant qu'on y est, vient de πηρός (« privé de l'usage d'un membre »), par le latin peronatus (« chaussé de bottines ») et puis quoi encore ? Clin d’œil -- Béotien lambda 1 mars 2015 à 08:56 (UTC)
J’ai cependant bien lu le terme, voir : [10]. Clin d’œil Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 14:37 (UTC)

Google ramène quelques occurences, si on entre le terme entre quotes ("péromptif") : https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=%22p%C3%A9romptif%22 . 194.199.4.203 3 mars 2015 à 13:49 (UTC)

Bien sûr, on en trouve des tas de choses sur Internet et de plus en plus, automatiquement avec le temps qui passe, et de plus en plus de mots déformés, et de plus en plus de mots créés dans le but de plaisanter, de se croire drôle. « Péromptif » c'est péremptoire tout le monde l'a compris. Mais va-t-on un jour, une fois pour toute, définir correctement les conditions d'acceptation des mots dans ce fichu dictionnaire ? -- Béotien lambda 3 mars 2015 à 14:22 (UTC)
En tout cas moi j’ai découvert péromptif sous la plume de Budelberger (d · c · b), c’est dire. Alphabeta (discussion) 3 mars 2015 à 18:49 (UTC)
Et il dit quoÿ, ce mépris pour mon auguste personne, ô Honorable Anonyme Alphabeta (d · c · b) ? --Budelberger 3 mars 2015 à 18:57 (UTC).
C’est tout le contraire : je faisais part de ma confiance. Recourir à ce terme aurait-il été de la fine ironie de votre part ? Alphabeta (discussion) 3 mars 2015 à 19:01 (UTC)
Notification Béotien lambda : si ce terme se répand même sur le seul ouaibe, il faudra bien accueillir ce « bâtard » de péromptif au sein du Wiktionnaire... Alphabeta (discussion) 3 mars 2015 à 20:15 (UTC)

embarnisser[modifier]

ce mot utilisé dans la région marseillaise lorsque l'on veut enduire un pinceau, une brosse de colle , peinture.son origine serait latine

Qui peut me le confirmer ou me donner des explications?Merci

Il semble que ce soit un verbe dérivé du verbe provençal embarnissar, qui signifie vernir, mais aussi par extension couvrir d'autre chose que du vernis, mais qui peut éventuellement rappeler la consistance du vernis. Lmaltier (discussion) 28 février 2015 à 22:11 (UTC)

délinquance juvénile[modifier]

QU'EST CE QUE LA DELINQUANCE JUVENILE ?

délinquance juvénile. -- Béotien lambda 1 mars 2015 à 08:59 (UTC)
154.72.166.207 (d · c · b) (le questionneur) peut consulter l’article w:fr:Délinquance juvénile de Wikipédia. Et ne conviendrait-il pas de créer une entrée délinquance juvénile (lien rouge) au sein du Wiktionnaire ? Alphabeta (discussion) 1 mars 2015 à 13:03 (UTC)
S'il n'y a strictement aucune information supplémentaire (sémantique, lexicale, etc.) que la somme des parties délinquance + juvénile, non. Mais s'il y en a, alors oui, néanmoins je ne la vois pas directement. — SimonGlz (discussion) 1 mars 2015 à 17:50 (UTC)

la maison construite dans sur l'eau[modifier]

comment appel-t-on une maison construite sur l'eau? merci pour votre reponse que je souhaite l'avoir dans un bref delais.

maison sur pilotis. 194.199.4.203 3 mars 2015 à 14:43 (UTC)

Cher questionneur 41.222.198.122 (d · c · b) : vous avez posé cette question le 3 mars 2015 à 08:27‎ en la plaçant parmi les question de février 2015 : c’est le meilleur moyen pour qu’elle passe inaperçue... Alphabeta (discussion) 3 mars 2015 à 16:59 (UTC)

Et vous pouvez aussi consulter l’article encyclopédique w:fr:Pilotis de Wikipédia. Alphabeta (discussion) 6 mars 2015 à 16:58 (UTC)
vous pouvez aussi tenter palafitte. Cordialement, ChoumX (discussion) 6 mars 2015 à 17:34 (UTC).