siège

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Siege, siege, siégé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xie siècle) Du latin sediculum (« siège, chaise, banquette ») diminutif de sedes, devenu en bas latin *sedicum de là siège. Il est lié au verbe latin sedere (« asseoir »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
siège sièges
/sjɛʒ/

siège /sjɛʒ/ masculin

  1. (Mobilier) Meuble utilisé pour s’asseoir.
    • Sur deux sièges contigus sont assis Fulk Ephrinell et miss Horatia Bluett. Ils causent en crayonnant des chiffres. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.6)
    • Sophie s’assoit sur le siège de la voiture.
    • Donnez un siège, des sièges.
    • Sièges de pierre, de marbre, de gazon : Bancs de pierre ou de marbre, petites buttes de gazon dans des jardins.
    • Le siège d’un cocher : Banquette où le cocher est assis pour conduire les chevaux et mener la voiture.
    • Le siège d’une selle : La partie de la selle sur laquelle le cavalier est assis.
  2. (Anatomie) Partie du corps sur laquelle on s’assied.
    • Bain de siège.
    • Le bébé s’est présenté par le siège : Il est sorti par le bassin au lieu de la tête.
  3. (Justice) Place où le juge s’assied pour rendre la justice. (Vieilli) Lieu où l’on rendait la justice, dans les juridictions subalternes et (Par extension) corps et juridiction des juges subalternes.
    • Le juge étant sur son siège.
    • Allez au siège.
    • Vous le trouverez au siège.
    • C’était l’usage de tel siège.
    • Le ressort de ce siège était de telle étendue.
  4. Place honorifique ; mandat.
    • S’il n’y a qu’une circonscription nationale, comprenant tous les sièges, et que ces sièges sont tous attribués au parti qui a obtenu le plus de votes, le système sera tout à fait disproportionnel. (Vincent Lemieux, Systèmes partisans & partis politique, 1985, p.233)
  5. Mandat de représentation politique.
    • La nouvelle ligne coûte cher au parti communiste français. Aux élections législatives de 1928, s’il perd treize sièges (quatorze élus au lieu de vingt-trois), il gagne 180 000 voix. Quatre ans plus tard, aux élections de 1932, il perd encore des sièges (seulement dix élus) et cette fois, il perd aussi 250 000 voix. (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p.22)
  6. Endroit est établi quelqu’un ou quelque chose.
    • Pessan, le siège d’une antique abbaye, a une superficie de 2588 hectares où végètent encore 430 habitants. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  7. (En particulier) Lieu où se réunit la direction d’un gouvernement, d’une administration, d’une entreprise, etc.
    • Il faut envoyer cette lettre au siège social, qui est situé à Toulouse.
    • Le siège d’un tribunal, d’une cour.
      Le 'siège' du gouvernement.
    • Rome était le siège de l’Empire romain.
    • Le siège d’une société. → voir siège social
    1. (En particulier) Un évêché et sa juridiction → voir Saint-Siège.
      • Siège patriarcal, primatial, épiscopal, pontifical.
      • Cet évêque a occupé le siège tant d’années.
      • Pendant la vacance du siège.
  8. (Figuré) Lieucertaines choses résident principalement, où elles dominent.
    • L’odorat, qui a pour siège les poils olfactifs est, chez lui, rudimentaire, et partiellement inhibé par la vision. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
  9. (Militaire) Action consistant à bloquer son adversaire dans son propre camp et attendre qu’il manque de ressources.
    • […], il se résolut non à la retraite, mais à changer le siège en blocus, espérant être plus heureux pendant la nuit par un hardi coup de main, ou, en désespoir de cause, certain de réduire tôt ou tard les assiégés par la famine. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • En 508, Clovis mit le siège devant Carcassonne et fut obligé de lever son camp sans avoir pu s’emparer de la ville. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Si les Spinaliens soutinrent vaillamment un siège contre Charles le Téméraire, il n'en fut pas de même, deux siècles plus tard, quand Louis XIV déploya contre eux ses forces […]. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anatomie :

Militaire :

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe siéger
Indicatif Présent je siège
il/elle/on siège
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je siège
qu’il/elle/on siège
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
siège

siège /sjɛʒ/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de siéger.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de siéger.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de siéger.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de siéger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de siéger.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]