poser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin pausare (« cesser »). L’intermédiaire se trouve dans l’emploi qu’on en faisait dans les épitaphes chrétiennes : hic pausat in pace ingenua (Inscriptions chrétiennes par Le Blant, 3e livre p. 373, fin du IVe siècle).
Il y a eu confusion entre pausare et le verbe ponere (« poser », « mettre »), qui a évolué en pondre : tous les composés de ponere ont adopté une forme en -poser : antéposer, apposer, déposer, disposer, exposer, imposer, interposer, opposer, préposer, proposer, supposer, superposer, transposer. En témoignent, pour chacun d’eux, un dérivé nominal en -ition (exposition, proposition, etc.) alors qu'on attendrait une forme en -ation pour un verbe latin en -are et français en -er.
Une seule exception à cette règle : reposer qui hérite des deux verbes latins deux sens : (« faire une pause ») (déverbal : repos) et (« poser à nouveau »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

poser /po.ze/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Placer, mettre sur quelque chose.
    • Ils avaient retiré leur tunique, posé leur épée à terre, et ils s’acharnaient superbement à la besogne. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 349, Mercure de France, 1921)
    • Moins l’habit et la cornette, c’est une sœur de la charité qui pose des ventouses, des cataplasmes, applique des sinapismes, masse les rhumatisants, ensevelit les morts. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • Poser les armes, mettre les armes bas, se rendre.
    • Menacé d’encerclement, ce régiment dut poser les armes.
  2. (Figuré) Abandonner une chose.
    • Poser les armes, Faire la paix ou une trêve.
    • Les deux partis ont posé les armes.
  3. Mettre dans le lieu, dans la situation convenable, placer.
    • Poser des rideaux, des sonnettes, des tableaux.
    • Poser une figure, poser un modèle, poser le modèle, placer une figure, un modèle dans l’attitude la plus favorable.
    • Poser un corps de garde, poser des gardes, des sentinelles, les placer en quelque endroit.
  4. (Architecture) Mettre, fixer une pierre, une poutre, une colonne, une statue, etc., à la place qu’elle doit occuper.
    • Poser une pierre.
    • Poser la première pierre d’une église.
    • Poser une statue sur un piédestal.
    • Poser une pièce de charpente.
    • Poser les fondements d’un édifice.
    • Poser à sec, Construire sans mortier.
    • Poser à cru, élever sans fondation une charpente, un pilier, un étai.
    • Poser de chant, Placer sur la face la plus étroite une pierre, une brique, une pièce de bois, etc.; et dans le sens contraire,
    • Poser de plat.
  5. (Figuré) Établir.
    • Poser un principe.
    • Poser pour principe.
    • Poser en principe.
    • Poser comme une vérité incontestable que….
    • Je pose cela comme un fait certain, comme une chose de fait.
    • Poser une question, la fixer, la préciser.
  6. Adresser, en parlant d'une question.
    • L’incrédulité de Bert était ébranlée. Il posait des questions, et le soldat y répondait complaisamment. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.24, éd. 1921)
  7. Mettre en bonne place, en valeur, en crédit.
    • Ce livre l’a posé.
    • Une bonne plaidoirie a enfin posé cet avocat.
  8. (Mathématiques) il se dit en parlant des chiffres qu’on écrit dans une opération, par opposition à Retenir.
    • 8 et 9 font 17; je pose 7 et retiens 1.
  9. (Musique) Attaquer un son avec fermeté et sûreté et le maintenir pendant toute la durée de la note.
    • Il sait bien poser un son.
    • Il pose bien, il pose mal sa voix.
    • Une voix bien posée.

poser intransitif

  1. Être posé, appuyé sur quelque chose, porter sur quelque chose.
    • Une poutre qui ne pose pas assez sur le mur.
    • Poser à faux.
    • Je te dirai la terre.
      Tes pieds posent sur elle et, quand tu en auras tiré le suc de tes jours, à son tour elle posera sur toi.
      (Maurice Bedel, Traité du plaisir, 1945)
  2. Prendre une certaine attitude pour se faire peindre, pour se faire photographier.
    • Il pose bien.
    • J’ai posé aujourd’hui deux heures chez le peintre.
    • Cet homme, cette femme pose dans les ateliers de peinture.
  3. (Figuré) Étudier ses attitudes, ses gestes, ses regards, son langage, pour produire de l’effet.
    • Cet homme ne cesse pas de poser.

se poser transitif

  1. Se placer.
  2. (En particulier) Se percher, en parlant des oiseaux.
    • L’oiseau est venu se poser sur le sommet de l’arbre, sur le faîte du toit.
  3. (Figuré) Se donner une position, une situation, une attitude.
    • Se bien poser, se poser avantageusement dans le monde, s’y faire une position honorable, avantageuse.
    • Dès ses débuts il s’est bien posé au barreau.
  4. Prendre un rôle, s’en donner l’apparence.
    • Ce conflit dynastique dégénérerait en guerre européenne. C’est pourquoi Dubois se pose en apôtre de la paix. (Évelyne Lever, La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
  1. Construction intransitive correcte, mais rare : poser pour … (comme : passer pour …)
    • Tout en ménageant les conservateurs, il pose pour le républicain. (Gustave Flaubert, Le candidat, acte II, scène VI ; Œuvres de Gustave Flaubert, tome XIII: théâtre, éditions Rencontre, Lausanne, 1965, p. 413)
    • Au reste, je ne veux pas poser pour le sceptique. (Émile Mendel et Cordier, La bête noire, acte unique, scène 2, dans : Théâtre de campagne, septième série ; Librairie Ollendorff, Paris, 1881, page 182.)
  2. Même construction avec une qualité abstraite :
    • Au bal, ce fat pose pour l’élégance
      Et fume, hélas ! sa pipe quand il sort ;
      Ce médecin pose pour la science,
      C’est le meilleur pourvoyeur de la mort.
      Ce financier pose pour la richesse,
      Quand à Clichy se meuble son logis ;
      […]
      (Jacques Brasdor, Le far-niente, Par la Ville, Masques et visages ; Imprimerie Émile Voitelain et Cie, Paris, 1869, page 51.)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

 (information à préciser ou à vérifier)

A classer

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Tchèque[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

poser /posɛr/

  1. Deuxième personne du singulier de l’impératif de posrat.