rouge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin rŭbĕus (« roux »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rouge rouges
/ʁuʒ/

rouge /ʁuʒ/ masculin et féminin identiques

  1. De la couleur du sang, du coquelicot, de la fraise, etc., c’est-à-dire d’une couleur de longueur d’onde comprise entre 625 et 740 nm. — #E01010 #FF0000 #FF0040 #FF2000 #850606
    • Il y a des betteraves blanches, il y en a de jaunes, de rouges, et de marbrées, et quelquefois la pellicule est rouge et la chair est blanche. (Jean-Antoine Chaptal, Mémoire sur le sucre de betterave, Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1, 1818 (pp. 347-388))
    • Les Liméniennes ont toutes de belles couleurs, les lèvres d’un rouge vif, de beaux cheveux noirs et bouclés naturellement, des yeux noirs d’une expression indéfinissable d’esprit, de fierté et de langueur ; […]. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • La façade était peinte en blanc et les arêtes de la corniche se rehaussaient d’un filet rouge qui en accentuait le profil. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Couleur des temps de la violence, belle couleur issue des jeunes corps guerriers, ruisseau de vie d'un si tendre et dolent courant aux poitrines des fusillés, ô rouge, tu signes de ton paraphe l'histoire de la passion des hommes. (Maurice Bedel. Traité du plaisir, 1945, p. 179)
    • Je demandai à ma mère d’aller aux vergers cueillir la cerise. On en était aux griottes, rouges comme le sang caillé, translucides comme des pierres précieuses, […]. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.33)
  2. (En particulier) Fort irrigué de sang, en parlant de la peau humaine.
  3. (Par extension) Dont le sentiment est à son paroxysme. — Note : Le sentiment est indiqué suite à la préposition de.
    Rouge de honte
    • Le jour de Pâques amena deux visiteurs de marque. Johnny, que Sylvie, rouge de plaisir et qui dissimulait mal sa joie, alla chercher précipitamment en gare de Tarbes. (Jean-Louis Quereillahc, Trois sillons de terre rouge, Éditions de Borée, 2008, p.458)
    • Gabrielle s'efforçait de passer crânement devant la maréchaussée et elle ne se retourna pas lorsque sa sœur se fit interpeller et dut, rouge de honte, ouvrir sa valise et abandonner un beau jambon aux mains des représentants de l'ordre, […]. (Monique Pontault, Frères de sang, sœurs de lait : Anthropologie d'une marginalisation familiale et sociale, L'Harmattan, 2002, p.267)
    • Rouge de confusion, le médecin jeta un regard en coulisse à Éléonore. Il fut rassuré par le sourire dont elle le gratifia en disant :
      – Cette idée me serait venue à l'esprit si je m'étais trouvée à votre place.
      (Béatrice Nicodème, Le chacal rouge, Le Masque, 2000)
  4. (En particulier) Dont la température est telle que la couleur est rouge.
    • Après huit à neuf heures de chauffe, le bassin intérieur étant suffisamment plein , on fait la première coulée: pour cela le premier ouvrier, avec son ringard , enfonce le tampon d'argile & le plomb coule. Le métal liquide est rouge , probablement parce qu'il a séjourné long-tems dans l'intérieur du fourneau. (Encyclopédie méthodique: Chymie, pharmacie et métallurgie, vol.5, 1808, p.662)
    • Pour fabriquer 100 kilogrammes de barres de 0,03 à 0,04 de grosseur en carré, en laminant la fonte rouge sortant du fourneau d'affinerie. (Stéphane Flachat, Traité élémentaire de mécanique industrielle, 1835, p.206)
  5. (Politique) Dont l’idéologie est symbolisée par un drapeau rouge, comme le communisme, l’extrême gauche, etc.
    • Les ouvriers sont répartis entre deux organisations syndicales : l'organisation rouge et l'organisation indépendante. Leur importance était, au moment où éclata la grève, de 250 adhérents environ pour le syndicat rouge et de 150 pour le syndicat indépendant. (Léon de Seilhac, La grève du tissage de Lille (octobre-decembre 1909), A. Rousseau, 1910, p.40)
    • Les petits chevaux des Cosaques escaladent les amas de décombres, entre des lambeaux de murs placardés d’affiches portant la dernière proclamation de Gœbbels : « Tout Allemand doit défendre sa capitale. Les hordes rouges seront arrêtées. » (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.326)
  6. (Vieilli) Qualifiait les peuples amérindiens.
    • […] et je reste convaincu, avec la grande majorité des américanistes, que la masse principale de la population américaine vient d'Asie et que ce sont ces émigrants qui ont imposé à l'ensemble les traits caractéristiques de la race rouge. (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.16)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

de la couleur du sang

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

rouge invariable

  1. Avec colère.
    • Se fâcher tout rouge.
    • Voir rouge, Avoir un violent accès de colère, qui incite au meurtre.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
rouge rouges
/ʁuʒ/

rouge /ʁuʒ/ masculin

  1. Couleur rouge. — Note : Parfois il est employé au singulier dans les cas où il est suivi d’un adjectif ou d’un complément qui indique la nuance exacte.
    • L’autre lanterne d’un rouge vermillon passé, un vermillon tombé dans les orangés pisseux, un rouge indigent et mistouflard. (Alphonse Allais, Œuvres anthumes, Vol.1, 1900, p.213)
    • La gamme de couleurs où elle est baignée est d’une somptuosité que l’on ne peut décrire. Depuis le rouge et l’or jusqu’au violet céleste, toutes les teintes frappent ses murailles […]. (Pierre Louÿs, La ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
    • Il était petit, il avait le pied bot, il s'appelait Falchetto, il tenait une boutique de cordonnier rue Parrot, d'un beau rouge sali avec une grande botte du même rouge. (Baptiste-Marrey, Rouge le vin, rouge mon cœur, Stock, 2006)
    • Les rameaux, les bourgeons, les fleurs, les fruits immatures, les pétioles et la coloration automnale des feuilles sont généralement d'un rouge vif. (John Laird Farrar, Les Arbres du Canada, Les Éditions Fides, 1996, p.140)
  2. Afflux de sang qui colore la peau.
  3. Substance minérale ou végétale qu’on emploie à divers usages et qui sont de couleur rouge.
    • II existe une multitude de produits synthétiques qui n'ont pas du tout pu supplanter le rouge kermès ni en ce qui concerne la teinte, ni sur le plan de la qualité. (Between the Natural and the Artificial: Dyestuffs and Medicines, Brepols, 2000, p.105)
    • Pour des teintes plus chaudes, nous avons vu que le rouge cochenille est un des seuls tolérés dans la région de l’œil […]. (Muriel Chiron-Charrier, Café, crème, savon et Cie: La petite chimie du matin de Marie Curieuse, EDP Sciences, 2012, p.171)
  4. Fard rouge.
    • Sa rivale comptait voir une femme pâle, languissante ; la marquise avait mis du rouge, et se présenta dans tout l’éclat d’une parure qui rehaussait encore sa beauté. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • […] et, puisant dans un pot une épaisseur de rouge, il s’enlumina la trogne à la manière d’un clown ou plutôt d’un ivrogne, […]. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Elle en aura fait, non pas de ces petites poupées gentilles qui savent charlestonner, pianoter, se servir avec art de la poudre de riz et du rouge, mais sont incapables de faire un pot-au-feu réussi. (La Réforme sociale, vol.88, 1928, p.315)
    • Je vis que sa beauté, comme son caractère, était absolument sans fard. Ni rouge aux lèvres, ni fer aux cheveux ; rien aux cils ni aux paupières. (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
    • Elle était hideuse ainsi. On voyait derrière ses lèvres relevées, débarrassées de rouge, décolorées et molles, ses dents malpropres ; un bourrelet de graisse saillait sous le menton. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.57)
  5. (Par métonymie) (Familier) Vin de la même couleur, issu de la macération de raisins noirs. Voir aussi blanc et rosé.
    • L’âme dilatée par l’horizon grandiose, sans doute, et peut-être aussi par les chopines de rouge, les rincettes et surincettes qu’il avait ingurgitées, il voulut être aimable avec son jeune et farouche tributaire […]. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  6. (Par ellipse) (Code routier) (Familier) Feu tricolore, lorsqu’il est de couleur rouge pour ordonner l’arrêt du véhicule.
    • Fallait-il que je fonce droit vers ces autres voitures qui, elles, avaient grillé le rouge en face et se retrouvaient captives au milieu de l'artère ?. (Afrique rose, Africultures n°63, avril-juin 2005, p.235)
  7. (Figuré) Point critique ou dangereux par franchissement des limites possibles, permises ou admises.
    • J'en rajoute dans la confidence, je me mets dans le rouge, je lui donne la clé finale, la seule pièce qui lui manque encore avant même qu'elle m'interroge. (Hervé Commère, Les ronds dans l'eau, Editis, 2011)
  8. (Finance) Déficit.
    • Le dispositif aura donc ajouté 11,9 milliards en 7 ans aux charges de la CNAV, faisant passer ses comptes dans le rouge avec deux années d'avance sur ce qui se serait produit si aucune loi retraites n'avait été votée en 2003, […]. (Jacques Bichot, Retraites, le dictionnaire de la réforme , L'Harmattan, 2010, p.54)
  9. (Zoologie) Nom vulgaire du souchet commun, canard sauvage à pattes rouges.
  10. (Botanique) (Agriculture) Nom vulgaire de diverses maladies ou phases de maladies des plantes.
  11. (Politique) (Péjoratif) Nom que donnent les conservateurs et les réactionnaires pour désigner les républicains, puis les communistes.
    • […] ; il faut vous dire que c’était au moment du procès de Rennes et que, dans ce petit village qui compte tout juste trente-cinq électeurs, les deux partis étaient cependant bien tranchés. Naturellement, Nastase, qui a toujours été un rouge, tenait pour la révision ; on discutait dur ; […]. (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Au total, la Révolution n'est restée maîtresse du terrain qu'en Russie, après une lutte acharnée des Rouges contre les Blancs, ceux-ci soutenus par les puissances occidentales. (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p.13)
    • Son père, […], est surnommé « Camélinat le Rouge » pour ses convictions républicaines. Cet austère paysan a élevé ses enfants dans l’aversion de la monarchie, puis de l’Empire. (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, 
de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  12. (Physique) Un des trois charges de couleur du quark, les deux autres étant le vert et le bleu.
  13. (Au féminin) Pizza tomate.  Référence nécessaire

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

La couleur

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français rouge.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

rouge /Prononciation ?/

  1. Rouge rosé

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
rouge
/Prononciation ?/
rouges
/Prononciation ?/

rouge /Prononciation ?/

  1. Blush, fard à joues.
  2. Toute couleur entre le rose et le rouge.
  3. (football canadien) Point marqué dans certaines conditions. Étymologie incertaine, peut-être en raison de l'utilisation d'un drapeau rouge aux débuts de ce sport.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Temps Forme
Infinitif to rouge
/Prononciation ?/
Présent simple,
3e pers. sing.
rouges
Prétérit rougeed
Participe passé rougeed
Participe présent rougeing
voir conjugaison anglaise

rouge /Prononciation ?/

  1. Se mettre du fard à joues.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • (États-Unis) : écouter « rouge »